Google Glass au volant : Moutain View courtiserait les politiciens

Peut-on accepter le port des Google Glass au volant ? C’est actuellement le dĂ©bat qui tourne autour des lunettes connectĂ©es de Google.

Capture d'Ă©cran sur les HĂ©ros Du Web Episode #4

Les objets connectĂ©s, dont peut-ĂȘtre les lunettes intelligentes de Google, feront partie des tendances de cette annĂ©es 2014. A l’aube d’un Ă©ventuel lancement public des Google Glass, un sujet fait dĂ©bat.

Bien que celles-ci ne soient encore disponibles que pour les participants au programme Glass Explorer et vendues à un prix trÚs élevé, quelques utilisateurs se sont déjà fait surprendre avec des Google Glass sur le nez, au volant. Par ailleurs, quelques états américains ont déjà proposé des textes pour restreindre le port de ces lunettes.

Récemment, en Californie, une femme avait été poursuivie pour avoir utilisé des Google Glass au volant et pour conduite dangereuse. Mais faute de preuves que les lunettes étaient allumées pendant la conduite, celle-ci avait été relaxée.

Actuellement, Google, qui va certainement commencer Ă  commercialiser ces lunettes connectĂ©es dans les prochains mois, s’emploierait Ă  un important lobbying auprĂšs des politiciens pour que les Glass puissent ĂȘtre portĂ©es, mĂȘme au volant. Selon Reuters, Google serait en train de mener une campagne chez des officiels, dans au moins trois Ă©tats des USA, oĂč des propositions ont Ă©tĂ© faites pour restreindre le port de ces lunettes de nouvelle gĂ©nĂ©ration.

C’est par exemple Ira Silverton, un sĂ©nateur de l’Illinois, auteur d’une proposition de loi visant Ă  restreindre le port des Google Glass (au volant), qui aurait dĂ©jĂ  reçu la visite d’un lobbyiste pour discuter de ce sujet.

En France, il existe encore un flou. En effet, le code de la route stipule dans l’Article R412-6-2 que « Le fait de placer dans le champ de vision du conducteur d’un vĂ©hicule en circulation un appareil en fonctionnement dotĂ© d’un Ă©cran et ne constituant pas une aide Ă  la conduite ou Ă  la navigation est interdit. » Comme vous l’aurez constatĂ©, il y a peut-ĂȘtre un petit flou, dans la mesure oĂč les Google Glass pourraient Ă©ventuellement constituer une aide Ă  la navigation, au mĂȘme titre que les Ă©crans GPS.

En revanche, le Royaume-Uni  semble avoir un coup d’avance dans la restriction d’utilisation des Glass au volant. Selon un article de Stuff, voici ce qu’un porte-parole de la DfT (Departement of Transport) a affirmé : « Nous sommes conscients du dĂ©ploiement imminent des Google Glass et sommes en discussion avec la police pour nous assurer que personne n’utilise cette technologie au volant ».

Le cƓur du dĂ©bat est que le conducteur peut ĂȘtre distrait par les informations affichĂ©es sur les Google Glass. Mais dans certains cas, ces informations peuvent ĂȘtre utiles au conducteur et ceci pourrait mĂȘme reprĂ©senter un meilleur dispositif que les GPS actuels.

Pour Google, l’enjeu de cette restriction peut ĂȘtre important. Un rĂ©cent rapport de Deloitte suggĂšre que le succĂšs de ces « wearable devices » pourrait ĂȘtre conditionnĂ© par les contraintes lĂ©gislatives qui viendront en rĂ©glementer l’usage. Et vous, ĂȘtes-vous pour ou contre le port des Google Glass au volant ?

(Source)

5 commentaires

  1. c’est un faux dĂ©bat, dans quelques annĂ©es, plus personne n’imaginera conduire sans google glass (ou Ă©quivalent) justement au nom de la sĂ©curitĂ© (rĂ©alitĂ© augmentĂ©e apportant des alertes et/ou guidage)

  2. Contre.

    Assez de bordel dĂ©jĂ  sur les routes sans en plus en ajouter une nouvelle qui sera certes utilisĂ© pour amĂ©liorer la conduite (encore que pour moi ouvrir son cerveau quand on conduit est plus important que toutes les aides qu’on apportera au confort du conducteur) mais aussi hĂ©las pour d’autres utilisations (lire ses mails, regarder la tĂ©lĂ© ou internet, contrĂŽler que personne n’entre chez soi et toutes les conneries auxquelles je ne veux mĂȘme pas penser…)

    Et je n’utilise aucune aide Ă  la conduite, surtout Ă  moto (y a mĂȘme pas l’ABS sur ma voiture)

    Par contre une fois que les GG seront adaptĂ©es sur des lunettes de vue, je me demande bien ce que feront les flics 🙁

  3. contre ? c’est comme voter contre les smartphones il y a quelques annĂ©es…

    Ă  cette Ă©poque tu aurais Ă©crit « dĂ©jĂ  que les gens passent trop de temps Ă  tĂ©lĂ©phoner, alors, un tĂ©lĂ©phone qui fait appareil photo, lecteur mp3, navigateur internet, carte de paiement, lecteur vidĂ©o, etc, Ă  quoi ça sert? moi, j’ai mĂȘme pas de mobile, juste un tĂ©lĂ©phone fixe! » 😉

  4. Google glass j’aime bien l’idĂ©e facile ne prend pas de place pour travailler ou faire son sport mĂȘme conduire avec gps intĂ©grer maps sa ne dois pas ĂȘtre si mal car ont aura toujours les yeux sur la route aprĂšs certe bob dit que sa fera genre peut ĂȘtre plus de mer de mais si les gens comme lui ne sa pas se servir d’un appareil comme celui ci non cas pas l’acheter et faire n’importe quoi avec quand il conduise et oui c’est sa les nouvelles technologie… reveillees vous ont ai en 2014

  5. Setra

    C’est un dĂ©bat dans lequel il est encore difficile de donner des rĂ©ponses exactes. Mais je pense qu’il est important d’en parler avant que les Google Glass (et ses alternatives low cost) ne dĂ©barquent rĂ©ellement. Chose qui devraient se produire cette annĂ©e, si l’on en croit certains cabinets d’Ă©tude

Lire les articles précédents :
J’ai testĂ© pour vous : la tablette Fujitsu avec sensation de toucher des textures

PremiÚre sortie pour la tablette Fujitsu qui vous fait ressentir les sensations au Mobile World Congress de Barcelone.  Posez la...

Fermer