Google sait désormais relier des sujets et donner la raison pour laquelle il les a reliés

Une petite amélioration vient de faire son entrée au sein des résultats de Google. S’insérant directement dans le programme sémantique du moteur de recherche, elle établit le lien entre deux entités fréquemment associées dans les recherches des utilisateurs.

Une petite amélioration vient de faire son entrée au sein des résultats de Google. S’insérant directement dans le programme sémantique du moteur de recherche, elle établit le lien entre deux entités fréquemment associées dans les recherches des utilisateurs.

Cela fait déjà plusieurs mois que le volet « Knowledge Graph » s’est ouvert à Mountain View, et si la France ne ressent pas vraiment les retombées de ce service, les Anglo-saxons, eux, sont les témoins directs des avancées des recherches en matière de sémantique de la part de Google. Dernier exemple en date : cette innovation de son service de prédilection « Search », présentée par Google il y a quelques jours.

En tapant dans la barre de recherche «Retour vers le futur 2», par exemple, Google va sortir ses résultats classiques à gauche et son panneau synthétique à droite, regroupant toutes les informations importantes sur le sujet, dont une rubrique intitulée « People also search for », qui, comme son nom l’indique, recense les différents sujets associés par les internautes eux-mêmes à la requête originale.

google knowledge graph semantique relation connexion lien entre Google sait désormais relier des sujets et donner la raison pour laquelle il les a reliés

Ainsi, pour continuer avec notre exemple, les cinéphiles ne seront pas surpris de retrouver dans cette liste d’autres films du réalisateur de la saga. Les néophytes, en revanche, seront ravis de trouver une infobulle au survol du film associé « Qui veut la peau de Roger Rabbit » qui justifie la présence de ce dernier par le fait que Robert Zemeckis les a tous deux réalisés, et que celui-ci a fait appel à quelques mêmes acteurs dans les deux films.

Une fonctionnalité qui n’est pas sans rappeler le surprenant « Bacon Number » (qui donne le nombre de « ponts » entre un acteur ou une actrice et Kevin Bacon), déjà utilisé par Google récemment, mais porté cette fois plus sérieusement à une échelle beaucoup plus grande.

En somme, Google ne se contente pas de tirer profit des habitudes de ses utilisateurs pour relier les mots-clés. Il va plus loin, va chercher au fin fond des données recueillies sur internet pour, au final, expliquer le pourquoi du comment et répondre aux éventuelles questions des internautes, directement sur sa plateforme.

(source)

3 commentaires

  1. C’est génial comme système. Cela me fait penser à amazon, quand il nous recommandes des livres en fonction de thématiques, d’auteurs, etc…

    On ne peut plus vivre sans Google et ils le savent très bien ! C’est comme si on recherchait quelque chose mais sans mettre un nom dessus. Via ce type de recherche cela devient beaucoup plus facile et pratique.

    Merci pour cet article,
    Fatiha

Lire les articles précédents :
Google annule son grand événement de lundi

Le grand événement de Google prévu initialement demain matin à New York est annulé à cause de l’ouragan Sandy qui...

Fermer