Hidden Cash en France : le jeu sur Twitter n’est pas du goût de tout le monde

Hidden Cash, le jeu qui permet de trouver de l’argent grâce à Twitter, pourrait bien être interdit par la ville de Paris.

Euro Argent Pixabay

Il y a peu, nous évoquions le lancement d’un curieux divertissement sur Twitter, aux Etats-Unis. Le compte Twitter @HiddenCash publie des indices qui permettent de trouver des cachettes. Dans ces cachettes se dissimulent des billets de banques, enfermés dans des enveloppes. Les premiers à trouver les billets en deviennent les nouveaux propriétaires. Dans un premier lieu, l’organisateur de ce jeu a préféré garder son anonymat. On savait juste qu’il était suffisamment fortuné pour se permettre de redistribuer ses billets de la sorte.

Plus tard, le généreux chef d’orchestre du jeu Hidden Cash a été identifié. Il s’agirait de Jason Buzi, un millionnaire américain travaillant dans l’immobilier.

Ayant fait ses débuts sur la côte ouest des Etats-Unis, le jeu débarque peu à peu dans les autres villes américaines. Et l’organisateur a même laissé entendre qu’il avait l’intention de dissimuler des billets en Europe, notamment dans les capitales du vieux continent (dont Paris).

Hidden Cash : fauteur de troubles ?

La nouvelle a déjà suscité des réactions, dont celle de Jean-Bernard Bros, élu au Conseil de Paris. Il y a quelques jours, il avait informé sur son compte Twitter qu’il a écrit au Préfet de police, en vue de faire interdire ce jeu.

Plus récemment, le Préfet de police Bernard Boucault serait intervenu devant le conseil de Paris pour déclarer que « l’hypothèse d’une interdiction est actuellement à l’étude« . Il a évoqué des risques de troubles à l’ordre public. En tout cas, aux Etats-Unis, aucun incident lié à Hidden Cash n’a encore été relayé par les médias.

Le Préfet a également jugé bon de rappeler l’existence d’un texte du code pénal qui interdit la distribution d’argent dans la voie publique, à des fins publicitaires. Celui-ci n’est peut-être pas au courant que Hidden Cash n’a, du moins pour le moment, aucune signature commerciale. Dans une interview accordée au site Bold Italic, il avait laissé comprendre qu’il ne faisait tout cela que pour redistribuer ses richesses, tout en s’amusant.

Si l’on se fie aux dernières publications du compte Twitter, la première destination européenne pourrait bien être Londres, avec d’autres villes britanniques à venir.

(Source)


Un commentaire

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Clavier Pixabay 700
#TheTwitterBattle : une drôle de façon de de trouver son nouveau stagiaire Community Manager

Au lieu d’enchaîner les entretiens, une agence de conseil en marketing décide de recruter son stagiaire par le biais d’un...

Fermer