Hackers et multinationales unis contre la SOPA : du lobbying à l’activisme

Après la menace d’un blackout, l’industrie du web US et les hackers font plus que jamais front face au projet de loi anti-piratage SOPA (Stop Online Piracy Act) actuellement en discussion au parlement américain.

Après la menace d’un blackout, l’industrie du web US et les hackers font plus que jamais front face au projet de loi anti-piratage SOPA (Stop Online Piracy Act) actuellement en discussion au parlement américain. Pour rappel, la proposition tiendrait notamment pour responsable les hébergeurs en cas de diffusion de contenus enfreignant les droits d’auteur.

anonymous

Défendre Internet ou… créer un réseau alternatif libre

Les moteurs de recherche et réseaux sociaux, qui seraient donc en première ligne si le texte venait à passer, multiplient les opérations de lobbying. Dernière intervention en date sur Google+, Sergey Brin accuse les Etats-Unis de vouloir censurer le net « comme la Chine, l’Iran, la Tunisie ou la Lybie (avant leurs révolutions)”.

Par ailleurs, les hackers d’Anonymous, qui ont été les premiers à évoquer l’initiative d’un blackout ensuite relayée par le fondateur de Wikipedia, sont très actifs contre la SOPA. Selon le site usinenouvelle, un projet de réseau alternatif libre via satellites “artisanaux”, pourrait être mis en place par les hackers pour contourner le réseau officiel…A l’instar du projet speak2tweet, développé par Google et Twitter pour contrer le blocage d’internet en Egypte pendant la révolution égyptienne.

La défense de la liberté du net semble ainsi unir les géants de l’industrie et les réseaux de hackers : parmi les anti-SOPA figure Paypal, victime d’attaques d’Anonymous lors de l’affaire Wikileaks en Juillet 2011… Et vue leur détermination, il y a peu de chances pour que la loi ne passe, ou tout simplement qu’ils ne parviennent à le mettre en place. Et pendant qu’Hadopi, Loppsi 2 et SOPA tentent de s’imposer en France et aux Etats-Unis, l’industrie de la musique aux Etats-Unis annonce enfin des résultats positifs, et ce, grâce aux ventes en ligne…

Les multinationales et des réseaux d’activistes apparaissent de plus en plus puissants, face à des gouvernements dont la marge de manœuvre des politiques s’amenuise, dans un monde toujours plus global et connecté.

Invité
12 janvier 2012

Cependant personne ne crie arnaque pour toutes ces année ou la musique était vendue avec des marges énormes en entente entre concurents un peut comme actuellement dans la téléphonie mobile avec free…

Invité
12 janvier 2012

Vous oubliez de mentionner que Reddit, avec ses 2 milliards de pageview par mois, prévoit un blackout le 18 janvier pendant 12 heures – pour tout visiteur basé aux Etats Unis.

http://www.forbes.com/sites/in.....st-follow/

Invité
schneider
12 janvier 2012

j’aime bien le fait que les maisons de disc gagne de l’argent grace aux ventes en ligne.
il serait temps qu’il se rendent compte qu’il veulent nous censurer et que tout le monde reagie contre leur volonte…

Invité
12 janvier 2012

Cette unité des anciens ennemis fait plaisir à voir, il faut dire que ce projet de loi (bien pire qu’Hadopi en France) va réellement à l’encontre de l’idéologie d’internet.

Reste à voir si la menace d’un black out pèsera dans la balance …

Invité
12 janvier 2012

Pas étonnant, ils sont en train d’établir leurs 3 ou 4 monstres de diffusions alors qu’autre chose serait possible, que de naïveté …

Au sujet d’hadopi, du piratage et compagnie, pourquoi ne pas sortir un peu de l’hypocrisie, et surtout rappeler qu’il y aurait plusieurs manières de faire les choses, typiquement :
- S’en prendre aux centres de piratages au lieu des utilisateurs finaux (ce qui ne l’oublions pas ne nécessiterait en aucune manière le monitoring des flux et IPs utilisateurs) et ce qui quoi qu’on en dise fonctionnerait très bien en termes techniques dans la baisse du nombre de terabytes piratés, toujours des centres dans le piratage du fait du besoin de catalogues et tout le monde le sait.
- Cela voudrait dire aussi 4, 5 ou 6 ordres de grandeurs en moins en nombre de procédures, permettant donc qu’elles soient vraiment légales et publiques et non simples opérations de police à la hadopi.

Un peu plus développé ci dessous :
http://iiscn.wordpress.com/201.....adopi-etc/

Certes besoin d’une certaine coopération internationale mais même tous les FAI d’un pays ça ferait déjà beaucoup en terme de baisse terabytes piratés (pour ce pays).

De fait le problème est ailleurs, on n’ose pas le faire, pourquoi ?
Bêtise du viol du terme virtuel depuis les nineties sans doute pour pas mal…
Et fétichisme technoïde “neutralité du net”.

Honte de l’état des services légaux ?

Simple ignorance ?

Ou alors même, excuse pour mettre en place l’approche monitoring à tout va ?

Ou absence de vrai environnement atawad d’achat à l’acte non monopolistique offrant une vraie plus-value à acheter par rapport à pirater ? :
http://iiscn.wordpress.com/201.....que-draft/

Si on ajoute le fait de prôner le non anonymat sur le net (M Zuckerberg, E Schmidt) il est clair qu’alors que cela pourrait être différent, on prend clairement la direction la plus Orwellienne possible …
http://iiscn.wordpress.com/201.....aise-idee/

N’est-t-il vraiment pas temps d’arrêter de tout faire à l’envers et d’en finir avec le détournement des adjectif virtuel et immatériel ou sujet d’un nouveau media ?
http://iiscn.wordpress.com/201.....te-crasse/

Et sans oublier que le concept de droits d’auteur a aussi été mis en place à la révolution française avec l’abolition des privilèges :
http://iiscn.wordpress.com/201.....es-livres/

Ni que toute redistribution équitable dans l’environnement « longue traine » actuel pour la licence globale serait strictement impossible à mettre en place :
http://iiscn.wordpress.com/201.....e-globale/
(dire le contraire étant tout simplement de l’ignorance ou du mensonge)

Et puis pourquoi voir l’état merdique du contenu sur le web (quelques exceptions, wikipedia etc) comme une fatalité ?
Personne ne voit ce que cela pourrait être si on sortait un peu du dogme régressif « tout gratuit tout pub quasi tout merdique » ? Il faut pouvoir acheter des sites, c’est tout !

Invité

[...] jQuery("#errors*").hide(); window.location= data.themeInternalUrl; } }); } http://www.presse-citron.net – Today, 9:05 [...]

Invité
12 janvier 2012

Pas étonnant, ils sont en train d’établir leurs 3 ou 4 monstres de diffusions alors qu’autre chose serait possible, que de naïveté …

Au sujet d’hadopi, du piratage et compagnie, pourquoi ne pas sortir un peu de l’hypocrisie, et surtout rappeler qu’il y aurait plusieurs manières de faire les choses, typiquement :
- S’en prendre aux centres de piratages au lieu des utilisateurs finaux (ce qui ne l’oublions pas ne nécessiterait en aucune manière le monitoring des flux et IPs utilisateurs) et ce qui quoi qu’on en dise fonctionnerait très bien en termes techniques dans la baisse du nombre de terabytes piratés, toujours des centres dans le piratage du fait du besoin de catalogues et tout le monde le sait.
- Cela voudrait dire aussi 4, 5 ou 6 ordres de grandeurs en moins en nombre de procédures, permettant donc qu’elles soient vraiment légales et publiques et non simples opérations de police à la hadopi.

Un peu plus développé ci dessous :
http://iiscn.wordpress.com/201.....adopi-etc/

Certes besoin d’une certaine coopération internationale mais même tous les FAI d’un pays ça ferait déjà beaucoup en terme de baisse terabytes piratés (pour ce pays).

De fait le problème est ailleurs, on n’ose pas le faire, pourquoi ?
Bêtise du viol du terme virtuel depuis les nineties sans doute pour pas mal…
Et fétichisme technoïde “neutralité du net”.

Honte de l’état des services légaux ?

Simple ignorance ?

Ou alors même, excuse pour mettre en place l’approche monitoring à tout va ?

Ou absence de vrai environnement atawad d’achat à l’acte non monopolistique offrant une vraie plus-value à acheter par rapport à pirater ? :
http://iiscn.wordpress.com/201.....que-draft/

Si on ajoute le fait de prôner le non anonymat sur le net (M Zuckerberg, E Schmidt) il est clair qu’alors que cela pourrait être différent, on prend clairement la direction la plus Orwellienne possible …
http://iiscn.wordpress.com/201.....aise-idee/

N’est-t-il vraiment pas temps d’arrêter de tout faire à l’envers et d’en finir avec le détournement des adjectif virtuel et immatériel ou sujet d’un nouveau media ?
http://iiscn.wordpress.com/201.....te-crasse/

Et sans oublier que le concept de droits d’auteur a aussi été mis en place à la révolution française avec l’abolition des privilèges :
http://iiscn.wordpress.com/201.....es-livres/

Ni que toute redistribution équitable dans l’environnement « longue traine » actuel pour la licence globale serait strictement impossible à mettre en place :
http://iiscn.wordpress.com/201.....e-globale/
(dire le contraire étant tout simplement de l’ignorance ou du mensonge)

Et puis pourquoi voir l’état merdique du contenu sur le web (quelques exceptions, wikipedia etc) comme une fatalité ?
Personne ne voit ce que cela pourrait être si on sortait un peu du dogme régressif « tout gratuit tout pub quasi tout merdique » ? Il faut pouvoir acheter des sites, c’est tout ..

Invité

[...] jQuery("#errors*").hide(); window.location= data.themeInternalUrl; } }); } http://www.presse-citron.net – Today, 10:31 [...]

Invité

[...] se décide à assumer …Un black-out du Web pour protester contre une loi antipiratage01netHackers et multinationales unis contre la SOPA : du lobbying à l …Presse-citronReddit blackout de 12h programméLe Journal du GeekAgence Ecofin4 autres [...]

Invité

[...] jQuery("#errors*").hide(); window.location= data.themeInternalUrl; } }); } http://www.presse-citron.net – Today, 6:19 [...]

 
Lire les articles précédents :
Kreactive rachète Media Etudiant : interview d’Anthony Kuntz, PDG de Kreactive

Une histoire de startups lyonnaises : l'agence Kreactive vient d'acquérir le réseau de sites spécialisés Media Etudiant. Interview d'Anthony Kuntz,...

Fermer