Google Chromecast : de nouvelles applications arrivent

Google a rendu accessible le kit de développement pour Chromecast à tous les développeurs. De nouvelles applications sont donc attendues. Sauf que…

chromecast Google Chromecast : de nouvelles applications arrivent

Souvenez-vous, Google avait sorti une drôle de clé HDMI l’an dernier. Son nom : le Chromecast.  Un curieux appareil qui permet notamment de streamer des vidéos YouTube sur sa télévision depuis un smartphone. Dans un premier temps réservé au marché américain, il arrivera officiellement en Europe.

Cet appareil de Google était assez limité avec seulement une poignée de services disponibles (Netflix, Pandora, YouTube, Google Play Music, etc). Mais ça, c’était avant ! En effet, Google vient de rendre accessible le kit de développement pour Chromecast à tous les développeurs.

Ce que cela signifie ? Tous les éditeurs tiers vont être en mesure de développer des solutions et adapter leurs services pour le gadget de streaming de Google. Voilà une excellente nouvelle si vous avez déjà le Chromecast branché sur votre port HDMI : d’autres services vont arriver !

Cette solution ne se limite cependant pas aux simples applications de divertissement, puisqu’elle va permettre une dynamique de second écran pour smartphone, tablette ou PC. Pour exemple, en installant une extension sur le navigateur Chrome, il est possible d’afficher une page web sur votre téléviseur.

Mais quand on dit tous les éditeurs tiers, il ne s’agit pas vraiment de tous. Google a volontairement exclu  l’industrie pornographique de cette invitation à développer pour Chromecast. Ceci est spécifié dans les conditions d’utilisation du kit : « Nous n’autorisons pas les contenus qui contiennent de la nudité, des actes sexuels graphiques, ou du matériel sexuellement explicite ». Il y a de quoi décevoir Redtube et compagnie. Un système de contrôle parental ne serait-il pas plus correct ?

De nombreux journalistes ont ainsi exprimé leur étonnement, estimant que le public adulte devrait avoir le droit de choisir d’utiliser ou non l’appareil dans cette optique. Est-ce à Google de dire aux gens ce qui est bon pour eux ? Cette même politique avait été menée par Steve Jobs qui avait dit en 2010 : « Nous croyons que nous avons une responsabilité morale de garder le porno hors de l’iPhone. Les gens qui veulent du porno peuvent acheter un téléphone Android. »

(Source)

Un commentaire

Et si vous mettiez votre grain de sel ?

Lire les articles précédents :
Facebook fête son dixième anniversaire en vous offrant une rétrospective de votre activité sur la plateforme

Et vous, qu'avez-vous fait durant ces dix dernières années ?

Fermer