HoloLens, transformation digitale, outils de productivité…que faut-il retenir de la Microsoft WPC 2016 ?

Il semblerait que Microsoft soit « redevenu cool », selon Tim Campos, le CIO de Facebook, qui a pris la parole à la grande conférence WPC de Microsoft. Voici une revue des temps forts de cet événement.

Je viens de faire un exercice intéressant en envoyant un sms à 10 contacts avec une question simple : « dis-moi en 3 mots ce que t’évoque Microsoft ». J’ai obtenu des réponses variées. Immanquablement, Bill Gates, Windows et Office, ont été cités à plusieurs reprises. 2 gamers ont mentionné la Xbox. Il a aussi été question de Skype, d’innovation, de leader, d’hégémonie, de rédemption… Un sms m’a particulièrement fait rire. Son expéditeur savait que j’étais en déplacement professionnel et sa réaction a été : « Quoi, ne me dit pas que t’es à la conférence pro de Microsoft au Canada !?! Rhaaa, c’est sympa de bosser pour Presse-Citron ».

Effectivement, je viens de passer 3 jours à la Worldwide Partner Conference. Elle s’intéresse avant tout aux professionnels, puisqu’il s’agit du grand raout que Microsoft organise pour et avec ses partenaires. 16 000 d’entre eux ont fait le déplacement depuis plus de 140 pays.

Le format ? Deux immenses salles. La première, qui a des airs de Bercy AccorHotels Arena, accueille les « Vision Keynotes » avec les grands dirigeants qui prennent la parole, entrecoupés de démos ou de moments musicaux. La seconde est un centre des congrès gigantesque qui accueille des zones de réunions business, des stands pour les délégations locales ou les partenaires, et des espaces de démonstrations. Les partenaires sont essentiellement des revendeurs de solutions Microsoft que ce dernier a fort intérêt à rassembler et à choyer : pas moins de 90% des revenus du géant de l’informatique proviennent des solutions commercialisées par ses partenaires !

Je vous propose un petit tour d’horizon des sujets et des innovations qui ont retenu l’attention (du moins la mienne 😉 )

HoloLens : démonstration du potentiel avec un usage dans l’aéronautique

Microsoft considère la réalité augmentée comme un élément central du bureau du futur, et l’étendue des usages des hologrammes avec HoloLens est immense. Japan Airlines en a fourni une illustration avec une démo en live sur la manière dont ils envisagent de former leurs pilotes et mécaniciens. (replay de la présentation ici, avec la partie sur HoloLens à partir de la minute 57)

Surface Hub : l’écran intelligent pour faciliter les réunions collaboratives

Cette tablette géante est commercialisée depuis peu en France. La version 84 pouces, qui coûte 25 199 €, dispose d’une résolution 4K, d’un processeur Core i7, de 8 Go de mémoire vive et d’une carte graphique NVIDIA Quadro K2200 (la version 55 pouces est à 10 199€ ; les spécifications complètes sont disponibles ici). Elle a été conçue pour être particulièrement intuitive afin de pouvoir être facilement utilisée par tous les collaborateurs. La voici en démonstration, lors de mon passage sur le stand dédié. Cela donne un avant-goût de la réunion du futur (ou du présent, pour les entreprises qui ont déjà les moyens de se l’offrir !).

 

Focus sur la transformation digitale

« Digital transformation » est l’expression répétée lors de la plupart des conférences. Derrière ce vaste concept, qui peut parfois sembler obscur, Microsoft place les nouvelles technologies et leur capacité à améliorer la productivité des entreprises et de leurs collaborateurs. L’occasion de mettre en avant ses solutions pour les professionnels, petits et grands.

Skype Meeting facilite amplement l’organisation des conférences. Les conversations pourront bientôt être traduites en 40 langues en temps réel (dès la fin 2016, en bêta). Windows 10 pour les entreprises devient un service en Saas à 7$/mois par utilisateur et Stream, une sorte de YouTube à usage interne a été révélé hier. Pour être compétitives, les PME ne doivent pas être en reste dans ce processus de transformation digitale. A ce sujet, on a pu interroger celui qui dirige la division entreprises et partenaires de Microsoft France, et on lui a demandé si les PME françaises étaient en retard.

Les jeunes pousses étaient aussi présentes à la WPC. Je suis par exemple tombée sur le stand des français LetsignIt (signatures d’emails personnalisées) au détour d’une allée.

WPC stand Letsignit

Microsoft France avait également convié 4 startups à venir développer leur business sur place, ce que nous explique Nicolas Gaume, le directeur de la division DX de Microsoft France (je vous laisse regarder la vidéo pour savoir ce que signifie DX 😉 )

Davantage de Cloud, plus écolo et respectueux des utilisateurs

Tout le long de la conférence, Microsoft a souligné que ses partenaires les plus avancés dans la technologie du Cloud étaient ceux qui réalisaient les meilleures performances économiques. Ceux qui commercialisent des solutions Microsoft gagnent également plus d’argent lorsqu’on fait la comparaison avec la revente de services Cloud de concurrents (+20% de marge brute en moyenne pour les partenaires de Microsoft, selon une étude IDC citée par son PDG).

Le Cloud peut toutefois comporter un certain nombre de problèmes. D’une part, il consomme énormément d’énergie. C’est pourquoi Microsoft a décidé de développer sa consommation d’énergie renouvelable (éolienne, solaire ou hydraulique) afin d’alimenter les 100 datacenters qu’il exploite dans 40 pays. L’objectif est de passer de 44% en 2016 à 50% d’énergie renouvelable en 2018. D’autre part, l’enjeu de respect des données des utilisateurs est très fort. A ce sujet, Microsoft a souligné ses combats juridiques avec les autorités judiciaires américaines. En 2014, Microsoft avait opposé un refus au FBI qui lui demandait l’accès à des données stockées sur des serveurs en Irlande. La justice américaine avait tranché en faveur du FBI mais Microsoft avait fait appel en invoquant le fait que les données hors USA sont administrées par les lois des pays où elles sont stockées et que les droits des utilisateurs de ses services doivent être protégés par les lois locales. Le gouvernement irlandais, mais aussi Apple, Cisco ou Verizon, ont soutenu Microsoft dans ce bras de fer avec le FBI dont le résultat de l’appel est tombé le 14 juillet : Microsoft 1 – FBI 0 ! Une belle bataille a donc été remportée. Reste à voir qui remportera la « guerre », dans un contexte éminemment tendu que des gouvernements exploitent en invoquant les impératifs de sécurité.

 

Merci Microsoft d’avoir convié Presse-Citron à ce riche événement. Les replays des conférences sont disponibles ici et les tweets au sujet de la WPC par là.


Répondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
deezer-logo
Streaming musical : le français Deezer fait un pas de géant aux États-Unis

Deezer ne semble pas avoir dit son dernier mot dans la lutte féroce qui se joue actuellement dans l’univers du...

Fermer