Google+ ne sera pas le nouveau 4Chan !

« Nous ne sommes pas en train de devenir un repaire d’infamie. »

Google Plus pixabay

« Moot » ou Chris Poole a fondé le site communautaire 4Chan il y a 12 ans, dans sa chambre. L’année dernière, après avoir cédé sa place d’administrateur, il revend le site au propriétaire japonais de 2Chanel, qui l’avait inspiré. Par ailleurs, hier, nous apprenions que Google a décidé de recruter Moot pour lui placer dans l’équipe  « streams, photos and sharing », qui est en charge du réseau social Google+.

Le fondateur de 4Chan avait déclaré qu’il est impatient de faire contribuer ses « 12 années d’expérience dans la création de communautés en ligne ». Et bien que cela n’ait pas été révélé, les médias ont suggéré que la mission de Chris Poole doit forcément avoir un rapport avec G+, le réseau social de Google qui peine à convaincre les utilisateurs. Certains se sont également inquiétés qu’avec le fondateur de 4Chan à bord, Google+ puisse devenir un peu comme ce site.

Pour comprendre ces inquiétudes, il faut comprendre le fonctionnement de 4Chan. En substance, le site (avec 20 millions d’utilisateurs actifs par mois) est un forum à image sur lequel les internautes peuvent poste anonymement (parfois, l’anonymat est forcé). De ce fait, il est souvent considéré comme le lieu de naissance des Anonymous, il est rempli de trolls et parfois de publications pas très correctes (par exemple, en septembre 2014, des photos de célébrités nues ont fuitées de leurs comptes iCloud et ont été publiées sur 4Chan).

En tout cas, face à ce était peut-être un début de polémique, Google a tenu à faire comprendre que Chris Poole n’a pas été recruté pour transformer Google+ en un deuxième 4Chan, via son Chief Architect, Social, Yonatan Zunger :

« Poole n’est en aucun cas un troll ou un curateur de troll, et je pense réellement qu’avec les différentes personnes qui travaillent sur Google+, il va réaliser quelque chose vraiment excitant.

[…]J’ai hâte de voir ce qu’il va faire. Et ne craignez rien : nous ne sommes pas en train de devenir un repaire d’infamie. »

En revanche, on ne sait pas exactement quel rôle Chris Poole va jouer au sein de la firme de Mountain View. Tout ce que l’on sait, c’est que depuis un moment, Google+ s’est orienté vers les communautés basées sur des intérêts communs, à défaut d’être un vrai concurrent pour Facebook.

2 commentaires

  1. J’ai arrêté de lire à « le réseau social de Google qui peine à convaincre les utilisateurs »…

    L’auteur de l’article ne connait pas le sujet, il devrait donc laisser faire.

    • Exactement, en général on compare G+ à FB or leur mode de fonctionnement est complètement différent…

Lire les articles précédents :
25430778731_088bfd9f08_z
La Poste met le paquet sur l’open innovation avec 3 initiatives autour du partage de ses données

Ce weekend avait lieu Code avec La Poste, le premier Hackathon autour des APIs postales, auquel Presse-Citron a pu assister....

Fermer