La plus populaire des pages d’accueil vient de faire une place à une petite fonctionnalité qui ravira les têtes en l’air, mais qui risquerait bien de ne pas trop plaire à Facebook : le rappel d’anniversaire.

La plus populaire des pages d’accueil vient de faire une place à une petite fonctionnalité qui ravira les têtes en l’air, mais qui risquerait bien de ne pas trop plaire à Facebook : le rappel d’anniversaire.

C’est en partie sur Google+ que ça se passera, mais c’est aussi de Google+ que la nouvelle est partie. Irene Chung, ingénieure chez Google, a en effet publié un message intitulé « Introducing birthday reminders on Google.com » tout à fait clair : la homepage classique de Google accueillera désormais, en haut à droit, un petit encart informant l’internaute des anniversaires du jour parmi ses amis, l’invitant par ailleurs à laisser un petit message aux personnes concernées.

birthday reminders anniversaire google png Google se lance également dans le rappel danniversaire

Un moyen de plus pour le géant de la recherche d’inciter les internautes à s’inscrire à son réseau social (en pleine croissance). Un moyen aussi de griller la priorité à Facebook : pour le grand nombre de personnes ayant adopté Google.com comme page d’accueil dans leur navigateur favoris et qui ont l’habitude d’aller sur Facebook (ou ailleurs) seulement après avoir fait un tour sur Google, aussi bref soit-il, ce sera une étape de moins pour savoir qui prend un an de plus ce jour-là, et donc un moyen pour Google de prendre le monopole du rituélique « Joyeux anniversaire ! » ?

Deux conditions sont toutefois nécessaires pour voir s’afficher ce message : avoir activé son profil G+, d’une part, et avoir des personnes dans ses cercles qui ont rendu visible leur date d’anniversaire. Pour cela, Google a concocté une page spéciale (https://plus.google.com/up/birthday), ou rendez-vous sur votre profil, complétez la ligne adéquate et appliquez les paramètres de confidentialité souhaités.

anniversaire birthday google png Google se lance également dans le rappel danniversaire

Irene Chung précise que cette fonction n’est disponible pour le moment qu’en se rendant sur Google.com (en anglais), tout en ajoutant qu’ils la développeront petit à petit pour le reste du monde. Encore un peu de patience pour nous autres Français.

(source)