Google se présente quelque peu réticent à fournir sa liste de rédacteurs payés pour la couverture de son procès contre Oracle.

Alors que l’on pourrait parfois croire la firme de Mountain View blanche de tout défaut, il semblerait que celle-ci ait bien du mal à communiquer une liste de journalistes et blogueurs qu’elle a très probablement été amenée à rémunérer afin que ceux-ci rédigent des articles en sa faveur lors de son récent procès avec Oracle.

Ce dernier concernait l’usage des APIs Java fait par Google sur sa plateforme Android, Oracle accusant la firme de Mountain View d’avoir violé certains de ses brevets. Le verdict a de son côté été rendu le 23 mai, établissant que Google n’avait été à l’encontre d’aucun des brevets d’Oracle.

google logo Google peine à fournir sa liste de journalistes et blogueurs payés lors de son procès contre Oracle

Interpellé par quelques articles suspects trouvés sur la toile, le juge en charge de l’affaire, William Alsup, a cependant demandé il y a 10 jours aux deux parties de fournir la liste des journalistes et/ou blogueurs ayant été rémunérés pour couvrir le procès et défendre l’une ou l’autre des deux compagnies de manière respective.

Alors qu’Oracle aurait répondu à cette requête (admettant avoir payé le blogueur Florian Mueller de FOSS Patents en tant que « consultant »), le géant de Mountain View semble quant à lui un peu plus réticent à ce sujet, ayant dans un premier temps affirmé « qu’aucun auteur, journaliste, commentateur ou blogueur n’a été payé pour rédiger un article ou un commentaire sur n’importe quel point de l’affaire », une déclaration qui a paru bien trop louche aux yeux d’Alsup.

Ce dernier, loin de baisser les bras sur cette histoire a décidé de poser un ultimatum à Google : la liste définitive (ou du moins assez complète) avant la fin de cette semaine, la date d’échéance étant fixée pour vendredi midi.

« Faites simplement de votre mieux, je ne vous demande pas l’impossible« , a indiqué Alsup dans son document envoyé à Google, « Oracle a bien réussi à le faire« .

(Source / Image d’illustration : Robert Scoble, sur Flickr)