Google publie un formulaire pour profiter du droit à l’oubli

Google met en ligne un formulaire qui vous permet de faire oublier des dossiers embarrassants vous concernant par le moteur de recherche.

Déchiqueteuse Pixabay

Il y a quelques jours, la Cour de Justice de l’Union Européenne avait rendu un arrêt concernant le droit à l’oubli sur les moteurs de recherche. Dans un communiqué de celle-ci, on peut lire : « L’exploitant d’un moteur de recherche sur Internet est responsable du traitement qu’il effectue des données à caractère personnel qui apparaissent sur des pages web publiées par des tiers ».

Voir notre tribune sur le sujet : Le jour où Google dut apprendre à oublier.

De ce fait, un citoyen de l’Union a le droit de demander le retrait (sous certaines conditions) de liens le concernant sur l’index d’un moteur de recherche. En cas de refus, la personne peut s’adresser aux autorités compétentes. Le but est bien évidement de protéger la vie privée des personnes.

Google, se pliant aux règles, rend disponible un formulaire qui permettra aux citoyens européens de profiter de ce droit à l’oubli. Pour en bénéficier, il faudra fournir quelques informations personnelles et la copie d’une pièce d’identité telle qu’un permis de conduire ou une carte d’identité nationale. Le traitement n’étant pas instantané, Google demande aux demandeurs de faire preuve de patience. Le formulaire se trouve sur ce lien.

Un débat et un équilibre à chercher

Il faut savoir que ce droit à l’oubli ne concerne pas uniquement les informations obtenues de manière douteuse. Même si celles-ci sont obtenues de manière licite et sont exactes, avec le temps, elles peuvent devenir incompatibles avec la directive en question. Ceci est notamment le cas  si elles deviennent « inadéquates, pas ou plus pertinentes ou excessives au regard des finalités pour lesquelles elles ont été traitées et du temps qui s’est écoulé ». Le fait est que l’indexation sur les moteurs de recherche facilite l’accès à ces informations et la création d’un profil pour la personnes concernée.

Mais toutes les demandes de retrait ne seront pas forcément valides. En effet, outre ce droit à l’oubli, il y a également l’intérêt du public de pouvoir accéder aux informations incriminées. Par exemple, les personnes ayant un rôle dans la vie public pourraient avoir plus de difficultés à faire supprimer un lien sur les résultats de recherche.

Il faut également savoir que si des liens sont retirés des index de Google, les informations peuvent demeurer accessibles (mais difficiles à trouver), si l’éditeur du site n’est pas contraint à retirer ou modifier son contenu. De plus, ces liens peuvent toujours être trouvés sur les index des moteurs de recherche qui ne sont pas soumis à la justice européenne.

(Source)


2 commentaires

Send this to friend

Lire les articles précédents :
YouTube HD Verified capture Google
Google note les FAI américains en fonction de la qualité du streaming

Video Quality Report, le programme de Google qui note les FAI en fonction de la qualité du streaming sur YouTube.

Fermer