Le Huawei P10 Lite est dispo en précommande

Huawei ne l’a pas encore annoncé, mais le P10 Lite est tout de même disponible en précommande chez un revendeur italien.

Huawei a marqué les esprits durant le dernier MWC en présentant deux téléphones positionnés sur le haut de gamme : le P10 et le P10 Plus. Relativement proches l’un de l’autre, ils ont droit à des finitions soignées et à un socle technique particulièrement solide.

La marque chinoise n’aurait cependant pas l’intention d’en rester là, pas si l’on en croit ce fameux revendeur italien.

Le Huawei P10 Lite sort du bois

MonClick propose en effet depuis quelques heures en précommande le Huawei P10 Lite, un téléphone qui n’a pas encore été officialisé par son constructeur. Mieux, l’entreprise ne se contente pas de l’évoquer et la fiche du produit comporte ainsi de nombreuses informations techniques.

Il est notamment fait mention de la présence d’un écran IPS de 5,2 pouces et d’un SoC composé de huit cœurs couplé à 4 Go de mémoire vive. Là-dessus, le terminal embarquerait 32 Go de stockage, la 4G, le WiFi 802.11 b/g/n et le Bluetooth 4.1, le tout avec un capteur de 12 millions de pixels.

Ce n’est pas le plus intéressant. Non, car en parallèle, le téléphone aurait aussi été présenté en Malaisie et un de nos confrères a même réussi à mettre la main sur deux photos présentant l’appareil de face, aux côtés de sa fiche technique. Les caractéristiques indiquées correspondent.

Mieux, la photo complète même la fiche technique présumée du terminal. En plus des éléments techniques évoqués plus haut, l’image fait aussi allusion à un Kirin 685 et à une batterie de 3 000 mAh.

Bien sûr, pour le moment, Huawei n’a encore rien confirmé, mais il ne devrait pas tarder à le faire. Une conférence de presse aurait effectivement eu lieu en Asie, et en comité restreint.

Une photo de l’événement circule d’ailleurs depuis quelques heures sur les réseaux sociaux.

Le Huawei P10 Lite aura visiblement droit à un lecteur d’empreintes.


Nos dernières vidéos

Répondre

Envoyer à un ami

Lire les articles précédents :
Google part à la chasse aux infos incorrectes et aux propos haineux

Après Facebook, c’est au tour de Google de faire le ménage.

Fermer