Microsoft a annoncé le 18 septembre dernier ses nouvelles ambitions : déployer une interface unique, accessible depuis n’importe quel terminal sous Windows 8. Ce système d’exploitation sera disponible dès le 26 octobre prochain.

Microsoft a annoncé le 18 septembre dernier ses nouvelles ambitions : déployer une interface unique, accessible depuis n’importe quel terminal sous Windows 8. Ce système  d’exploitation sera disponible dès le 26 octobre prochain.

A l’occasion du Hub Forum, rendez-vous incontournable des décideurs du digital, j’ai rencontré Nicolas Petit, COO et CMO de Microsoft France, l’un des intervenants de la table ronde « les consommateurs et les tendances mobiles ».

DU SOLOMO AU TODACLO, UN SIMPLE CHANGEMENT D’ACRONYME

Les modes changes, les acronymes se modifient, mais sur le fond les grandes tendances qui redéfinissent l’ère numérique restent les mêmes.

Il y a tout d’abord le Cloud. Sans forcément nous en rendre compte, nous sommes déjà consommateurs massifs de cette technologie. « De manière basique tout le monde utilise une messagerie du type Outlook mais ces derniers mois nous vivons une accélération notable sur ce segment du grand public, puisqu’aujourd’hui il est commun de publier ses  données dans le «nuage», de les récupérer, de les diffuser sur différents écrans, grâce à des services comme SkyDrive » selon Nicolas Petit.

Le deuxième point n’est autre que la Data. L’explosion de celle-ci est fondamentalement, mais pas uniquement, liée à l’usage en masse des réseaux sociaux. Effectivement, nous partageons énormément d’informations dont la durée de vie est aléatoire. Certaines auront du sens et de la valeur pendant quelques minutes, puis leur sens s’épuisera de manière automatique. D’autres en revanche vont se viraliser massivement, voir devenir des informations sur lesquelles nous serons en mesure de communiquer, de construire des positions. Le monde de la Data est donc totalement hétérogène.« Maintenant que nous avons conscience de l’existence de ces données, il devient essentiel de se demander ce que nous allons pouvoir en faire, comment analyser cette explosion pour optimiser sa politique de CRM, mais aussi pour décrypter des tendances, anticiper certaines actions, usages, etc.» Il s’agit d’une information qui a de la valeur commerciale, il convient donc de trouver un moyen de la capter pour en faire quelque chose d’utile.

Enfin, nous pouvons parler du multi-écran, qui consiste à produire un contenu et à le récupérer sur n’importe quel autre terminal. Cette facilité à produire de la data et à la partager dans le nuage est rendue possible grâce aux nouvelles interfaces basées sur la gestuelle (Kinect), mais aussi sur la voix. Cette tendance a inspiré la création de SMART GLASS, une application destinée entre autres à connecter votre Xbox 360 avec tous vos systèmes Windows, IOS et Android et qui permettra à votre smartphone ou à votre tablette d’interagir  en temps réel avec vos jeux vidéo et autres divertissements.

Pour Game of Thrones par exemple, des activités connexes comme des cartes interactives et des briques scénaristiques additionnelles viennent déjà enrichir le scénario principal de la série. Dans le jeu Halo 4, SmartGlass affichera des informations relatives à la plate-forme communautaire Halo Waypoint. Elle offrira également de nouveaux gameplay en permettant au joueur d’utiliser son écran tactile pour interagir directement avec l’écran principal. Il s’agit finalement d’une application transmedia surfant sur une pratique émergente, celle du multitasking.

En bref, le ToDaClo n’est pas différent du SoLoMo, puisque la big data, par exemple, est possible grâce à ses trois composantes : social, local, mobile. Pour illustrer ces propos, prenez les check-in que vous faites à un endroit précis (local), sur le réseau social Foursquare (social) et cela depuis votre smartphone (mobile). Ils représentent des données, qui seront partageables et accessibles sur différents écrans.

Force est de constater que nous sommes face à un changement d’acronyme, mais pas un changement d’univers, même si sa manifestation a évolué sur ces trois dernières années.

LA VOITURE CONNECTÉE NOUVEL ÉCRAN DE MICROSOFT

La politique multi-screen de Microsoft l’amène à investir de nouveaux terminaux. Cette société est d’ailleurs convaincue de l’utilité des technologies embarquées dans la voiture, qu’elle considère comme le nouvel écran de référence après la TV, le PC, le smartphone ou encore la tablette tactile. Cela fait plusieurs années que ses équipes s’y consacrent par le biais de Windows Embedded Automotive, une solution qui aide les fabricants d’automobiles tels que Ford, Toyota et Fiat, à faciliter l’utilisation de l’informatique, des services et des équipements dans leurs véhicules.

 [HUB Forum] Windows 8 : Microsoft entre t il dans un nouvel âge dor ?

Parmi les technologies proposées on retrouve Silverlight qui conçoit des interfaces utilisateurs plus riches, ou encore Microsoft Tell me speech technology, qui obéit à la voix du conducteur pour que celui-ci puisse garder les mains sur le volant. Le simple écran du GPS se transforme en un écran global.

Microsoft et sa politique d’interface unique dispose de systèmes d’exploitation adaptés, ce qui en fait un acteur légitime. Il capitalise sur le fait qu’aujourd’hui chacun d’entre nous a dans la poche un écran intelligent hébergeant du contenu. Le travail pour les constructeurs, dès maintenant, consiste à trouver les bons usages et surtout comment rentabiliser ces investissements. Pour Nicolas Petit « il a encore quelques contraintes au niveau de la maintenance. » Il reste ludice et concède que « ce projet ne se généralisera pas avant trois à cinq ans. »

KINECT, UNE INTERFACE PLEINE DE PROMESSE

Commercialisée fin 2010, Kinect a été pensée dans l’optique de révolutionner notre manière de jouer. Avec le temps, le recours à cette technologie a été généralisé à des usages imprévisibles. Kinect est maintenant utilisée au-delà du jeu vidéo et trouve des applications inattendues pour venir en aide à des enfants autistes et des médecins par exemple. Elle s’est faite une place dans les salles blanches des hôpitaux, permettant ainsi de manipuler des écrans sans contact physique et de limiter le risque de contamination. C’est ce que Microsoft appelle l’Effet Kinect. Une révolution à découvrir dans la vidéo qui suit :


Cet objet intéresse même les marques, que se soit pour présenter virtuellement des produits (Nissan 4X4 Pathfinder au salon de l’auto de Chicago en février 2012), pour proposer des expériences immersives en magasin (Repetto à Paris en février 2011) ou de nouvelles interfaces utilisateurs (Bornes LCL actuellement Paris). Mais la plus belle promesse de Kinect pour les annonceurs s’appelle NUads. Cette technologie publicitaire disponible courant de l’automne sera expérimentée par Unilever en Grande-Bretagne et Toyota aux USA. NUads permettra aux téléspectateurs de répondre à des questions, à l’aide des gestes ou la commande vocale. Les résultats s’afficheront ensuite en temps réel, par surimpression sur l’écran. Cela laisse présager la création de spots évoluant au gré des réponses.

Enfin, avec Kinect les magasins pourront bientôt étudier le comportement de leurs clients, si la CNIL l’autorise bien entendu. Shopperception, propose déjà aux marques et aux distributeurs une solution basée sur cette technologie qui permet de suivre le temps passé devant un rayon, les produits pris en main et les interactions du client. Cette solution est en phase avec le projet de Big Data de Microsoft, qui a pour vocation d’analyser en temps réel vos données, vos gestes, votre taille, etc.

Pour conclure, sachez que Microsoft prévoit une nouvelle version de Kinect pour 2013. Il ne s’agit pas d’informations officielles, mais Mashable affirme avoir découvert un document à ce sujet. Longtemps critiquée, la firme semble donc revenir en force.  Pour rattraper ses concurrents historiques dans la course aux OS, avec Windows 8, elle dispose d’un budget marketing évalué entre 1,5 et 1,8 milliard de dollars. Une somme record.