Google accuse Uber de vol de technologies dans les voitures autonomes

Le secteur des voitures autonomes est en pleine ébullition depuis que Uber a été accusé par Google d’avoir réalisé un vol de technologies flagrant, par le biais d’un ancien de ses employés, au travers de la startup Otto, propriété d’Uber.

Google accuse Uber de vol de technologies dans les voitures autonomes

La firme Waymo (anciennement Google Car) a porté plainte jeudi contre les startups Uber et Otto : elle accuse plusieurs de ses anciens employés d’avoir détourné et utilisé des documents confidentiels à haute valeur ajoutée technologique.

Google travaille sur le marché de la voiture autonome depuis 2009, Uber depuis l’an dernier

On peut dire que Google a une certaine longueur d’avance sur Uber en ce qui concerne le marché des voitures sans chauffeur : c’est un sujet sur lequel la firme américaine planche depuis 2009. Uber, par le biais de sa filiale Otto, s’est lancé l’an dernier.

Bien que Google ait annoncé en décembre dernier qu’il ne commercialiserait pas de Google Car, il reste bien présent sur ce marché par l’intermédiaire de logiciels de conduite automatique, ce qui justifie sa valeur ajoutée sur le secteur. Ce n’est donc plus un produit, mais bien une technologie.

En l’occurrence, le litige avec Otto porte sur les capteurs lasers dits “Lidar”, permettant de capter la présence d’obstacles, dont les schémas de circuits imprimés seraient d’une ressemblance frappante.

Vol de technologies : une plainte déposée par Google contre Uber

Waymo réclame un procès et des dommages et intérêts liés aux “dizaines de millions de dollars et milliers d’heures d’ingénierie” que la firme a déjà investis.

C’est particulièrement Anthony Levandowski qui est aujourd’hui visé par ces accusations, car après avoir travaillé jusque début 2016 sur la Google Car, il confonde sa startup Otto de ventes de logiciels de conduite autonome destinés aux camions et se fait racheter par Uber en août 2016, pour qui, il continue d’assurer la supervision. L’homme aurait non seulement téléchargé plus de 14 000 dossiers confidentiels avant son départ, mais aurait aussi recruté d’autres salariés du projet Google Car, qui auraient également dérobé des fichiers à leur tour.

Waymo affirme être en possession de preuves de ce vol caractérisé et souhaite faire interdire l’utilisation de la technologie à Otto et Uber

Source

  • On a testé le road trip en camping-car avec Yescapa !

    Vous rêvez de prendre la route des vacances à bord d’un van ou d’un camping-car ? La start-up Bordelaise Yescapa nous a proposé de vivre une expérience inédite sur les routes du Médoc Atlantique. Réservation, assurance, prise en main du […]


Nos dernières vidéos

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Sony dévoile ses carte SD les plus rapides du monde
Sony SF-G : les cartes SD les « plus rapides au monde »

Sony innove avec sa nouvelle gamme de cartes mémoire SD ultra rapides. En effet, sa nouvelle carte SF-G, qui se...

Fermer