Google va héberger une partie d’iCloud

Apple et Google ont signé un accord concernant l’hébergement des données iCloud. Une partie du Cloud de Apple sera désormais stockée sur la Google Cloud Platform.

Selon le site CRN, Apple a décidé de ne pas mettre ses œufs dans le même panier concernant son service iCloud. En effet, on a appris que le géant de Cupertino avait décidé de se tourner vers son concurrent Google et son service Cloud Platform pour héberger une partie de ses infrastructures dédiées à iCloud.

Selon plusieurs sources, Apple aurait déboursé entre 400 et 600 millions de dollars pour l’utilisation de la Google Cloud Platform en 2016.

Google Cloud Platform : la plateforme cloud qui monte

Jusqu’ici, Apple utilisait principalement les services du numéro un du cloud computing, Amazon et ses Amazon Web Services. Selon un rapport de Morgan Stanley, 90% de l’activité cloud d’Apple était confiée à Amazon et le fabricant de l’iPhone aurait payé un milliard de dollars pour l’utilisation d’AWS (Amazon Web Services) en 2015.

Pour Google, ce contrat devrait lui permettre de doubler ses revenus qui étaient estimés à environ 500 millions de dollars en 2015. Ces chiffres sont à prendre avec précaution dans la mesure où le géant de la recherche ne communique pas les chiffres de son service Cloud Platform.

C’est la deuxième fois en l’espace de quelques mois que Google prend des parts à son concurrent Amazon, Spotify avait en effet annoncé le déménagement de l’ensemble de son infrastructure vers Cloud Platform.

Avec une part de marché estimé à 4% fin 2015, la firme de Mountain View reste cependant très loin de son concurrent Amazon sur le marché du cloud computing, ce dernier caracole en tête avec 31% de part de marché.

CIS_Q415

Amazon domine le marché du cloud computing

Un accord de courte durée ?

Si Apple semble avoir cherché à faire des économies avec cet accord et à réduire sa dépendance à Amazon, il pourrait être de courte durée. En effet, Apple doit construire de nouveaux datactenters aux Etats-Unis (Arizona) et en Europe (Irlande et Danemark) qui devrait permettre à l’entreprise de Tim Cook de s’auto-héberger, se passant ainsi des services de ses concurrents Amazon, Microsoft et Google.

Du côté de Cupertino, le projet est connu sous le nom de « Projet McQueen ».

(Sources : CRN & Re/code Photo : Pixabay)


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
giphy (1)
Blogueuses : 7 faux pas à éviter lors d’une demande de partenariat avec une marque

Arrêtez de tendre le bâton pour vous faire battre ! Grâce à ces astuces, les Community Managers ne se moqueront...

Fermer