Google : une machine vendant des applications Android à Tokyo

Google a fait installer des distributeurs d’applications Android dans certains quartiers de Tokyo.

Des distributeurs d'applications Android à Tokyo.

Google a mis en place trois drôles de machines à Tokyo, des machines d’un genre nouveau et qui permettent tout simplement aux passants d’acheter et de télécharger des applications en provenance du Play Store sur leur terminal Android. Le tout avec un zeste de NFC, histoire de faire tendance.

Nos smartphones, aussi perfectionnés soient-ils, ne seraient absolument rien sans leur boutique d’applications. Prenez un iPhone, par exemple. Il est livré avec plusieurs applications natives qui nous permettent de gérer notre messagerie ou même d’écumer le web, à la recherche de nos sites préférés. C’est formidable, bien sûr, mais la situation serait-elle aussi idyllique sans l’AppStore, et donc sans que nous puissions personnaliser notre configuration ? Non, et il en va de même pour Android, Windows Phone et même BlackBerry 10.

Nous avons donc tous pris l’habitude de fouiner de temps en temps sur la boutique de notre plateforme préférée pour découvrir de nouvelles applications, et donc pour débloquer de nouvelles fonctionnalités. Que l’on soit au bureau, chez soi ou même au fin fond du RER, nous tapons, nous balayons et nous achetons. Nous achetons même parfois beaucoup.

Dans ce contexte, ces machines font un peu office d’OVNI dans un paysage où tout est de mieux en mieux défini. Après tout, si nous pouvons télécharger des applications sur notre smartphone sans quitter notre canapé, à quoi bon sortir de chez soi, prendre le bus et se rendre jusqu’à ces machines ?

Je vous l’accorde, l’intérêt est minime mais ces « distributeurs » pourraient tout de même intéresser certaines personnes. Comme par exemple celles qui n’ont pas d’ordinateur, pas de connexion internet et pas de forfait de type data. Ou encore celles qui voudraient voir de près un Googler.

Quoi qu’il en soit, cette opération devrait permettre au géant américain de faire un peu de buzz, et peut-être même de se faire connaître auprès d’un public plus large.

Via


3 commentaires

  1. Blackberry10 ne nécessite pas d’application pour être complet, le système de base est très complet contrairement aux autres.

  2. Les principaux opérateurs au Japon (Docomo, Softbank, AU) ne proposent quasiment que des forfaits illimités…. et dans le cas d’un dépassement, on peux toujours utiliser le réseau (sans être facturer), mais avec une vitesse de téléchargement moindre…
    Je ne vois donc vraiment pas l’intérêt d’une telle machine, sauf pour faire de la bonne grosse pub aux applications proposées.

    edit : Après vérification, les applications proposées sont celles disposants de la meilleure réputation sur le market (pour les curieux, ça se passe a Shibuya près du Parco ! )
    source http://goo.gl/DQbCLw

Send this to friend

Lire les articles précédents :
GTA Online : un point avant de se lancer

Après une grosse semaine passée à arpenter Los Santos en solo, vous allez enfin pouvoir jouer en équipe avec GTA...

Fermer