Si Google arrive à perfectionner cette technologie, cela permettrait d’éviter 35.000 morts par an aux Etats-Unis et ce chiffre atteint 1,2 millions par an si cette technologie était utilisée par la terre entière.
Petit retour sur la Google Car.

Les recherches contre la leucémie sont évidemment une priorité pour le corps médical. Et si Google a souvent prodigué son aide dans le domaine de la médecine, c’est dans un tout autre domaine qu’il pourrait offrir un impact encore plus radical.

En effet, à titre de comparaison, si la leucémie va tuer 23.000 américains par an, ce sont 35.000 personnes qui meurent chaque année sur ces mêmes routes américaines (en France, le chiffre était de 3645 morts sur la route).

Mais est-ce que les voitures automatisées de Google pourraient résoudre ce problème ?

googlecar Google travaille sur une technologie qui pourrait sauver 1,2 millions de vies par an

L’objectif principal des Google Cars

99% des morts sur la route sont causées par une erreur humaine.
Business Insider a discuté avec une personne proche du programme de voiture automatisée Google qui leur a confié que l’un des principaux objectifs était d’éliminer ces 99%.
Et s’il s’agit évidemment d’une cause noble, est-ce seulement réalisable ?

La Google Car est meilleure conductrice que vous. Elle voit à 360° et ne se fatigue pas, ne boit pas d’alcool, n’est pas distraite, ne perd pas ses réflexes avec l’âge et ne s’énerve pas au volant.

La Google Car n’est plus vraiment juste un prototype. Les derniers modèles ressemblent en tout point à votre voiture actuelle, mais avec 2-3 boutons de plus sur le tableau de bord et une interface utilisateur aussi agréable qu’une tablette Android.

Une technologie pas encore prête à 100%

Les Google Cars sont beaucoup plus efficaces sur l’autoroute aujourd’hui. En effet, le nombre de données à gérer devient tout de suite plus complexe lorsqu’il faut prendre en compte une dizaine d’intersections et de réguliers passages piétons. Pourtant la Google Car est déjà prête pour l’autoroute. Ce qui signifie qu’il est aujourd’hui plus sûr de conduire manuellement en ville mais de mettre le pilotage automatique sur l’autoroute.
Cependant, la technologie embarquée dans ces voitures s’améliore de jour en jour.

Google a donc encore quelques challenges technologiques à résoudre. Ces capteurs ont, par exemple, des problèmes à fonctionner sur routes enneigées (ce qui serait problématique aujourd’hui). En effet, la Google Car ne peut pas « voir » la route et n’est pas en mesure de la comparer avec les données qu’elle a en mémoire.

Donc, à nouveau, est-ce que les grands objectifs de Google sont réalisables ?
La réponse aujourd’hui est : en grande partie.
Et quand nous parlons de sauver 1,2 millions de vies par an… « en grande partie » est déjà une réponse formidable.
Alors attendons encore 2 ou 3 ans…