Guide d’achat de Noël : Zik, le casque Made In France

Après avoir hanté les rêves de tous les mélomanes avec sa base « Zikmu » désignée par Stark, Parrot revient avec un nouveau casque : le « Zik ». Un lancement calibré et appuyé par une campagne publicitaire remarquée et une sortie du fondateur de la marque à Le Web mais surtout par un produit haut de gamme à la ligne fine et élégante et au son incroyable.

C’est bientôt Noël. La rédaction de Presse-citron se mobilise et vous propose son guide d’achat de Noël. Dans ce guide, en partenariat avec PriceMinister, chaque rédacteur vous propose son coup de cœur geek de 2012 et vous explique pourquoi il juge que c’est pour lui le meilleur produit high-tech de l’année. Nous compilerons ensuite tous ces avis en un article unique qui sera publié dimanche soir. Il vous reste 9 jours pour choisir (ou 6 si vous avez des ascendants Mayas).

Après avoir hanté les rêves de tous les mélomanes avec sa base « Zikmu » désignée par Stark, Parrot revient avec un nouveau casque : le « Zik ». Un lancement calibré et appuyé par une campagne publicitaire remarquée et une sortie du fondateur de la marque à Le Web mais surtout par un produit haut de gamme à la ligne fine et élégante et au son incroyable.

La société française sort un produit à nouveau encensé par la critique (comme le fait ici le journal du geek ou ici Gizmodo) par sa sobriété et ses nombreux atouts technologiques – l’utilisation de la NFC par exemple est assez impressionnante. Des lignes épurées, un packaging agréable, des performances techniques appréciables et le tout Made In France, le casque Parrot semble tout avoir pour plaire.

Capture d’écran 2012 12 16 à 11.20.06 590x264 Guide d’achat de Noël : Zik, le casque Made In France

Même si le casque reste cher (349€), il se prête assez au cadeau de Noël haut de gamme contre des concurrents parfois plus tape à l’œil, au prix égal et moins équilibrés dans leurs performances. En vogue en ce moment, la thématique des « objets connectés » prend ici tout son sens et nous laisse présager d’un futur encore plus techno que jamais, pour notre plus grand plaisir.

2 commentaires

  1. Computman

    Petite coquille dans l’article. Les liens pointent vers des liens type maito: et non des URL ;)