Forbes vient de publier son classement 2012 des 100 femmes les plus puissantes du monde. Parmi elles, 13 sont dirigeantes de grands groupes informatiques ou média liés directement à internet ou à l’économie numérique.

Savez-vous qui est la femme la plus puissante du monde selon Forbes ? Youpi, pour une fois non seulement ce n’est pas une américaine, mais elle ferait presque partie de la famille : Angela Merkel. Mais bon d’après ce que nous connaissons d’elle, à part être fan de foot et moins fan de la Grèce, rien n’indique qu’elle soit vraiment la reine des geeks.

Des championnes de l’économie numérique et informatique, il y en a quand même heureusement quelques-une dans le classement Forbes des 100 femmes les plus puissantes du monde, qui vient d’être publié par le célèbre magazine des riches & célèbres.

Parmi elles, on retrouve donc l’incontournable Marissa Mayer, mais également Sheryl Sandberg, co-présidente de Facebook (dont on dit que c’est elle qui aurait le vrai pouvoir au sein du réseau social) ou encore l’inévitable Arianna Huffington, fondatrice du Huffington Post, dont on peut dire qu’elle fait aussi un peu partie des nôtres (grecque et blogueuse d’origine).

100 femmes les plus puissantes High tech, économie numérique, internet : les femmes prennent le pouvoir

En fait dans ce Top 100 au féminin, AllThingsD a recensé 13 femmes qui œuvrent dans l’économie numérique, le web ou l’informatique, qui se situent entre la quatrième et la quatre-vingt-quatrième place, à savoir :

No. 4 : Melinda Gates, co-chair, Bill & Melinda Gates Foundation

No. 10 : Sheryl Sandberg, COO, Facebook

No. 15 : Virginia Rometty, president and CEO, IBM

No. 17 : Ursula Burns, president and CEO, Xerox

No. 18 : Meg Whitman, CEO, Hewlett-Packard

No. 21 : Marissa Mayer, CEO, Yahoo

No. 25 : Susan Wojcicki, SVP, Google

No. 29 : Arianna Huffington, editor-in-chief, Huffington Post Media Group, AOL

No. 48 : Safra Katz, president and CFO, Oracle

No. 49 : Laurene Powell Jobs, founder and chair, Emerson Collective

No. 58 : Padmasree Warrior, CTO and chief strategy officer, Cisco

No. 70 : Sue Gardner, executive director, WikiMedia Foundation

No. 84 : Mary Meeker, general partner, Kleiner Perkins

On pourra cependant s’étonner que Melinda Gates figure dans ce classement. Certes, elle est l’épouse de qui vous savez (non, pas Steve Jobs), certes elle a certainement quelques parts dans Microsoft, mais elle est surtout connue pour diriger avec son mari la fondation qui porte leur nom, et qui n’a que peu de rapport avec l’univers geek.

Ah sinon, il y a une seule française dans ce classement qui fait aussi apparaître nombre de stars du showbiz (Shakira, Angelina Jolie, Jennifer Lopez, Lady Gaga…), et elle figure quand même à une respectable huitième position : Christine Lagarde. Pas vraiment rock’n'roll mais bon.

(source)