Google+ ne sera pas le nouveau 4Chan !

« Nous ne sommes pas en train de devenir un repaire d’infamie. »

Google Plus pixabay

« Moot » ou Chris Poole a fondĂ© le site communautaire 4Chan il y a 12 ans, dans sa chambre. L’annĂ©e derniĂšre, aprĂšs avoir cĂ©dĂ© sa place d’administrateur, il revend le site au propriĂ©taire japonais de 2Chanel, qui l’avait inspirĂ©. Par ailleurs, hier, nous apprenions que Google a dĂ©cidĂ© de recruter Moot pour lui placer dans l’équipe  « streams, photos and sharing », qui est en charge du rĂ©seau social Google+.

Le fondateur de 4Chan avait dĂ©clarĂ© qu’il est impatient de faire contribuer ses « 12 annĂ©es d’expĂ©rience dans la crĂ©ation de communautĂ©s en ligne ». Et bien que cela n’ait pas Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ©, les mĂ©dias ont suggĂ©rĂ© que la mission de Chris Poole doit forcĂ©ment avoir un rapport avec G+, le rĂ©seau social de Google qui peine Ă  convaincre les utilisateurs. Certains se sont Ă©galement inquiĂ©tĂ©s qu’avec le fondateur de 4Chan Ă  bord, Google+ puisse devenir un peu comme ce site.

Pour comprendre ces inquiĂ©tudes, il faut comprendre le fonctionnement de 4Chan. En substance, le site (avec 20 millions d’utilisateurs actifs par mois) est un forum Ă  image sur lequel les internautes peuvent poste anonymement (parfois, l’anonymat est forcĂ©). De ce fait, il est souvent considĂ©rĂ© comme le lieu de naissance des Anonymous, il est rempli de trolls et parfois de publications pas trĂšs correctes (par exemple, en septembre 2014, des photos de cĂ©lĂ©britĂ©s nues ont fuitĂ©es de leurs comptes iCloud et ont Ă©tĂ© publiĂ©es sur 4Chan).

En tout cas, face Ă  ce Ă©tait peut-ĂȘtre un dĂ©but de polĂ©mique, Google a tenu Ă  faire comprendre que Chris Poole n’a pas Ă©tĂ© recrutĂ© pour transformer Google+ en un deuxiĂšme 4Chan, via son Chief Architect, Social, Yonatan Zunger :

« Poole n’est en aucun cas un troll ou un curateur de troll, et je pense rĂ©ellement qu’avec les diffĂ©rentes personnes qui travaillent sur Google+, il va rĂ©aliser quelque chose vraiment excitant.

[
]J’ai hĂąte de voir ce qu’il va faire. Et ne craignez rien : nous ne sommes pas en train de devenir un repaire d’infamie. »

En revanche, on ne sait pas exactement quel rĂŽle Chris Poole va jouer au sein de la firme de Mountain View. Tout ce que l’on sait, c’est que depuis un moment, Google+ s’est orientĂ© vers les communautĂ©s basĂ©es sur des intĂ©rĂȘts communs, à dĂ©faut d’ĂȘtre un vrai concurrent pour Facebook.

2 commentaires

  1. J’ai arrĂȘtĂ© de lire Ă  « le rĂ©seau social de Google qui peine Ă  convaincre les utilisateurs »…

    L’auteur de l’article ne connait pas le sujet, il devrait donc laisser faire.

    • Exactement, en gĂ©nĂ©ral on compare G+ Ă  FB or leur mode de fonctionnement est complĂštement diffĂ©rent…

RĂ©pondre

Lire les articles précédents :
25430778731_088bfd9f08_z
La Poste met le paquet sur l’open innovation avec 3 initiatives autour du partage de ses donnĂ©es

Ce weekend avait lieu Code avec La Poste, le premier Hackathon autour des APIs postales, auquel Presse-Citron a pu assister....

Fermer