Google condamné en Russie pour abus de position dominante

L’organisme russe Federal Antimonopoly Service (FAS) vient de condamner Google à payer une amende pour avoir obligé les constructeurs de smartphones à installer par défaut certaines de ses applications sur des téléphones.

La russie frappe fort contre Google

Suite à une plainte déposée par Yandex, le moteur de recherche numéro 1 en Russie, la FAS vient de condamner Google pour abus de position dominante. Le géant américain risque de devoir payer des pénalités représentant jusqu’à 15 % des revenus qu’il a dégagé sur le marché russe en 2014.

Google accusé d’abus de position dominante par la Russie

Tout a commencé en février dernier, lorsque Yandex portait plainte contre le géant américain pour abus de position dominante en ce qui concerne les smartphones tournant sous Android. Selon le leader des moteurs de recherche russes, Google oblige les constructeurs de terminaux Android, qui souhaitent offrir un accès au Play Store sur les dispositifs vendus en Russie, à préinstaller ses applications telles que Google Maps, YouTube ou encore Google Search. Ce que reproche également Yandex à Google, c’est que la firme de Mountain View interdit aux constructeurs de préinstaller d’autres moteurs de recherche comme Yandex par exemple.

Yandex est le leader de la recherche sur Internet en Russie mais sa part de marché est passée de 54 % à 50 %, tandis que celle de Google est passée de 34 % à 42 % sur le territoire russe.

Google pourrait écoper d’une lourde amende

La FAS a rapidement donné raison à Yandex, en indiquant que Google avait violé la loi en faisant de son moteur de recherche, le moteur par défaut et en préinstallant ses applications sur les terminaux Android. La pratique de Google a donc été jugée illégale en Russie et la FAS s’apprête à condamner le géant américain à payer une lourde amende qui pourrait aller jusqu’à 15 % du chiffre d’affaires qu’il a réalisé en 2014 sur le marché russe. Le montant total de l’amende n’est pas encore connu, il sera dévoilé le 28 septembre prochain. Google devra également arrêter d’imposer aux constructeurs, qui souhaitent donner accès au Play Store sur leurs terminaux Android, l’installation de certaines de ses applications.

Google étant dans le collimateur de la Commission européenne et de la Chine depuis quelques temps, cette nouvelle condamnation du géant américain pourrait bien leur donner des idées.

Source


Nos dernières vidéos

Un commentaire

Send this to a friend