Google travaille sur une technologie qui pourrait sauver 1,2 millions de vies par an

Si Google arrive à perfectionner cette technologie, cela permettrait d’éviter 35.000 morts par an aux Etats-Unis et ce chiffre atteint 1,2 millions par an si cette technologie était utilisée par la terre entière.
Petit retour sur la Google Car.

Les recherches contre la leucémie sont évidemment une priorité pour le corps médical. Et si Google a souvent prodigué son aide dans le domaine de la médecine, c’est dans un tout autre domaine qu’il pourrait offrir un impact encore plus radical.

En effet, à titre de comparaison, si la leucémie va tuer 23.000 américains par an, ce sont 35.000 personnes qui meurent chaque année sur ces mêmes routes américaines (en France, le chiffre était de 3645 morts sur la route).

Mais est-ce que les voitures automatisées de Google pourraient résoudre ce problème ?

googlecar Google travaille sur une technologie qui pourrait sauver 1,2 millions de vies par an

L’objectif principal des Google Cars

99% des morts sur la route sont causées par une erreur humaine.
Business Insider a discuté avec une personne proche du programme de voiture automatisée Google qui leur a confié que l’un des principaux objectifs était d’éliminer ces 99%.
Et s’il s’agit évidemment d’une cause noble, est-ce seulement réalisable ?

La Google Car est meilleure conductrice que vous. Elle voit à 360° et ne se fatigue pas, ne boit pas d’alcool, n’est pas distraite, ne perd pas ses réflexes avec l’âge et ne s’énerve pas au volant.

La Google Car n’est plus vraiment juste un prototype. Les derniers modèles ressemblent en tout point à votre voiture actuelle, mais avec 2-3 boutons de plus sur le tableau de bord et une interface utilisateur aussi agréable qu’une tablette Android.

Une technologie pas encore prête à 100%

Les Google Cars sont beaucoup plus efficaces sur l’autoroute aujourd’hui. En effet, le nombre de données à gérer devient tout de suite plus complexe lorsqu’il faut prendre en compte une dizaine d’intersections et de réguliers passages piétons. Pourtant la Google Car est déjà prête pour l’autoroute. Ce qui signifie qu’il est aujourd’hui plus sûr de conduire manuellement en ville mais de mettre le pilotage automatique sur l’autoroute.
Cependant, la technologie embarquée dans ces voitures s’améliore de jour en jour.

Google a donc encore quelques challenges technologiques à résoudre. Ces capteurs ont, par exemple, des problèmes à fonctionner sur routes enneigées (ce qui serait problématique aujourd’hui). En effet, la Google Car ne peut pas « voir » la route et n’est pas en mesure de la comparer avec les données qu’elle a en mémoire.

Donc, à nouveau, est-ce que les grands objectifs de Google sont réalisables ?
La réponse aujourd’hui est : en grande partie.
Et quand nous parlons de sauver 1,2 millions de vies par an… « en grande partie » est déjà une réponse formidable.
Alors attendons encore 2 ou 3 ans…

27 commentaires

  1. Ça m’étonnerait que cette techno soit accessible pour les 1,2 millions de vies.

  2. Je ne veux pas paraître cynique mais tout ces morts contribues aussi à éviter la surpopulation (tout comme les maladies) .. La sélection naturel en somme.
    Nous sommes quand même passés de 6 Milliards à 6,5 Milliards d’êtres humains en moins de 10 ans… Imaginez cela sans les maladies, accidents, etc… La Terre serait plus peuplée, donc moins de végétation et plus de polution…

  3. @Shadow : tu crois vraiment que 3500 personnes tuées sur les routes de France ça va changer quelque chose à la population? Ca représente 0,005% de la population!

    Par contre, éviter que ces gens meurent, et qu’un nombre énorme soit blessé, handicapé à vie… ca ferait de belles économies de vies humaines et d’argent!

  4. Les réflexes s’entretiennent quand on les utilise… Et à chaque nouvelle mesure dite de sécurité le conducteur (et le citoyen) est de plus en plus infantilisé et de moins en moins autonome. Alors oui pour mettre le pilote automatique (qui intégrera bien évidemment les limitations de vitesse locales) quand on le souhaite, et je ne doute pas de son utilité. Non, s’il devient obligatoire, ce que l’on peut imaginer dans un monde « parfait » à la Georges Orwell… Toutes les technologies sont intéressantes au départ, le problème c’est toujours l’usage que l’on en fait !
    Et je ne diabolise pas davantage Google que d’autres…

  5. Bonne initiative ce projet de Google Car, on ne peut qu’approuver, même si dans les faits ça semble loin d’être mise en circulation quand même.
    Mais Google ne cessent d’innover et cherchent des solutions pour régler certains problèmes.

  6. On peut quand même se féliciter que Google investisse dans de tels projets, même si au final si ça marche, ils vont avoir de sacré retours.

  7. Oui enfin perso, quand je conduis, je prends plaisir à conduire… J’aime les voitures, j’ai prendre les virages, j’aime passer mes vitesses… Alors oui pour une voiture automatisée quand tu bois ou que tu es fatigué, mais non à une voiture qui remplace totalement l’homme quelque soit la circonstance.

  8. Bravo à Google pour s’investir autant mais je suis contre le 100% technologie dans une voiture. Il suffit juste de regarder Wall-e pour comprendre.
    Je me souvient il y a quelques années lorsque des voitures avaient un peux trop de technologie à bord (aujourd’hui devenu normal) on s’inquiéter de voir des virus dégrader les voitures, là le risque est plus élevé .

  9. 2 ou 3 ans ça serait formidable qu’ils sortent la Google car dans ces eaux la ! Ca me surprendrais quand même mais pourquoi pas. Je ne sais pas comment ils vont résoudre le problème des routes enneigées mais ça va devenir un excellent business. En tout cas moi je ne suis pas mal voyant et cette voiture m’intéresse ! Reste à savoir son prix.

  10. Est-ce que les personnes qui naissent aujourd’hui passerons leur permis de conduire ? j’en doute. encore un métier qu’il vaut mieux ne pas choisir aujourd’hui.

    « Oui enfin perso, quand je conduis, je prends plaisir à conduire… J’aime les voitures, j’ai prendre les virages, j’aime passer mes vitesses… Alors oui pour une voiture automatisée quand tu bois ou que tu es fatigué, mais non à une voiture qui remplace totalement l’homme quelque soit la circonstance. »

    si tu es prêt a payer la future surprime « conducteur humain » dans les contrats d’assurance, tu pourras conduire ta voiture « a l’ancienne ». il te faudra également porter un gros H derrière ta voiture pour indiquer aux autres que tu peux potentiellement faire des erreurs humaines… :)

  11. Tout à fait d’accord avec Cyrille… Je me demande aussi si Google ferait un jour un Gscoot capable de se faufiler entre deux files sur le périph ! :-D

  12. « Les recherches contre la leucémie sont évidemment une priorité pour le corps médical »
    Comme toute recherche sur n’importe quelle maladie ou pathologie. Tout dépends à quel chercheur tu demandes et qu’elles personnes lambda aussi.
    Demande a un chercheur spécialisé dans parkinson, il va te dire « c’est une priorité », demande à un malade de douleur chronique, il va te répondre « la priorité devrait être sur les douleurs chroniques » etc.
    Chaque team a sa spécialité et son domaine de recherche.

  13. Très intéressant, mais je voudrais avoir plus d’information pour analyser profondément le sujet! merci beaucoup

  14. Je pense que ça pourrait quand même être une très bonne avancée technologique. Tant que ça permet d’éviter de nombreux morts c’est toujours bon à prendre ^^

  15. @Shadow,
    Une guerre comme la 2nd guerre mondiale ne ralentirai l’accroissement de la population mondiale que de quelques années. Par contre, une solution comme la Google car représenterai beaucoup d’économies, et éviterai surtout de trop nombreux drames humains.

    @Anika,
    Bien sur que cela deviendra obligatoire. Après quelques années de cohabitation les voitures conduisant toutes seule deviendront un standard. Les habitacles s’adapteront, les vitesses augmenteront. Moins d’accidents, un gain de temps énorme, plus de confort. Le rapport avantages inconvénients sera écrasant.

    @Quentin,
    La voiture est avant tout un moyen de transport, un outil. La plupart des gens conduisent plus par besoin que par plaisir. Le conducteur autonome est voué à disparaître, d’ici à la grosse louche entre 20 et 40 ans. Pour autant, la technologie pourra prendre en compte l’action de conduire.
    Tu auras la sensation de diriger ta voiture, et ce sera le cas, mais chaque action sera contrôlé et validé par la voiture.

    De toute façon, il y a certainement eu à une époque des gens adorant se déplacer à cheval ont vu d’un très mauvais oeil l’arrivé de la voiture… aujourd’hui il existe des centres équestre.

    L’intelligence automobile permettra un transport plus fluide et plus rapide, mais elle aura ses limites. La suite se fera probablement par une intelligence automobile en réseau. Tu veux doubler la voiture devant toi en raison d’une urgence ? Elle en sera averti, de même que le camion qui arrivait dans l’autre sens et que tu n’avais pas vu.
    Ce sera aussi la fin de la voiture pour les braqueurs de banque… :)

  16. Si on regarde comment est orienté l’aéronautique aujourd’hui, on ne pourra pas laisser faire google avec des voitures autonomes. Aujourd’hui un pilote automatique d’avion, va permettre d’améliorer énormément le confort de pilotage, cependant l’humain est (et sera toujours) derrière son cockpit pour controller les système.
    Aujourd’hui il existe des normes très strictes concernant le code embarqué aéro qui ne sont pas les mêmes dans l’automobile. L’automobile est beaucoup plus moderne en terme de code mais beaucoup moins robuste. Si on souhaite des voitures autonomes (ou quasi autonomes) il y a un gros travail a fournir en terme d’optimisation de code, de robustesse de système, mais aussi de robustesse quant au monde ouvert.
    En créant un système permettant de « sauver 1,3 millions de vie par an » la google car se doit d’être irréprochable en terme de norme de qualité (Design Assurance Level) pour éviter par exemple de se retrouver avec toutes les voitures qui se crash le même jour et à la même heure à cause d’une division par 0 à la c**.
    Je trouve la google car interressante à plus d’un titre, clairement pour améliorer l’optimisation des flux sur le traffic routier, optimiser la consommation, la fatigue des systèmes mécaniques etc… et bien sur pour améliorer les conditions des conducteurs (mode auto sur autoroute, avec un warning system pour switcher en mode manuel en cas de défaillance), mais, comme un pilote d’avion possède un brevet de pilote, le permis de conduire sera toujours nécessaire et même plus exigent. Je ne pense pas que les enfants de demain seront à la ramasse, mais plutôt nous ! rappellez vous vos grands parents avec les magnétoscope, lecteur de DVD et les télécommandes : je ne crois pas que se fussent vous qui aviez du mal avec la transition vieille technologie/ancienne technologie !

  17. Ben réflexion bête, mais ça va permettre à certaines personnes de prendre leur autonomie : aveugles, handicapés, vieux, etc. Et pourquoi pas autoriser la Google car aux moins de 18 ans ? après tout, ils ne conduisant pas !

  18. Un mix entre Minority Report et Le Cinquième Elément nous attend prochainement…

  19. Sauver des vies l’objectif numéro 1 pour la Google car ? Laissez moi rire, il ne faut pas oublier que Google est une entreprise et que son objectif numéro 1 c’est le profit et cela est normal. Imaginez le marché auquel s’attaque Google. Quand la Google car sera prête les constructeurs vont se ruer sur la technologie et payer fort pour pouvoir utiliser le système sur leurs propres modèles. Imaginez le profit si 50% des voitures dans le monde son équipé de la technologie google … Alors google est très attaché à sauver des vies j’en doute pas mais je suis pas sûr que ce soit l’objectif principal.

  20. Je suis sûr que nous allons y arriver, l’état du Nevada a déjà autorisé les voitures Google à rouler sur son territoire c’est le seul état à autoriser le conducteur à lire au volant lorsque la voiture roule. Si cela n’est pas encore possible ailleurs, c’est parce que selon certaines lois américaines:  » Seul un être humain peut conduire un véhicule ».

    C’est bien beau tout ça, d’ici 15 ans, une partie du parc mondial pourrait être équipé de lidar et le radar laser embarqué sur le système. Quid ce qu’il se passerait si l’ensemble des systèmes se faisait pirater ?

    L’ensemble des voitures partiraient dans le décor en même temps ?

    Bon, pour le moment, c’est encore un peu cher, au même prix, je préfère une bonne Ferrari pour chaque jour de la semaine :)

  21. Moi qui fait 150km A/R d’autoroute par jour pour aller bosser, çà m’irait bien cette caisse ! Je pourrais faire autre chose que conduire ! :)

  22. Cet article m’a éclairé sur ce sujet. Je ne connaissais que très peu cette façon de voir ce genre de problématique, j’ai la sensation que je vais pouvoir avancer sur mon projet perso. J’ai adoré!

  23. Je préfère conduire ma voiture avec mes propres mains et faire une « erreur humaine » que je peut contrôler mieux que faire confiance a une machine :)

  24. Pingback: Un taxi sans conducteur : de la fiction à la réalité

Lire les articles précédents :
(exclu) Uber, le service de chauffeurs privés, ouvre à Lyon

Le service de chauffeurs privés Uber continue son expansion internationale. Après Paris, ouvre sa deuxième implantation française à Lyon.

Fermer