Google va mettre un terme au programme Glass Explorer

Mais l’aventure n’est pas finie pour autant.

GoogleGlass700px

La nouvelle vient de tomber, tel un couperet sur nos nuques fragiles, Google a décidé de suspendre son programme Glass Explorer. La firme ne commercialisera donc plus ses fameuse lunettes connectées.

Attention cependant car le géant américain ne jette pas l’éponge pour autant.

En réalité, le développement des Google Glass va se poursuivre. Mieux, le projet va même voler de ses propres ailes, au sein d’une unité indépendante menée par une des figures emblématiques de la scène high-tech : Tony Fadell.

Tony Fadell va travailler sur la prochaine version des Google Glass. Présentation programmée avant la fin de l’année, si tout va bien.

Si vous n’avez pas/plus son CV en tête, sachez que ce dernier a commencé par faire ses armes au sein de Constructive Instruments, une boite spécialisée dans les logiciels éducatifs. Il a ensuite été recruté par Apple au début de les années 90 pour travailler sur… l’iPod. En mars 2010, il a posé sa démission pour se lancer dans une nouvelle aventure, et donc pour fonder sa propre entreprise : Nest.

La suite de l’histoire, vous la connaissez déjà. Google a signé un chèque de 3,2 milliards de dollars l’année dernière pour acquérir l’entreprise et mettre la main sur ses produits, ses brevets, son savoir-faire et… ses employés.

Tony a donc rejoint les effectifs du géant américain.

Sacrée carrière, non ? Certes, et ce n’est pas fini car il va maintenant travailler sur une nouvelle version des Google Glass. Le plus beau dans l’histoire, c’est que cette dernière devrait être présentée avant la fin de l’année.

Qui pourra en profiter ? Toute la question est là, bien sûr, et il faudra attendre encore quelques mois avant d’y voir plus clair. En attendant, la firme a décidé de maintenir le programme Glass at Work. Il est donc encore un peu tôt pour enterrer ses lunettes connectées.

A titre plus personnel, j’ai eu l’occasion de tester les Google Glass pendant quelques heures et je garde un excellent souvenir de l’expérience. Certes, le produit n’est pas parfait, mais il y a tout de même de bonnes idées. Ceci étant, la concurrence est de plus en plus rude sur le secteur et je pense notamment à Sony qui a profité du dernier CES pour lever le voile sur un module universel compatible avec toutes les lunettes du marché, ou presque.

(Source)


7 commentaires

  1. Pingback: Google va mettre un terme au programme Glass Ex...

  2. Pingback: Google va mettre un terme au programme Glass Explorer / WarezienS

  3. Eric

    En fait la question dépasse largement Google et concerne tous les constructeurs et le public : qui acceptera de porter ça et qui acceptera d’avoir en face de soi quelqu’un qui porte ça ?

  4. Je pense que c’est vraiment une question d’usage. Regarde les kits mains libres par exemple. A l’époque, tu passais pour un dingue quand tu avais ça accroché à l’oreille. Maintenant, c’est devenu un produit commun.

    Là, c’est vrai que les Google Glass sont plus voyantes (du moins les proto) mais je reste confiant. Après, le plus gros problème du produit, de mon point de vue, c’est le fait qu’il n’est pas compatible avec des lunettes existantes. Et c’est précisément pour cette raison que Google a du l’avoir mauvaise quand Sony a présenté son fameux module 🙂

  5. Ce n’est que parti remise dit google!Pourquoi ce produit ne se vend pas?Aux states des personnes qui pensaient qu’on les prenaient en photo ont cassé des google glass?

Send this to friend

Lire les articles précédents :
selfie instagram
Et si tout le monde pouvait accéder à vos photos « privées » sur Instagram ?

Le site Quartz révèle une nouvelle faille de confidentialité sur Instagram qui affiche à la vue de tous des photos...

Fermer