Google peut désormais penser et écrire à votre place

Google a dévoilé un brevet dans lequel il est question d’une intelligence artificielle qui écrit des messages à votre place et qui s’adapte à votre psychologie.

Il semblerait que nous soyons suffisamment uniformisés pour qu’une intelligence artificielle puisse réagir et penser à notre place. Inquiétant non ? Et c’est pourtant ce que risque de nous proposer Google dans un futur proche. Un brevet déposé en 2011 a été récemment publié. Dans celui-ci un système complexe qui permet de suggérer des réponses pré-écrites y est décrit. L’humain n’aura plus à réfléchir pour écrire ses propres réponses, il n’aura qu’à valider ce que Google aura déjà pensé pour lui.

Google vous analyse et s’adapte à votre psychologie

Il semblerait que Google choisisse d’utiliser toutes les informations disponibles à notre sujet (SMS, réseaux sociaux, e-mails etc…) afin de cerner notre psychologie du mieux possible. Il se servirait de ces données pour proposer des réactions qui pourraient nous correspondre. Le système ne s’arrête pas là, il propose également de déterminer quels sont les messages qui nous feraient réagir, triant ainsi les informations par importance. Pour ceux qu’il estime dignes d’attention, il proposera une réponse automatisée à l’utilisateur.

Google

Pour ne pas rater une information…

Voici un court passage made in Google : « Il est extrêmement important pour les utilisateurs qu’ils agissent en fonction du réseau social sur lequel ils opèrent. Par exemple, il peut être très important de dire « félicitations » à un ami quand celui-ci annonce qu’il a trouvé un nouveau travail. Avec une connectivité toujours plus importante et une liste croissante de contacts en ligne, et étant donné le nombre d’informations que les utilisateurs mettent en ligne, il est possible qu’une personne rate une telle information.« .

Penser ? Pour quoi faire ?

Si un tel système est mis en place, nous pourrions nous retrouver avec des discussions semi-automatisées dans lesquelles, en plus de ne pas avoir à penser, nous ne prendrions même pas la peine d’écrire des messages de réponse. A moins que l’intelligence artificielle mise en place par Google ne soit extrêmement performante, les messages rédigés par une machine devraient être identifiables du moins… je l’espère ! Google s’occupe de tout.

Source sur Numérama : Quand Google imagine pour vous quoi dire et quoi penser.


9 commentaires

  1. Et dès lors que Google aura nos coordonnées bancaires, il pourra acheter à notre place les produits que nous « voulons » sans même en avoir conscience

  2. Et bah j’ai bien eu raison de passer il y a un mois de gmail à laposte.net et sur gmx. Et de n’avoir jamais voulu utiliser google+ malgré les promos « Ã©thique » de presse-citron pour lui.

    Enfin, je n’aurai plus de lien avec cette société qui devient humainement lamentable. Au moins si on ne pense pas dans le sens du système on nous le fera bien savoir..

  3. Faute de grammaire en titre … ironique pour un billet sur un programme d’écriture intuitive 😉
    Google a dévoilé un brevet dans lequel il et —> EST question d’une intelligence artificielle qui écrit des messages à votre place et qui s’adapte à votre psychologie.

    Au delà de ça, merci Axel , je lis tes billets avec intérêt
    Bonne journée ,
    Un grammar Nazi en reconversion

    • C’est fou, c’est la deuxième fois que je fais cette faute aujourd’hui, ça ne m’arrive jamais d’habitude. 😮
      Merci pour la vigilance et l’intérêt en tout cas.

  4. En fait, nous aurons la possibilité d’upgrader notre cerveau en ligne pour être plus performants sur le Web. J’imagine Google proposer à ses utilisateurs des unités de cerveaux personnalisés comme de simples espaces de stockages externalisés. Passez à la vitesse supérieure, multipliez votre intelligence !

  5. mouais. à part pour les mous du bulbe, je ne vois pas vraiment l’intérêt d’un tel système. enfin, si, j’en vois plein, mais c’est surtout la que ca m’inquiète. entre les situations kafkaiennes que ca peut apporter et habituer les gens à ne plus cogiter ne serait ce que pour répondre à quelqu’un d’autre, je ne veux même pas ( et ne peut même pas de toutes facons vu toutes les « possibilités » ) imaginer ce que cela donnera sur le moyen/long terme.

  6. Ou va t on ? Ne pas penser et laisser une machine prendre le contrôle. C est plutôt pessimiste cette vision !

  7. Bonjour 😉 , c’est presque comme les sms qu’on a maintenant dans nos vieux téléphone ou dirais ai je sur mon vieux téléphone, du genre : je suis pas dispo pour le moment, j’arrive dans 5mn, et j’en passe
    oué je trouve que c’est pratique pour certains sans plus

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Tor, le routage en oignon est-il le standard de demain ?

Échaudés par l'affaire PRISM, les ingénieurs de l'IETF - le groupe qui créé les standards d'Internet - optent pour une...

Fermer