Hitchbot, un robot auto-stoppeur qui traversera (on l’espère) le Canada

Hitchbot est une expérience sociale destinée à analyser plus en profondeur les relations entre l’Homme et le robot. Ce petit robot fera de l’auto-stop seul pour traverser le Canada.

A l’heure où les robots se développent de plus en plus, certaines personnes se posent la question : « Doit-on faire confiance aux machines ?« . Mais, l’inverse peut également être sujet aux interrogations : les robots peuvent-ils avoir en confiance en l’être humain ? Des chercheurs des universités de McMaster et Ryerson ont décidé d’apporter des réponses en proposant un projet à la fois artistique, social et technologie. Ce projet, c’est Hitchbot, un petit robot de la taille d’un enfant de six ans au look improbable. Un corps ressemblant à une cafetière, des bottes en plastique en guise de pieds et des bras créés à partir de frites de piscine affublés de gants; Hitchbot n’est pas un robot comme les autres.

Road-trip robotique

Mais, aussi mignon soit-il, à quoi servira ce robot ? Il sera abandonné le long d’une route et fera… de l’auto-stop ! Le 27 juillet prochain, Hitchbot sera placé sur la route près du Nova Scotia College of Art and Design. Capable de lever le pouce pour haranguer les voitures, il va se lancer dans un véritable road-trip au Canada. L’objectif du robot sera d’atteindre la ville de Victoria. Pour cela, il sera équipé de quelques outils qui l’aideront dans sa tâche. Il sera tout d’abord équipé d’un système de reconnaissance vocal et il pourra parler. Cela lui permettra quelques interactions (limitées) avec le conducteur du véhicule. Hitchbot pourra ainsi indiquer sa destination ou même se lancer dans quelques discours issus tout droit de Wikipedia.

Hitchbot Hitchbot, un robot auto stoppeur qui traversera (on lespère) le Canada

Petit robot deviendra grand

Ce robot voyageur sera, dans sa conception, relativement simple. Il intégrera la vidéo (caméra), l’audio (reconnaissance et dialogue), la 3G et un système GPS pour le localiser. Seule la caméra placée sur la tête d’Hitchbot sera amovible, ses jambes ne sont, elles, pas animées. Au niveau de la charge, le petit auto-stoppeur possède un panneau solaire et il est toujours possible de le recharger via un allume-cigare – Hitchbot signalera probablement lorsque sa batterie sera déchargée. Le voyageur mécanique possèdera donc des fonctionnalités minimales mais suffisantes pour que ses concepteurs puissent récolter des informations sur les relations entre l’humain et le robot.

Bien évidemment, Hitchbot, seul et sans défense, sera fortement exposé aux personnes malintentionnées capables de le détruire pour le plaisir ou dans le but de récupérer des composants. Ses concepteurs ont déjà envisagé cette situation, mais cela fait partie des risques à prendre lorsque l’on mène ce genre d’expérience. En tout cas, pour notre part, nous espérons qu’Hitchbot arrivera à bon port et qu’il aura beaucoup à raconter sur son voyage à travers le Canada.

Suivez les aventures d’Hitchbot directement depuis son site.

Comments are closed.

Lire les articles précédents :
Découvrez Lyon autrement à travers cette sublime vidéo en time-lapse
Découvrez Lyon autrement à travers cette sublime vidéo en time-lapse

La meilleure vidéo de Lyon de tous les temps, c'est un béninois qui l'a réalisée. Découvrez ces images sublimes.

Fermer