Grumpy Cat, du Web à la marque de boisson

Grumpy Cat, le chat le plus célèbre du Web, continue sa conquête de notre monde. Un film à son sujet ne lui suffisait pas, le félin va sortir sa propre marque de boisson.

Le phénomène du meme semble impossible à arrêter et celui-ci semble prendre une ampleur plutôt impressionnante. Les memes sont des images/figures utilisées sur Internet et reprises à toutes les sauces sur les réseaux sociaux et sur de nombreux sites. Le dernier exemple en date fait marque : Grumpy Cat, le chat grognon le plus connu du Web, va désormais posséder sa propre marque de boisson à base de café. Rappelons rapidement que l’animal a déjà eu une actualité récemment qui l’annonçait comme star d’un futur film d’animation aux États-Unis.

Les marketeurs derrière tout ça espèrent bien évidemment utiliser la popularité du chat sur Internet pour vendre leur produit. Mais honnêtement, quel est le rapport entre ce vilain chat et du café ? Le côté grognon du matin ? Nommé le Grumppuccino, la boisson arrivera le mois prochain sur le marché, on ne la verra probablement pas en France.

Grumppuccino

Le meme est devenu au fil des années une part intégrante du Web, on en retrouve de partout et depuis que Facebook a mis en place les commentaires en image, de nombreuses pages se retrouvent inondées de memes. Ces figures comme la trollface, le Nian Cat ou encore le Rickroll font désormais pleinement partie de la culture Web de la génération actuelle. Le phénomène est tel qu’on retrouve parfois des références à ces éléments dans des films ou des jeux vidéos. Avec le passage d’icône d’Internet à star de film puis égérie d’une marque de boisson caféinée, nul doute que Grumpy Cat fait office ‘d’exemple’ dans le domaine.

Imaginez, c’est peu probable mais sait-on jamais, que cette boisson soit un succès. Ce serait le début d’une explosion de la commercialisation des memes – commercialisation qui existe déjà via des boutiques qui vendent T-shirt et autres produits du genre mais dans une moindre mesure. Car n’oublions pas que si une bonne partie de ces figures n’ont pas de propriétaire car elles représentent des personnes réelles, certaines sont issues d’auteurs qui veillent à leur droit même s’il laissent leurs créations se promener librement sur le Web. En attendant, j’espère bien pouvoir siroter mon Grumppuccino le mois prochain. Si vous partez aux États-Unis, pensez à m’en ramener un.

(source)


7 commentaires

  1. J’espère que tu es simplement démago et que tu ne fais qu’essayer de plaire aux lecteurs en n’énonçant pas ce que tu penses vraiment d’une telle connerie.

    Merci pour l’information, dommage de n’avoir que le côté publicitaire de ta part.

    • Axel-Cereloz on

      Pardon ? Où est la démagogie ? Je ne comprends pas la critique là.

  2. Je ne sais pas s’il y a démagogie : je l’espère.

    Pour être simple, j’ai du mal à comprendre comment on peut écrire quatre paragraphes pour résumer la sortie d’une tel produit, en vanter sa création, en réclamer, et tout cela, pour une réflexion un peu trop évidente, à savoir, que se passera-t-il si le marché du mème s’amplifie ?
    J’ai juste envie de te répondre, pour ça : Hé bien, on persistera à acheter des conneries.
    Mais cela n’avance à rien.

    Je ne connais pas « Presse-Citron » depuis longtemps, aussi, votre ligne éditoriale me semble encore floue (mettre en forme francophone l’information ?), d’où ma critique. Enfin, elle est à voir comme un simple avis, à l’importance très relative.

    Bonne journée.

    • Axel-Cereloz on

      Presse-Citron est un blog d’actualité orienté ‘Web et high tech’. Le phénomène des memes est une partie intégrante du Web et de l’activité que cela génère peut difficilement être ignorée. L’information, à la base simplement ‘drole’ (c’est un peu du grand n’importe quoi) peut mener à une réflexion un peu plus poussé sur l’usage du phénomène de manière commerciale. On a vu des créateurs de ce genre d’image se retourner contre Warner qui voulait utiliser ces memes dans un de leur jeu vidéo. Cela amène aussi une question sur le droit d’auteur, alors que l’on retrouve des dizaines de milliers de copies adaptées à toutes les sauces de partout sur Internet, est-on encore légitime quand on réclame des droits sur quelque chose qui semble ‘devenu’ public ? L’article n’a pas la prétention de répondre à ces questions, il se contente simplement de les poser, c’est à vous de formuler vos propres réponses (et de les partager ensuite si vous le désirez).
      Et si vous voulez ma réponse (résumée), pour moi le meme est gratuit et il doit rester gratuit. C’est un phénomène qui doit être accessible à tout le monde et qui ne sert qu’à s’amuser, je trouve dommage de vouloir glisser du commerce et de l’argent là-dedans.

  3. Bonjour, il est vrai que je ne goutte pas réellement non plus à l’intérêt de ce genre de produit, si ce n’est la volonté de faire sortir les portes monnaies des consommateurs. Ha, la consommation, maître mot de notre civilisation évoluée.

    Toutefois, je ne vois pas bien pourquoi @Axel devrait s’epencher sur ces états d’âme à ce sujet. Le rôle don article est bien plutôt de nous relater une information. Étant donné le lien ‘lointain’ avec le Web, cela a bien sa place sur Presse-Citron, même si c’est plus à prendre comme du potin à mon sens.

    Par contre @Tanouky, ce que je ne comprendrai jamais c’est en quoi il est absolument nécessaire d’être agressif quand on laisse des commentaires sur les forums. Même si n’est pas d’accord avec le sujet, que l’on n’aime pas le style… rien n’empêche de respecter une certaine forme. Rien n’oblige à froisser son interlocuteur d’une telle façon qu’on ne se serait jamais autorisé dans la vrai vie. On devrait toujours avoir à l’esprit qu’on pourrait continuer notre conversation demain, en face à face, sans gêne.

    M’enfin, ce n’est qu’une réflexion personnelle.

  4. @Axel-Cereloz > Merci pour le temps pris à donner votre avis. Je comprends les mèmes, c’est un phénomène très adolescent, parfois drôle, un moyen d’expression un peu particulier, mais je n’apprécie, tout comme toi, la mise en finance de ceux-ci. De plus, je n’aime pas la publicité gratuite, et j’ai considéré ton article comme l’étant.

    Donner l’information implique une certaine responsabilité. Ne blâme-t-on pas les chaînes télévisuelles pour ne savoir montrer que des évènements inquiétants ?

    Sûrement suis-je trop vite versé dans la contrariété de voir un phénomène occidental ridicule (un chat qui a l’air de tirer la gueule) réussir à déchaîner quelques passions.

    Cependant, en fouillant un peu votre blog, je me suis un peu plus rendu compte de vos méthodes et tes explications y ont aidé également, donc merci.

    @François > Il y a de grandes chances que si je te croise dans la rue, selon ton attitude, je te parle ainsi. Quel que soit ton milieu social ou ta tête, mais aussi, je saurai faire attention à ta compagnie.
    Je préfère ça à l’ignorance ou au dédain hypocrite auquel j’ai l’impression les gens s’adonnent tous les jours.
    Il n’y a pas d’animosité, pas d’agressivité, seulement des mots qui sortent. Je parlais ainsi avant d’utiliser Internet.
    En revanche, bien que je m’efforce de comprendre ce qui te gêne, j’ai tout de même quelque mal à appréhender ta défensive.
    Mon premier commentaire était certes maladroit, mais la maladresse, ne doit-on pas en sourire ? Bien sûr, tu l’as vu comme une attaque et moi, comme une humeur que je balançais impoliment, mais ce sont les limites des 26 lettres qu’on agence pour tenter de se faire comprendre…
    Cependant, je suis d’accord avec toi, une discussion ne devrait ni gêner, ni vraiment se terminer à cause d’un malaise.

  5. *Navré pour les fautes de grammaire, d’orthographe, etc »

    Donner TON avis.

    …auquel j’ai l’impression QUE les gens s’adonnent…

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Tumblr connait-il une baisse significative de son trafic ?

Des chiffres de l'agence Quantcast nous informent d'une baisse importante de trafic sur les sites mobile et navigateur de Tumblr....

Fermer