Google revient sur une vieille promesse et teste les bannières publicitaires

Il y a huit ans, Google nous promettait de ne jamais mettre de bannières publicitaires sur son site. Il semblerait que le géant du Web ait changé d’avis…

Il y a huit ans, Marissa Mayer – à l’époque vice-présidente du service produits de recherche et expérience utilisateur chez Google – écrivait la chose suivante :  » Il n’y aura pas de publicités sous forme de bannières sur la page principale de Google ou dans les résultats de recherche. Il n’y aura pas de trucs fous, flashy, traversant l’écran ou apparaissant n’importe où sur le site de Google. Jamais. « . Espérons que, pour les éléments fous et flashy, sa vision était juste parce que, pour les bannières publicitaires, la prédiction semble ratée. A la décharge de notre chère Marissa – actuellement à la tête de Yahoo -, on peut lui accorder le fait qu’elle n’est plus chez Google depuis un petit moment.

Jamais dire jamais

Mais voilà, il ne faut jamais dire jamais ! Car la société Synrgy, spécialisée dans le développement d’applications Web marketing – a dévoilé un screenshot qui remettrait en question les dires de Marissa. Dans celui-ci, on y voit les résultats de recherche pour la requête « Southwest Airlines ». Et, outre l’affichage classique (divers liens vers la page), on constate une énorme bannière qui représente l’entreprise. Contactée pour réagir à cette information Google n’a pas cherché à nier les faits mais l’entreprise a tenu à préciser que ces bannières publicitaires étaient en test uniquement sur le marché américain et que ces tests étaient à portée très limitée.

GoogleBanniere

Des bannières encore mystérieuses

Je ne trouve pas que l’ajout de bannière soit si scandaleux que cela. Cependant, deux problèmes gênants peuvent survenir et entacher l’expérience de navigation sur le site de Google. Premièrement, toutes les bannières ne seront pas aussi graphiques que celle de Southwest Airlines et l’on risque de tomber sur des publicités bien moins agréables que celle-ci. Deuxièmement, rien ne nous dit que toutes les bannières auront un rapport avec notre recherche et si l’on nous propose « Un chien nettoie ton fond d’écran avec sa langue, envoie vite CHIEN au 81818 », cela risque de vite devenir plus que désagréable.

Ces bannières ne sont pour l’instant  qu’un test, il est donc inutile de s’enflammer pour le moment. Mais si Google se décide à implanter cette fonctionnalité plus sérieusement, on aimerait être prévenus ! Prochaine étape : les trucs flashy qui traversent l’écran ?

La note de blog de Google écrite par Marissa Mayer.

(source)


9 commentaires

  1. Entre ça et l’ajout des « faux mail » dans l’onglet promotion de l’appli mobile, ils commencet à me gonfler, google et leurs pubs

  2. On peut tout de même penser que la politique éditoriale sera drastique, il est à ce titre d’ores et déjà assez difficile d’afficher des vignettes pour enrichir les annonces commerciales Adwords. C’est pourtant un enjeu majeur car on parle de 15% d’augmentation du CTR. Dans le cas d’une bannière l’augmentation du taux de clics doit être intéressant.

    Tout ce qui au yeux de Google aura un faible niveau de qualité, plus l’écrémage naturel qui fait qu’il faudrait miser d’importantes sommes pour voir sa bannière s’affichait va concourir à éviter : envoie vite CHIEN :).

    L’autre problématique et c’est déjà le cas pour certain secteur, c’est la relégation des résultats naturels bien en-dessous de la ligne de flotaison. Malheureusement il semble que Google ne perde pas de part de marché pour autant…

    Affaire à suivre donc.

  3. Un rapide commentaire, puisque vous avez « emprunté » cet article à SearchEngineLand.com (qui a reçu ce scoop d’un de ses propres lecteurs), le moins que vous aurez pu faire aurait été de mentionner votre source au lieu d’uniquement copier le contenu, non ?

  4. « Il n’y aura pas de trucs fous, flashy, traversant l’écran (…) sur le site de Google. Jamais. »

    Euh …Et les Doodles animés interactifs alors , sont pas fous et flashy ?

  5. Valentin-Pringuay on

    @David C. : Je viens de lire les 2 articles à la suite & je vois 2 choses :
    1) le contenu de l’article d’Axel est loin d’être copié sur celui de SearchEngineLand. Il reprend l’info, mais à sa manière.
    2) Si tu cliques sur le bouton « Source » au bas de l’article, tu te verras redirigé vers SearchEngineLand (et celui-ci n’a pas été rajouté ensuite… il est là depuis le début).

  6. Eric

    @David C. : votre « rapide commentaire » est très peu utile et beaucoup déplacé.
    La prochaine fois lisez l’article jusqu’au bout, là où il y a écrit : (source).
    Bien cordialement.
    Eric.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
YouTube, un service de streaming musical avant la fin de l’année ?

Les rumeurs autour d'un futur service de streaming musical made in YouTube reprennent, plus fortes que jamais. Il se pourrait...

Fermer