Identité numérique : 10 règles simples pour contrôler son image sur internet

Nous l’avons vu récemment, la gestion de l’identité numérique commence au berceau, et les récents déboires d’un internaute ayant constaté à ses dépends que sur le web tout est public, sont là pour nous le rappeler une fois encore. L’identité numérique reste un concept assez flou pour la plupart des internautes, or il est seulement

Nous l’avons vu récemment, la gestion de l’identité numérique commence au berceau, et les récents déboires d’un internaute ayant constaté à ses dépends que sur le web tout est public, sont là pour nous le rappeler une fois encore.

L’identité numérique reste un concept assez flou pour la plupart des internautes, or il est seulement question de contrôle de l’image et de la réputation, selon les mêmes règles que celles que nous appliquons dans notre vie courante, celle que l’on appelle la vraie vie.

Pas besoin d’être un expert, donc, pour observer ces 10 règles simples qui devraient normalement vous aider à mieux maîtriser votre image sur internet :

1 – Enregistrez vite votre nom de domaine.

Comme chacun possède sa carte d’identité, chaque internaute devrait avoir son propre nom de domaine sur internet, idéalement composé de son prénom et de son nom (même s’il est évident que cela n’est pas toujours possible), et si possible dans les principales extensions, de préférence sous la forme prenomnom.com ou prenom-nom.com (ou .fr ou .net ou autre). L’enregistrement d’un nom de domaine est aujourd’hui une formalité aussi simple que l’envoi d’un mail, et donc à la portée de tous. Les tarifs ont aussi considérablement baissé, et vous pouvez réserver un nom sur plusieurs années pour quelques dizaines d’euros. Pensez surtout à enregistrer celui de vos enfants, ça leur servira un jour.

Avantages : personne ne pourra vous subtiliser votre nom, et vous préparez le terrain pour une bon positionnement de celui-ci dans Google.

2 РCr̩ez une page web personnelle avec les ̩l̩ments positifs et publics de votre vie.

Tant qu’à avoir enregistré votre nom de domaine, autant capitaliser sur celui-ci en le faisant pointer sur votre CV simplifié, dans lequel vous consignez de façon claire et synthétique quelques trucs sur votre life : votre job, vos compétences, en restant très évasif, voire elliptique sur tout ce que vous considérez comme personnel (cette notion étant très variable selon les individus). Vous avez rarement l’occasion de parler de vous, c’est le moment : faites-vous briller. Avec modération et sans mentir, mais sans complexes non plus.

Avantages : alimenter en contenu et mettre régulièrement une page web à jour est très bon pour le référencement dans Google. Autant faire apparaître en premier dans les résultats un contenu qui vous appartient et sur lequel vous avez un total contrôle. N’ayez crainte, les hackers turcs s’intéressent rarement aux pages statiques en HTML simple.

3 РCr̩ez-vous un pseudonyme facilement identifiable et utilisez toujours le m̻me.

Vous participez, en toute transparence bien sûr, à des discussions, forums, commentaires sur les blogs, et pour les plus geeks, à Twitter et autres réseaux sociaux ? Si vous n’avez pas l’intention de tenir des propos compromettants (laissons cela aux trolls anonymes), renforcez votre identité numérique en utilisant un pseudo qui évoque directement votre vraie identité. Vous aurez tout à y gagner en matière de réputation, notamment si un futur employeur (ou une future conquête amoureuse) s’amuse à faire une recherche sur votre nom dans Google, sait-on jamais.

Avantages : vous pouvez retrouver plus facilement la trace de vos contributions sur le web, et montrer que vous dites des choses intelligentes, parfois. Cela peut également éviter qu’un usurpateur emprunte votre pseudo sur les forums qui vous tiennent à cœur.

4 – Faites des liens vers votre page perso.

Rappel technique pour les néophytes : plus une page web reçoit de liens en provenance d’autres sites, meilleures sont ses chances d’être bien positionnée dans les moteurs de recherche (avec quelques éléments de pondération toutefois). N’hésitez donc pas à essayer d’obtenir des liens d’autres sites vers votre page perso. Comment ? En demandant à des amis ayant déjà un site, mais aussi en n’oubliant pas de signer si possible toutes vos contributions avec l’adresse de votre site, que ce soit dans les forums ou les blogs. Attention à ne pas spammer en mettant des liens dans le corps du message, cela peut parfois être assez mal vu par certains modérateurs.

Avantages : vous augmentez la densité des liens pointant sur votre nom, et votre classement dans les moteurs. Du coup c’est votre contenu qui monte et qui peut finir par passer devant cette foutue page ou vous avez crié un jour de beuverie votre amour pour George Bush et qui depuis vous pourrit la vie en vous collant aux basques.

5 – Demandez un droit de rectification aux sites qui diffusent une mauvaise image de vous.

Opération délicate à manipuler avec beaucoup de diplomatie, voire une pointe d’humour, mais vous êtes dans votre droit le plus strict, celui de votre image personnelle. Si des propos, une photo ou une vidéo peu avantageux de vous sont diffusés sur un site, vous pouvez demander à ce que ce contenu soit retiré. Faites-le à l’amiable en évitant d’envoyer illico une armée de tueurs à gages ou un courrier de votre avocat. Avec les webmasters de bonne foi cela se passe généralement sans heurts. Si ce n’est pas le cas, alors vous pouvez utiliser une procédure plus contraignante, mais gare à l’effet rebond sur votre e-réputation : allez-y avec fermeté, mais courtoisie.

Avantages : vous pouvez au moins espérer désamorcer des conflits ou des malentendus par le dialogue, et en même temps montrer que vous entendez vous faire respecter.

6 – Demandez à Google de désindexer des pages portant atteinte à votre réputation.

Contrairement à une idée reçue, il y a des humains chez Google, et vous pouvez les contacter pour leur demander des choses, et leur signaler un contenu malveillant, notamment à votre encontre. Rien ne garantit que Google, qui est seul juge au final, ne s’exécute puisqu’il n’est pas responsable des contenus indexés, mais ça vaut toujours la peine de tenter le coup, même s’il faut pour cela s’adresser directement au service juridique de Google, à Mountain View, California, USA. N’attendez pas de miracles : au mieux Google supprimera la page en question de son index, ce qui est déjà énorme : une page non indexée est une page qui n’existe pratiquement plus.

Avantages : nettoyer un peu les casseroles qui traînent sur vous dans Google.

7 – Soyez vigilants sur le marquage de photos dans Facebook.

Le marquage (ou taggage) est une fonction dans Facebook qui consiste à mettre un nom sur un visage, tout simplement. Une fois une photo taggée avec votre nom, même compromettante, même publiée sans votre accord, même si ce n’est pas vous sur la photo, il sera très facile de vous retrouver. Pourtant, toute publication d’une photo incluant des personnes autres que celle publiant la photo devrait être soumise à autorisation préalable des personnes concernées. Votre seul recours est alors de supprimer le marquage vous concernant, ou de demander à la personne publiant cette photo de la supprimer. Pour cela il est indispensable de savoir si vous êtes marqué sur une photo et donc d’activer la notification dans votre profil (elle l’est par défaut)  : Paramètres > Compte > Notifications > Photos.

Avantages : éviter que votre futur employeur ne vous découvre ivre mort dormant dans votre vomi la veille d’un entretien d’embauche. Si si ça arrive.

8 – Utilisez des systèmes d’alerte sur mots-clés.

Le meilleur moyen de contrôler sa réputation et d’être informé sur ce qui se dit sur vous et de vous est encore de poser des micros et des caméras partout. Traduit en termes web, cela revient à souscrire à un système d’alertes comme Google Alerts par exemple : http://www.google.fr/alerts. Sur Google Alerts vous saisissez les mots-clés sur lesquels vous souhaitez être alertés ainsi que la fréquence des alertes, et vous recevrez celles-ci par email, avec les liens pointant directement sur les sites traitant les mots-clés en question. Redoutablement efficace en termes de surveillance, mais peut vite devenir pénible et intrusif. A utiliser avec parcimonie, sinon vous risquez de sombrer dans la paranoïa. C’est mauvais pour votre karma.

Avantages : vous avez d’un coup de très grandes oreilles.

9 РV̩rifiez votre profil public sur Facebook.

Au-delà des réglages de confidentialité qu’il est vivement conseillé de paramétrer le plus finement possible en vous rendant dans Paramètres > Confidentialité, il existe dans Facebook deux fonctions très simples et assez rassurantes qui vous permettent de voir ce que voient les autres de vous. Tout d’abord ce que voient ceux qui ne sont pas inscrits sur Facebook, soit votre profil public tel qu’il est indexé dans les moteurs de recherche. Toujours dans Paramètres > Confidentialité, vous pouvez cocher la case en bas de page « Créer un profil public ». Copiez l’url de ce profil et collez-là dans un navigateur avec lequel vous n’êtes pas connecté à Facebook (ou déconnectez-vous) : vous verrez exactement ce que voit Google et les internautes de passage. Ensuite, une autre fonction vous permet de voir ce que voient cos amis, à savoir votre profil tel qu’ils le visualisent. Il suffit pour cela de vous rendre sur Paramètres > Confidentialité > Profil et de compléter le champ en haut marqué « Visualisez votre profil tel qu’il est vu par un(e) ami(e) » avec le nom d’un(e) ami(e), et vous verrez ce que voit l’ami(e) en question.

Avantages : vous montrez ce que vous voulez à qui vous voulez. Normalement.

10 – Pourquoi pas ouvrir un compte OpenID ?

OpenID kezako ? Reprenons un extrait de la définition qu’en donne Wikipedia : « système d’authentification décentralisé permet l’authentification unique, ainsi que le partage d’attributs. Il permet à un utilisateur de s’authentifier auprès de plusieurs sites (devant prendre en charge cette technologie) sans avoir à retenir un identifiant pour chacun d’eux mais en utilisant à chaque fois un unique identifiant OpenID ».

En résumé, OpenID permet théoriquement de bénéficier d’un identifiant unique et infalsifiable qui vous permet d’être connu et reconnu des sites qui ont adopté ce protocole. C’est gratuit et vous pouvez par exemple vous rendre sur OpenID France pour créer votre compte OpenID. Attention, certains diront qu’OpenID, en temps qu’outil centralisant vos données personnelles, pourrait constituer un mouchard très efficace en suivant à la trace votre activité sur le web. Je ne crois pas trop à cette version de la théorie du complot, d’autant que les sites qui acceptent l’identification par OpenID ne sont encore pas légion (et je me demande s’ils le seront un jour).

Avantages : identifiant unique et gain de temps.

11 – Pensez à protéger vos données personnelles depuis le déploiement de la nouvelle version de Facebook (Open Graph)

(mise à jour du 10 mai 2010, ce qui fait une onzième règle) On pourrait bien sûr faire un bouquin avec seulement les différentes façons de gérer ou verrouiller son identité numérique sur Facebook, mais il y a des mises à jour qui comptent plus que d’autres. Facebook a publié mi-avril 2010 son fameux Open Graph, qui regroupe un ensemble de fonctionnalités visant à agréger le contenu des sites web et à les mettre en relation avec le profil des internautes. Pour faire simple, et sans sombrer dans un excès de paranoïa, si vous êtes connecté à votre compte Facebook et que vous visitez des sites affichant le petit bouton « J’aime » (ou « Like » en anglais), vous êtes tracé par Facebook dès que vous cliquez sur ce bouton (et même si vous ne cliquez nulle part, mais ceci n’est pas très clair, comme souvent avec Facebook, donc méfiance). Pour éviter que vos données de navigation ne soient divulguées publiquement à l’insu de votre plein gré, et empêcher tout profiling non souhaité, vous avez intérêt à régler une fois de plus vos paramètres de confidentialité. Pour cela allez dans Compte -> Paramètres de confidentialité, puis cliquez sur Applications et sites web. Décochez ensuite la case en bas de page qui autorise la personnalisation avancée puis confirmez quand la fenêtre de validation apparaît. Enfin, modifiez les paramètres apparaissant dans « Ce que vos amis peuvent partager à propos de vous ». A vous de déterminer ce que vous voulez laisser apparaître. Si vous voulez être vraiment tranquille et blinder au maximum, décochez tout. N’oubliez pas de cliquer sur « Enregistrer les modifications » sinon ça ne modifiera pas grand chose.

Ces quelques conseils de bon sens ne s’adressent pas aux experts (le geek sait déjà tout cela mieux que moi et l’a mis en pratique depuis longtemps) mais à l’internaute lambda, pas forcément rompu aux arcanes et pièges du contrôle de la réputation sur internet. Ils n’ont non plus la prétention d’être exhaustifs, et toutes les suggestions venant compléter ce billet sont les bienvenues.

Pour en savoir plus sur l’identité numérique, je vous invite à consulter le billet, déjà ancien et plus technique, mais toujours d’actualité, de Fred Cavazza, sur le sujet.

Et maintenant vous n’avez plus d’excuse : protégez vos arrières.


239 commentaires

  1. Très sympathique ce petit (!) billet !
    T’aurais peut être dû mettre les inconvénients de tes astuces par ex. si ton futur employeur voit tes propos portant sur des idées bien a toi et qui n’est pas les siennes ca peut faire mal… (autant utiliser un pseudo passe par tout comme son propre prénom des fois…)

  2. Merci, c’est vraiment un bon article comme on aime en lire ici 🙂
    Et c’est vrai que comme proposé plus haut une 2eme partie avec tout ca serait aussi interessant!

  3. Pour le « taggage » sur Facebook, que l’on ne peut pas toujours forcément contrôler à 100%, je suggère aussi de placer dans les Options de Vie Privée (Privacy Options), une valeur personnalisée pour définir qui a le droit de voir les « Photos tagged of You ».

    Et en outre créer des listes d’amis, genre « Les vrais amis », ainsi seuls eux sont autorisés à voir les photos taggées de moi 🙂 Et pas mon patron ….

  4. Tu mentionnes Facebook, mais si je tape mon nom/prénom dans Google, il n’apparait qu’en huitième position, derrière ziki, linkedin, video et consors.
    C’est d’autant plus important que linkedIn et ses potes mettent bien plus en avant nos compétences qu’une page facebook.

    Enfin bon, ceci a le mérite de relancer le débat sur la limite vie pro/vie privée

  5. Salut Eric,

    bravo pour cet article sur un sujet de plus en plus sensible et capital. Mais jusqu’ici ignoré ou pas assez pris en compter par les internautes.

    Récemment, sur Internet, j’ai un fait un ménage digne des écuries d’Augias ! Je rationalise depuis ma  »vie » sur la Toile.

    Au plaisir,

    Stéphane

  6. 🙂 Une synthèse limpide de ce qui nous préoccupe chez DoYouBuzz depuis plus d’un an et demi, et qui est même à l’origine du service.

    Impressionnant de voir à quel point cette problématique prend de l’ampleur en ce moment !

  7. Pourrai-je me permettre de reprendre ce super article (du moins le début) sur justaskgemalto ? Merci ! Sinon je recherche toujours des contributeurs réguliers ou occasionnels au cas où.

  8. Très bon article !
    Si seulement j’avais pensé à ce point 3 avant de m’inscrire…
    Maintenant il y a des petits bouts de moi un peu partout sur pleins de forum avec pour chacun un pseudo différent 🙁

  9. zut zut Eric, tu as révélé tous mes secrets 😛

    @Clem : on peut toujours se détagger et une fois qu’on se détagge soi-même, personne ne peut nous retagger.

  10. Bonjour Eric,
    Je vous suis depuis un petit bout de temps.
    Je vous invite à jeter un coup d’oeil à notre veille en deux parties consacrées à l’identité numérique.
    Vous la trouverez ici : http://nekid.fr/
    Cordialement
    Jean

  11. Je suis fier du fait que aujourd’hui en 2009 (12 ans que je passe 8 heures par jour sur internet) qu’il y ait aucune trace de ma vie personnelle…

  12. AM +1
    Idem on ne trouve rien sur moi dans google, et c’est tant mieux. Je ne compte pas fairte un metier public, donc aucunement besoin de semer ma vie partout.
    Ce billet est de bon conseille si l’on souhaite/a besoin s’exposer (autant bien le faire), mais c’est pas mon souhait à moi.

  13. Utile effectivement de souligner les options de confidentialité de Facebook : combien les connaissent ?

    Notamment, la possibilité de limiter la visualisation des photos sur lesquelles on est taggés aux « amis ». Ca limite pas mal les risques.

  14. Hum… il y a quelque chose qui me gêne, notamment sur le point 3 « utilisez toujours le même ».

    Ce n’est pas forcément une bonne idée. Utiliser constamment le même pseudonyme sur internet permet de dresser un profil large de ses activités et des différents forums sur lesquels on est inscrit. Il faut savoir changer de pseudo de temps à autre, enfin, surtout sur les forums « qui ne nous tiennent pas à coeur ».

  15. Très bon billet, merci pour ces conseils utiles! J’essayais justement de me faire une page perso, mais c’est pas facile de parler de soi… (surtout en bien :p)

  16. @slurp9562: justement, cela me semble ingérable d’avoir plusieurs « profils ».

    C’est le rapport à son intimité qui est bouleversé aujourd’hui. Mais on peut s’exposer largement sans dévoiler son intimité. Il faut apprendre.

    Ma règle d’or: ne jamais publier un mot ou une image que je n’assumerais pas devant ma famille, mon boss, et ma conscience future.

    Après, tout est permis 🙂

  17. Aurais-tu des sociétés à nous conseiller ou de-conseiller pour l’enregistrement des noms de domaines?
    Merci.

  18. Vous écrivez : « les sites qui acceptent l’identification par OpenID ne sont encore pas légion (et je me demande s’ils le seront un jour). »

    En allant fouiner du coté du blog de JanRain, on constate qu’ils prétendent que 31 185 sites acceptent des OpenID. Mais évidement, si cela ne concernent que ceux que vous n’utilisez pas, cela reste de peu d’utilité. À noter que la plupart des grands acteurs (Yahoo!, Google etc.) fournissent des OpenID, mais ne les acceptent pas (sauf Orange).

    Par ailleurs, j’ai été un peu surpris par le conseil que vous mettez en premier, qui me semble d’assez peu d’importance pour un particulier.

  19. Je ne sais pas qui vous etes, je ne sais pas de quoi parle votre site et je ne veux pas le savoir. Une chose est sure: je ne supporte pas vos commentaires inutiles sur le blog de Pisani (et probablement ailleurs). De la pub, de la pub, de la pub.
    Marre des gens comme vous qui polluent.

  20. Personnellement, je surveille de temps en temps ma « e-réputation », mais j’ai hélas un homonyme qui n’hésite pas à étaler sa vie dans tous les sens :p

  21. @jcfrog aucun amis familles n’a mise en ligne une photo de vous ?! Personne ne vous a pris en photo en deuxieme plan ?! Il est facile de se gérer mais plus dure de gérer les autres…

  22. Article intérressant, avec plein de petites astuces sympa.
    Néanmoins, pour le 3 (« Créez-vous un pseudonyme facilement identifiable et utilisez toujours le même »),moi je conseillerais plutôt d’adopter un pseudonyme en fonction du site. Si c’est un site sérieux, autant adopter un pseudonyme dit « public » mais pour d’autres sites où vous voulez vous lacher un peu plus (flood, débats politiques, …), il ne faut pas hésiter à choisir un autre pseudonyme, plus confidentiel.

  23. @AM: ce que je voulais dire justement c’est que j’ai changé mon rapport à mon « image ». Plein de photos de moi et de ma famille sont accessibles parce qu’elles sont totalement « anodines » et sans intérêt pour tout autre personne. Je n’ai plus la parano que j’aurai pu avoir il y a quelques années.

    Plus que l’accessibilité des photos, c’est sur l’utilisation par autrui qu’il faut légiférer et éduquer.

    Mais encore une fois je doute qu’on puisse trouver une photo de moi les fesses à l’air!

    enfin j’espère… 🙂

  24. Que ce soit au bureau ou à la maison, beaucoup de gens perdent énormément de temps et d’argent à protéger des informations qui n’INTERESSENT PERSONNE!

    Du coup on se prive du partage au nom de la sécurité.

    Les données « stratégiques » sont très réduite. C’est ça qu’il faut savoir maitriser.

    Me semble-t-il.

  25. @jcfrog tout dépends une information non stratégique , peu se révéler plus tard stratégique …

    Nota ZATAZ : en parlait Facebook ne retires pas les photos effacées l’url et la données reste valide c’est juste le liens qui est suprrimé 😉

  26. @jcfrog malheureusement on ne peut pas savoir si une photo sera anodine dans 10 ans. Qu’en je vois des jeun’s se bourrer la gueule devant leur webcam est la diffuser sur le net, je pense que cela peu leur couté cher dans quelques années, la preuve faite est celle du mec qui ce filmé à 300 km/h en moto qui à était reconnu est condamné…

  27. Très bon article, avec d’excellents conseils. Je pensait justement à créer ma page perso depuis quelques jours. Je me lance, j’aimerai simplement changer d’hébergeur. Je suis actuellement chez 1&1 pour tous mes comptes, que me conseillez vous? Merci

  28. Je trouve ça interessant… mais quand je vois que les gens se fichent tout seul en s’inscrivant sur facebook, je suis pas sur que ces regles de prudences soient un jour respectés par tous ;).

    Geek Arlier, Binerdz.

  29. Mis à part le point 8 j’applique toutes ces règles pour mon identité sur le Web.
    Lorsque je veux « rester anonyme » je signe Manu, sinon je signe de mon nom et prénom.
    Parfois j’y accole des mots clefs pointant vers mon site mais y parait que c’est pas une pratique super bien vu des blogeurs 🙂

  30. @AM: ah bah si, justement. Une photo où on est manifestement bourré n’est pas une photo anodine.

    @Business+Commando: oui peut-être, mais c’est comme en voiture, il faut conduire prudemment mais ça n’empêche pas qu’on peut avoir un accident. Le risque zéro n’existant pas, il faut être très prudent mais ne pas se priver de « voyager ».

  31. Eric

    @David Bénard
    C’est le B-a ba pour un geek, pas pour un internaute lambda, c’est ce que je dis clairement en conclusion

  32. Eric

    @benoitb
    Je pense que le conseil n°1 est au contraire fondamental, notamment pour les jeunes générations. J’ai réservé le nom-prénom de mon fils et dès que je le pourrai je l’enregistrerai pour 10 ans, il en fera bon usage à sa majorité j’en suis sûr 🙂

  33. @jcfrog je vais pousser les exemples loin. Imaginons tu te retrouve dans une manifestation « politique ou autre » sans le vouloir ce qui est tout à fait possible, les photos sont en ligne sur leur site, ton boss un jour tombe dessus… Imaginons tu es président lors d’un rencontre « n’importe » tu serre la main à une personne qui quelques années plus tard fais une action terroriste… Imaginons tu te prend en photo devant ton écran de pc « Ã©cran que ta empreinte lors de ton changement de pc à ton boulot » ton chef tombe sur la photo sur facebook… Tu prend ton enfant de 2 ans dans ta petite piscine gonflable avec les fesses à l’air libre, ton enfant à un petit grain de beauté sur la fesse gauche, 20 ans plus tard alors que ton enfant est marié avec de jolie enfant, une femme va voir sa femme pour lui dire qu’elle à eu une relation avec son mari et qu’il à un joli petit grain de beauté sur les féfesses…

  34. Pingback: Username Check - Quid de votre identité numérique ? | What's Up Net ?

  35. @jcfrog je ne dit pas que c’est 100% des cas heureusement, mais dans quelques années ça pourrait le devenir, pas un film de le reconnaître, j’en est des plus cocasse. Tu prend une photo devant ta télé malheureusement ta oublier de payer la redevance depuis 20 ans… Tu prend en photo ta jolie moto à 15 plaques dans ton garage, c’est plus simple de venir cher toi sans savoir que ta une moto rentrer dans ton garage voir comment tu la attacher ou avoir les photos !?! « on appelle cela du repérage gratuit »

  36. @AM: Mais c’est dépassé ça!
    moi pour le repérage gratuit je me sers des blogs. Braquage chez Eric prévu dans la semaine rapport à un Medion Akoya qui me plait bien. 🙂

    Allons allons.

    Et puis ils peuvent toujours venir, ils ne savent ni l’emplacement du coffre sous le lit de bébé, ni le code qui est indéchiffrable: je n’ai mis qu’un S dans PRESECITRON.

    Suffit d’être rusé.

  37. @jcfrog 90% des films sont tiré d’histoire vrai, tu prendra cela à la rigolade jusqu’au jours ou… J’ai l’impression qu’en France en ce moment c’est la mode de dire « jamais moi cela n’arrivera jamais » je peut te conseillé quelques livres sur le sujet mais pour le moment ont s’éloignent du sujet. Eric stp ne fait plus de sujet aussi controversé lol 😉

  38. OUI, Mais avec toutes les possibilités d’extensions d’un nom de domaine:

    Nom-prenom.com
    nomprenom.com
    prenomnom.com
    prenom-Nom.com
    ensuite.fr
    ensuite.info
    ensuite.tv

  39. @Buzz le problème n’est pas la, imaginons ta une fille qui s’appelle clara GOGO, ta une star du X qui porte le même nom même prénom, qu’en cette clara est à la télé tu c’est que c’est pas ta fille, qu’en tu voit en vrai cette clara tu c’est toujours que c’est pas ta fille par contre qu’en tu voit un commentaire avec clara GOGO tu c’est pas si c’est ta fille. On revient au problème du pseudo anonymat sur le web. Pourquoi avoir le mot « Pseudonyme » à était créer !?? Pourquoi beaucoup d’artiste ce donne des pseudonyme !?? Pour ce différencier un nom un prénom n’est malheureusement pas une différence…

  40. On à pas le droit de s’approprier un nom et un prénom il faut penser au autre. Qu’en je vois dans de les grosses sociétés avec leur système d’email imaginons je m’appel Eric DUPONT, il y en aura un qui aura eric.dupont l’autre aura ecic.dupont.e l’autre aura eric.dupont.ee etc. Au final le premier servi sera le plus m’emmerder il recevra toutes les emmerdes, au lieu de travail il passera son temps à transféré les emails…

  41.  » L’auteur de l’article a fait ses recherches sur Facebook, Copains d’avant, Google, Flickr, Youtube…  »

    Je l’avez dit qu’il fallait ce méfier de ces sites.

    D’ailleurs, je crois bien avoir parlé de Copain d’Avant sur ton précédent article…

    Encore un petit conseil, prenez l’habitude de ne pas utiliser le même pseudo lorsque vous participez à un site, forum ou blog.

    Car, comme dirait l’autre : « Google est votre ami »

    Quel pure hypocrisie quand même, les gens ils ceux plaignent lorsqu’on les photographies dans la rue*, par contre sa leur fait ni chaud ni froid d’exposer intégralement leur vie privé sur internet.

    *J’ai dû arrêter la photographie de rue à cause des plaintes de passants et de revendre par d’espoir (car, j’ai compris à partir de ce moment que je ne pourrais jamais en faire un métier) mon beau Leica M6, le fait, d’avoir comme sujet des plantes ou des insectes, ça ne m’intéressa pas dut tout. (Ah, Cartier-Bresson, si tu savais…)

  42. iun bon moyen aussi protéger votre nom comme étant une marque, ensuite il suffit de demander de l’argent aux personnes qui l’utilisent en générale les pages fessant mention de votre nom sont assez vite modifiées.

  43. @Bob: mais c’est quoi le probleme? Pourquoi vouloir se cacher, se diviser en bulles distinctes.

    Je comprends qu’on le souhaite pour soi, mais pourquoi le conseiller au reste du monde. Il faut justement changer de modèle.

    Oui un gars peut reconstruire pleins de trucs de ma vie en traquant mon pseudo.

    So what?

    A quoi ça sert? Tout le monde peut le faire, et tout le monde s’en fout.

    C’est là qu’il faut s’éduquer: il faut que dans la culture Internet, récolter des infos sur quelqu’un pour les republier sans lui demander son avis ne soit pas un buzz mais une grosse honte.

    C’est simplement nul.

  44. Bon billet 😉

    Pour les noms de domaines l’extension *.name serait peut être plus logique qu’un *.com ou *.net, même si cette extension est peu (ou pas connue) elle est plus « naturelle » 😉

  45. Merci pour cet article, je cherchais justement des infos sur l’utilité d’un nom de domaine de type « prenom-nom.tld » et ça m’a convaincu, surtout en liant les points 1 et 2 !!

  46. Je n’ai pas encore pris le temps de lire tout l’article et tous les commentaires. Mais une remarque sur le point 9 « profil Facebook ». Même si vous avez déjà ultra vérouillé votre profil vérifiez encore. Pour l’anecdote, ça fait je sais pas deux ans que j’utilise FB. J’avais bien vérouillé mon profil. La semaine dernière je dis à ma stagiaire : fais gaffe ton profil Facebook est ouvert. Elle ne comprend pas trop, elle l’avait vérouillé. Elle checke le mien. Idem ouvert ! Damned. Et pourtant j’avais bien pris soin de le fermé. Rebelote, on fait le test avec un autre mec du bureau (qui au passage se foutait de notre gueule). Et pas manqué lui aussi profil ouvert. Alors qu’il l’avait vérouillé. L’explication ? Il semble que les administrateurs de FB ait décidé de dévérouillé tous les profils à l’occasion du passage à la nouvelle version il y a quelques mois. Je trouve ça un peu fou. Mais faites le test, c’est parfois étonnant.

  47. article très intéressant et l’idée de du nom de domaine pour nos enfants est très intéressante, sa me donne envie de monter un blog pour ma soeur ( et oui pas encore d’enfants)

  48. C’est clair qu’avec l’arrivée des différents OpenID et autres (p.ex. Facebook Connect), c’est la fin de l’anonymat sur Internet !!

    Pareil, j’ai quatre ou cinq pseudo différent, dont un pour les coups de gueule 🙂

    @jcfrog – « Imaginons tu te retrouve dans une manifestation “politique ou autre” sans le vouloir ce qui est tout à fait possible, les photos sont en ligne sur leur site, ton boss un jour tombe dessus… » – Et bien là, tu ne peux rien faire, malheureusement. En effet, les photos prises lors de manifestations publiques ne requièrent pas d’autorisation. Donc, un conseil, si vous allez à une manifestation publique, couvrez-vous le visage 🙂

    Ouéh, certains disent qu’il faut acheter son nom en DNS, d’autres trouvent cela inutile. C’est pratique pour les emails (prénom@nom.com, prénom_père@nom.com, etc.)

    Enfin, si vous avez le même nom qu’une personne célèbre, alors vous ne risquez rien en possédant le DNS à la seule condition que votre site ne porte pas sur cette personnalité. Par contre, si vous votre site porte sur cette personnalité, vous devez obligatoirement le passer à cette personnalité (cela prévaut).

    Tout cela me rappelle l’histoire du canadien Mike Rosoft qui avait http://www.mikerosoft.com.

  49. J’ai quand même bien du mal à me convaincre d’ouvrir (et de payer) un nom de domaine pour soigner mon image et protéger celle de mes futurs enfants… Mais c’est quand même tentant – ceci dit je suis protégé par plusieurs homonymes.

    Ensuite je suis d’accord que tout ce qu’on dit sur les forums n’est pas neutre et ne doit pas pouvoir rester privé (quand on parle de sa santé par exemple), apparemment tu as omis ce point Eric.

    Mais ce qui me semble utile, c’est qu’il faut avoir un minimum de prudence et surveiller son image sur Internet si on y contribue (ou si quelqu’un d’autre y contribue pour vous…). Il suffit pour cela de se mettre à la place de quelqu’un qui chercherait à en savoir plus sur toi (un employeur par exemple…) en faisant des recherches sur ton nom avec Google (ou 123people.com)… Cette précaution est valable pour moi en tout cas !

  50. Eric, tu ne fais que participer à la parano collective, tu ne t’en rends plus compte. Tu proposes à tout le monde devenir cyber-squatteur et comme il est dit plus haut, il va falloir que tu déposes toutes les extensions, les ericdupin.fr, eric-dupin.fr, eric-dupin.fr, .com, .name … etc etc
    T’es fou.

    Et pour Open ID, Facebook dont tu parles pas même ne l’utiliseras pas et ne le recommande pas (pour valoriser son système).

  51. L’article peut apparaître (trop) logique … Mais pour les personnes qui n’ont pas de connaissances sur les véritables effets découlant de l’utilisation du Web à sa sauce sociale , l’article est clair et la vulgarisation efficace. Pour schématiser concrètement ce que dis Eric, même si beaucoup de personnes sont au courant de cet article, prenez le temps de lire ça : http://www.le-tigre.net/Marc-L.html

  52. Intéressant billet qui fait écho au portrait de Marc L*** sur Le-tigre.

    Suis en accord avec tout ce qui est écrit.

    Si je peux me permettre, Eric, tu aurais pu ajouter qu’il est important de faire attention à ce que l’on raconte via Twitter. Cela va même devenir essentiel au vu de la multiplication des services de recherches de contenu dans les twitts.

    Or Twitter est utilisé par certains (beaucoup?) comme un défouloir…

  53. Pingback: Identité numérique, un nouveau combat pour l’éducation ? : Peinture Fraîche

  54. Pingback: Identité numérique, un nouveau besoin pour l’éducation ? : Peinture Fraîche

  55. N’y a t il pas 2 approches:
    – Je ne montre rien, j’utilise plusieurs pseudonymes et e-mail différents, résultat on ne me trouve pas nominativement sur internet et il est difficile de recouper des informations

    ou

    – Je m’affiche comme indiqué dans cet article mais je contrôle.

  56. @Gp: absolument d’accord.
    Nous n’avons pas tous les mêmes rapports à la toile.

    Il y a le mode spectateur anonyme et le mode acteur exposé.

    En très gros bien sur.

  57. Super article, bravo !!!
    Grâce à tes conseils, les internautes préparent eux-même le terrain pour balancer eux-mêmes leurs propres données privées et facilitent le recoupement de ces données.
    Vraiment que du bon sens !!
    Encore bravo 😉

  58. Tout le monde ne peut pas payer tous les noms (enfants, petits-enfants etc) de domaine évoqués… Pour Facebook entièrement d’accord c’est extrêmement important !
    Comment tu fais pour contacter Google à propos d’info que tu souhaites voir disparaître ?
    Tu as changé ta photo !!! C’est incroyable comme ça se remarque au premier coup d’œil…

  59. Concernant les pseudos, dur-dur d’en trouver des originaux, des nus (« sans nombres ») et des mémorisables !!!! A la chasse… Il faudrait mettre en place un site dédié qui aurait pour mission la création des pseudos personnalisé. (Age, Taille… :p) Mouais…

  60. @Gp je suis d’accord avec ta première approche mais pas la seconde parce que tu contrôle rien du tout sur internet faut être fou pour le croire à moins d’être dans le monde des bisounours (contrôle tu les milliards de pc dans le monde ?!)

  61. @AM: merci de mesurer tes propos, je suis issu d’une longue lignée de bisounours.

    Et si dans 20 ans un bisounours opprimé devient président du monde, ce commentaire te vaudra bien du tracas!

    Imprudent va!

  62. @jcfrog je confirme que tu vie dans le monde des bisounours. Moi je vie dans un monde de guerre de meurtre de suicide de haine…

  63. @jcfrog voila ou tu dit une connerie monstre mon ami. Oui tu vie en france moi aussi malheureusement il y a des meurtres en france (oui oui même hier devant une banque) je suis encore plus désolé de te dire que sur internet il n’y a pas de frontière, que les arnaques son partout est les meurtres aussi (oui oui sur un tchat en france un groupe de jeune chercher leurs victimes est son malheureusement passer à l’acte), ouvre la porte de chez toi ;))

  64. Patate chaude on

    oui JCfrog, c’est ce qu’on appelle du plagiat, et c’est l’une des choses contre lesquels ils font se prémunir quand on écrit sur le net.. excellente démonstration presse machin

  65. @AM: Quoi? Y’a des crimes en France? Des gens seraient mal intentionnés sur cette planète?
    Mais c’est fou ça. Si j’avais su.

  66. @jcfrog « C’est là qu’il faut s’éduquer: il faut que dans la culture Internet, récolter des infos sur quelqu’un pour les republier sans lui demander son avis ne soit pas un buzz mais une grosse honte. »

    Il faut aussi s’éduquer dans la vrai vie malheureusement pas possible. Quelque chose que tu aurait pu dire « C’est là qu’il faut s’éduquer: il faut que dans la culture du monde, tuer une personne pas soit une grosse honte. » ce que j’adore avec toi c’est que tu change d’avis comme de chemise 😉

  67. @jcfrog on s’éloigne vraiment du sujet… La question vraiment importante contrôle tu ton image sur internet ?

  68. @jcfrog je suis tout à fait près a rediscuter avec toi (le monde est rempli d’avis différent).

    Eric très bon sujet (trop controversé), mais titre mal choisi. J’affirme est je signe il est impossible de contrôler son image sur internet.

  69. Facebook m’a permis de faire une découverte importante pour la gestion de mon identité en ligne: j’ai un homonyme. Je porte un prénom plutôt rare et un nom de famille peu commum pourtant une jeune fille de 8 ans ma cadette s’appelle exactement pareil… Cela pose d’intéressantes questions sur sa propre identité, au delà même des traces que cette personne pourrait laisser en notre nom sur internet.
    J’hésite presque à utiliser mon second prénom, ou à utiliser le nom de mon mari, même si cela va à l’encontre de mes principes.
    J’imagine l’impossibilité de toute maitrise pour les personnes ayant de nombreux homonyme!

  70. Le dépot du nom de domaine de son gamin à l’etat civil en même temps que la déclaration de naissance : voilà la solution !

    Et si vous n’êtes pas d’accord (ou si vous n’en voyez pas l’intérêt), c’est pas grave : on vous en attribuera un d’office, dont votre rejeton aura la jouissance exclusive tout au long de sa vie. Trop bien 🙂

    Article très intéressant par ailleurs mais petite réserve sur le .3 : plusieurs pseudos, en étant un brin organisé, c’est gérable…

  71. Pingback: Le Blog de DoYouBuzz » Archive du blog » Crise d’identité numérique ?

  72. Très bon article 🙂

    Je sensibilise mes lecteurs depuis fort longtemps au concept d’identité numérique professionnelle et à ses applications dans le domaine du recrutement.

  73. @Nez gris : Tu pense pas que c’est l’inverse… Ou alors ce gars se fait plagier tout ses articles par un blog différent.

    Vive la provoc à 2 balles.

    Sinon moi je gère très bien le fait d’avoir plusieurs pseudos sur internet (qui ne sont qu’une déclinaison du même avec différent chiffres à la suite) le problème est que d’autres personnes ont le même que moi et que lors d’une recherche sur google le premier résultat est un site de rencontre gay, arf…

  74. Pingback: Revue des blogs #113 : Une liste de news très Geek !

  75. pour le nom de domaine, le conseil serait plutôt prénom-nom et prenomnom que ou. J’en fait l’expérience en ne réservant que l’un, et c’est mon homonyme qui a pris l’autre.

  76. Pingback: Art of Silence » Contrôler son image sur le Web

  77. Novice, j’ai du mal à comprendre l’article. Moi je veux que personne ne me trouve. Pas être la première sur Google (bien au contraire).Je suis inscrite sur copains d’avant, mes listes d’amis ne sont visibles que par les amis. En dehors de cela j’utilise 3 pseudos, pour 4 forums(blog) différents (le même pour 2). Suis-je dans la bonne démarche pour garder mon anonyma ?

  78. @AM post 74 : je vais expliquer mes 2 approches.
    1) Tu n’utilises jamais ton nom mais différents pseudonymes donc impossible qu’on te trouve…sauf si une autre personne publie à ton sujet, auquel cas il faut il faut aussi faire de la veille pour supprimer d’éventuelles parutions.

    2) S’afficher sur Internet, on informe sur soi, voire, on désinforme pour étouffer d’éventuelle rumeur.

    Dans le cas 1) on est passif, on joue en défense.

    Dans le cas 2) on est actif, à l’offensive.

    Je crois qu’il faut mêler les 2 attitudes.

    Si Internet est l’outil principal de votre profession alors vous devez absolument être visible professionnellement avec votre véritable identité. Pour le hors pro utilisez des pseudonymes.

    Si Internet n’est pas important pour votre boulot, inutile d’y apparaitre nominativement…Surveillez de temps en temps si des infos circulent à votre sujet.

  79. @GP: d’accord pour cette méthode chacun fait ce qu’il veut.

    On peut aussi aujourd’hui et sans être pro gérer son identité numérique comme faisant parti intégrante de son identité.

    Plus je vieillis, moins je me cache derrière mon pseudo.

    Ma vie sur le net est la même que dans la rue. Je fais attention à ce que je dis, je sais que l’espace est publique, que n’importe qui peut m’écouter, me regarder sans que je le sache et je m’en fous.

    Je comprends aussi ceux qui ne s’en foutent pas.

  80. @Gp « sauf si une autre personne publie à ton sujet, auquel cas il faut il faut aussi faire de la veille pour supprimer d’éventuelles parutions » comme j’ai déjà dit ce géré c’est simple géré les autres c’est impossible. Aujourd’hui c’est impossible de géré correctement son identité sur internet, si quelqu’un à la solution qu’il explique alors comment faire à laure manaudou.

  81. @Gp « Si Internet est l’outil principal de votre profession alors vous devez absolument être visible professionnellement avec votre véritable identité. Pour le hors pro utilisez des pseudonymes. » Attention je parle depuis le début pour un utilisateur lambda par pour une personnalité (journaliste, présentateur, chanteur …). Faire croire à un utilisateur lambda qu’on peu géré son identité sur internet avec 10 règles c’est faux. On peut s’autogérer (ne pas poster de photo compromettante soit même) mais ca c’est logique faut pas avoir bac +5 pour comprendre, je prend pour exemple une femme gérer son ex mari pour qu’il ne difuse pas de photo compromettante (j’ai parler de laure manaudou plus haut) mais ca arrive à beaucoup d’autre femme. Les photos de laure sont encore dispo est le seront encore dans 20 ans (même avec ses 3 avocats). Je reconfirme est signe cela est impossible de gérer son identité sur internet…

  82. Gérer son identité, cela veut simplement dire « prendre en compte » sinon le titre aurait été « Préserver votre anonymat »….
    Et en ce qui concerne les photos comprometantes, cela ne relève pas d’Internet, Internet ne prend pas les gens en photos !

    Comme le dit jcfrog, si on fait n’importe quoi dans la vie, faut pas s’étonner que cela transpire sur Internet!

    Je m’arrêterai ici: bon article Presse Citron que je recommande déjà aux néophytes.

  83. @Gp On a pas du tout la même compréhension « 10 règles simples pour contrôler son image sur internet » contrôler dans cette phrase veut dire pour vous « prendre en compte ». Internet ne prend pas de photo oui mais permet de les diffuser une fois diffuser il n’y a plus de contrôle sur cette image ainsi que sur toute autre donnée. Avez vous réellement compris le business plan des réseaux social ?! Je vais reprendre un autre exemple une photo NON compromettante qu’un ami dépose de vous il vous sera impossible de la supprimer, contrôler vous votre image sur internet dans ce cas ?!

  84. La grosse fautes « réseaux sociaux ». De plus qu’en on me parle de réglage sur facebook cela me fait sourire, tout système informatique comporte des failles. Je vous conseille un très bon article « http://www.internetactu.net/2007/11/20/reseaux-sociaux-quand-les-utilisateurs-sen-fichent/ ». Je vous rappel aussi que la plupart des réseaux sociaux ne sont pas soumis au droit français « niveau vie privée les US ne sont pas des exemples à suivre ».

  85. Pingback: Revue de Web (n°3/2009) et 100ème post ! | Higherweb ::: Le BLOG

  86. Très intéressant, ce post, mais je renacle à l’idée de faire tout cela. Ma vraie identité est inconnue sur Internet, et je tiens à ce qu’elle le reste. Je ne parviens pas à comprendre pourquoi tout ceci est important. Ou alors, il faut avoir en tête une carrière étroitement liée à internet? Je suis perplexe. Pourtant je travaille constamment en utilisant internet? Il se trouve que je suis entourée de personnes qui ignorent tout de ce monde, c’est peut-être ça… Bref, un post très intéressant, mais qui simultanément me plonge dans la perplexité… En fait, ce qui dit Eric est assurément valable pour lui, mais pour l’internaute lambda?

  87. Pingback: Vie privée et nouvelles technologies at Pomme Gyver

  88. Pingback: Revue de presse eco-numerique : semaine 4 | Développez votre Economie Numérique

  89. Pas si facile que ça du côté de Moutain View à mon avis :

    « Google does not remove allegedly defamatory material from our search results. You will need to work directly with the webmaster of the page in question »

  90. Pingback: Identité numérique : 10 règles simples pour contrôler son image sur internet | Presse-Citron « Ma Vie Numerique

  91. Pingback: Attention à votre identité numérique | Développez votre Economie Numérique

  92. Article très intéressant devant un sujet bien plus complexe que l’on croit. De plus nous ne sommes qu’au début du web, d’ici dix ans absolument tout passera par le net, embauche, fiche de paie, impôts, rencontres. Avec le web c’est toute la vie qui devient 2.0, 2 vie et 0 tracas

  93. Pingback: Enseigner l’identité numérique - Les identités numériques

  94. Pingback: Google Latitude: Big Brother en poche? @ Chacsam

  95. Pingback: Identité numérique : 10 règles simples pour contrôler son image sur internet | Presse-Citron

  96. Pingback: [Bad] Au sujet du vol de mon identité numérique | ChroGeek

  97. Pingback: Blog Everywhere Recrutement » Blog Archive » La maîtrise de votre identité numérique

  98. ALEXANDRE on

    Autre possibilité !

    1 – Ne créer pas votre nom de domaine sur internet, vous n’êtes pas une marchandise à vendre nécessitant une présentation commerciale.

    2 – Ne créer pas de pas web personnelle réduites aux seuls éléments positifs de votre vie car vous êtes un être humain avec toute sa complexité : une image de lumière mais aussi une face d’ombre tout aussi importante dans votre vie.

    3 – Ne créer pas de pseudonyme auquel vous allez (trop) vous identifier, au détriment de l’héritage trans-générationnel de votre nom et de votre prénom (pour plus d’information, lire des livres simples de psycho-généalogie : Cette famille qui vit en nous, par exemple).

    4 – Ne faites pas de lien vers votre page perso puisque vous n’avez pas de page perso, et surtout parce que votre besoin naturel et normal de reconnaissance doit trouver des réponses dans la vie réelle si vous voulez progresser d’un point de vue psychologique et intellectuel.

    5 – Ne perdez pas votre temps à demander un droit de rectification, mais déposez plainte pour diffamation, après avoir fait constater la désinformation et les abus par un huissier.

    6 – Demandez à Google de vous foutre la paix !

    7 – N’ouvrez pas de profil FaceBook pour retrouver des gens d’un passé oublié, que vous ne prendrez peut-être jamais le temps de revoir, mais faites de nouvelles et réelles connaissances, de nouveaux amis.

    8 – Commencez une psychothérapie si vous avez l’obsession de vouloir savoir tout ce qui se dit sur vous car c’est une obsession pathologique qu’il ne faut pas assouvir mais qu’il faut découvrir dans le cadre serein et humain d’une thérapie.

    9 – Oubliez FaceBook !

    10 – Contentez-vous de votre numéro de sécurité sociale unique, il est déjà suffisamment utilisé dans l’administration et dans notre société pour ne pas avoir besoin d’un autre numéro, sous couvert de « c’est pratique ».

  99. Je voulais revenir sur le « 6) Demandez un droit de rectification aux sites qui diffusent une mauvaise image de vous. »

    J’ai demandé à 123pepole.fr de supprimer ma page personnel et j’ai reçu comme réponse : c’est une page dynamique qui est généré à chaque fois mais j’y crois pas du tout puisqu’elle est indexé dans GG…

    J’attends la contre-attaque !

  100. Pingback: Guide des tendances 2009; mon entrevue avec Benoit Dutrizac de la radio 98.5 fm

  101. Pingback: Cisco fatty ou comment perdre son job avec Twitter | Presse-Citron

  102. J’ai acheté un nom de domaine correspondant au nom de mon entreprise. Quand on tape ce nom sous google c’est le nom de pilules de viagra… Dommage :/

  103. Pingback: TrancheDePain.com - Blog de Francis Laplante. Excellent chargé de projets interactifs

  104. Pingback: “Tice my ass” : quelques réflexions sur l’identité numérique que l’on se forge malgré nous | Rémi Thibert

  105. Pingback: IDENTITÉ NUMÉRIQUE : 10 RÈGLES SIMPLES POUR CONTRÔLER SON IMAGE SUR INTERNET « Libertes & Internets

  106. Excellent sujet qui fait beaucoup taper sur les claviers à ce que je lis
    !
    Concernant l’obtention du nom de domaine pour ses enfants, OK pour les garçons mais pour les filles c’est peut-être plus délicat si elles se marient à terme et décident de garder leur nom de mariée, non?

  107. Pingback: Contrôler son image avec Google Profiles « :: Le dico dans la peau ::

  108. Pingback: l’espace de PabOu » Archive du blog » Identité numérique : 10 règles simples pour contrôler son image sur internet

  109. Abricocotier, pour info c’est possible d’exiger des agrégateurs qu’ils suppriment ton profil.
    Je l’ai fait avec 123People, qui m’ont répondu qu’ils ne faisaient qu’agréger des contenus et étaient donc impuissants. J’ai insisté, ils ont supprimé l’agrégation de toutes les infos me concernant.
    Je vous conseille d’ailleurs à tous de le faire…

  110. Pingback: Vie privée vs Internet | Les pieds dans la toile

  111. Je me demande souvent s’il faut mieux rendre public son profil ou le mètre en priver sur des sites comme linkedin ou facebook. Visiblement il faut mieux les laisser publics, ça permet de contrôler son image…

  112. J’utilise le pseudo que mes parents m’ont donné à la naissance, c’est aussi l’adresse de mon site internet.

    Il me tarde de voir ce que sera le web dans 5 ans si a existe encore

  113. Pingback: Les réseaux sociaux sont a la mode | Zourite Land

  114. Pingback: IDENTITÉ NUMÉRIQUE : 10 RÈGLES SIMPLES POUR CONTRÔLER SON IMAGE SUR INTERNET

  115. Pingback: Comment contrôler ton identité numérique ? | Freddy Yimo

  116. Pingback: Presse-citron en mode vacances | Presse-Citron

  117. Pingback: La plupart des gens finissent un jour par s’auto googliser.

  118. Pingback: Bienvenue « Lancelot Lachartre

  119. Guerre du référencement tout dépend pour quoi…

    Si c’est pour être ranker à ton nom de famille c’est pas trop grave

  120. Pingback: Réputation numérique, définir une stratégie V1 | Le blog d'Antoine Dupin

  121. Merci pour l’adresse de Google pour la diffamation, t’aurais pas les autres adresses qui permettent de faire enlever une page d’un autre site ? J’avais vu ça quelque-part mais je ne la retrouve pas.

  122. Pingback: E-réputation : Tout se sait - Marketing Professionnel

  123. Très intéressant et instructif, notamment sur Facebook et Google alerts (que je ne connaissait pas mais qui est très pratique).

  124. Pingback: Cactus Acide » » L’observatoire du neuromancien 10/18/2009

  125. Pingback: [Twitter] Le microblogging révolutionne les modes de conversation et genere une sociolecte virtuelle d’un nouveau genre: des mutants ? | Twitter, Personal, Twitterland, Vous, Facebook,  Bonjour  | Le Blog du Personal Branding

  126. c’est certes un B A-BA, mais c’est un super article à lire et même à méditer !
    j’avoue avoir appris sur le point 6 !!
    dans 15 jours je fais un atlier sur les attitude à avoir sur le oueb .. je vais site et faire lire votre site !

  127. Conseils nuls pour quelqu’un qui ne veut pas être « fiché » sur internet et justement avoir le contrôle de son nom… Tout ce qui est écrit ici sert seulement à rendre public votre vie sur internet de A à Z et consultable par tout le monde, très mauvaise idée car ça peut retomber contre vous pour pleins de choses, famille, travail ou même légalement.

  128. Pingback: Identité numérique : 10 règles simples pour contrôler son image « Veille de la DSI GU

  129. waaaa, faut vraiment avoir envi de se dévoiler sur internet pour faire tout ça. C’est contrôler son identité pour ceux qui veulent se mettre en avant, mais pour un mec lambda je vois pas trop l’interet

  130. Pingback: La sortie de Vinageer officiellement annoncée ! | Zlowtech : Technologie et High-Tech

  131. Pingback: Faut être con | thibaudd.be

  132. Motercalo on

    Surtout qu’il est plus facile de laissé des trace que de les enlevé ensuite.

  133. Pingback: Noms de domaines : les blogs français à court d'extensions | Presse-Citron

  134. Oui tout a fait d’accord mais les personnes qui ne maitrisent pas ces outils, ils font comment ?

    A réaliser plus simplement une page Facebook verouillée pour son identité perso, une page linked in pour son identité pro et une page weavlink pour son identité étudiant avec ça on a verrouillé 3 places sur la première page de google sur son nom, c’est suffisantt et simple à réaliser.

    +++

    Nicolas de Motercalo

  135. Sur facebook je suis un saint mais dans la vraie vie je suis un déchet ? ou va t-on big brother est déja la mais nous ne nous en rendons pas compte et surtout on plonge tous…C’est difficile a croire mais l’oeil qui nous regarde, c’est facebook; il ne faut pas se leurer mais le pire c’est que l’on accepte !

  136. Ce billet est incroyablement intéressant, merci merci !!

    Cependant, j’ai l’impression que ton lien pour demander à google de désindexer des pages ne fonctionne pas malheureusement…

    Merci encore.

  137. Pingback: Gérer son identité numérique « Informacyde

  138. Pingback: Identité numérique… ça laisse des traces ? « Blog de NetPME

  139. Pingback: Littlecelt Humeur » Facebook, l’amour vache !

  140. L’utilisation d’un nom de domaine n’est pas forcement à la porté de tous et il faut en voir l’utilité quand même.

  141. Pingback: Facebook et vous : comment gérer vos infos sur le web : Josefine

  142. Pingback: Que d’émotion, aujourd’hui encore | Le blog de vetetix

  143. Pingback: Soyez conscient de ce que vous laissez savoir de vous en ligne. | Actualités du web

  144. Pingback: Que d’émotion, aujourd’hui encore | Le site de vetetix

  145. MAIS LE PROBLEME c’est que Google désindexe aussi quand la justice a affirmé : aucune diffamation… voir le cas auto-edition.com

  146. Pingback: La Caravane des Entrepreneurs à LYON | Futur Entrepreneur

  147. Certain mettent le même mot de passe sur tous les sites, suffit d’avoir un webmasteur curieux et vous avez tous vos compte qui sont piratage.

  148. credit sans justificatif on

    Il y a énormément de travail a faire pour les non pros du net.
    Les gens ne se rendent pas compte de tout ce qu’ils postent sur internet.

  149. Je pense que le pire du pire est Facebook, car pour ceux qui aiment diffuser de l’onormation, des photos, des morceaux de vir privé à ses « amis » qui ne connaissent parfois pas … tous ces supports circulent et pasfoirs ont exploités à des fins de délation ….

  150. Pingback: 9 illusions d’optique | Zlowtech : Technologie et High-Tech

  151. les gens deviennent fous ! ils ont l’impression que tout le monde saisit leur nom sur google et veulent qu’on supprime tout ce qu’ils ont noté…

  152. Quand on est connecté à Facebook et qu’on visite des sites affichant le petit bouton « J’aime » (ou « Like » en anglais), nous sommes soi disant tracé par Facebook, ce qui vet dire que tout le monde l’est car tpus les sites mettent le bouton « j’aime » ..

  153. Pingback: lectures identité numérique | Intégration des TIC au primaire

  154. les gens deviennent fous ! ils ont l’impression que tout le monde saisit leur nom sur google et veulent qu’on supprime tout ce qu’ils ont noté…

  155. Pingback: Identité numérique: réagir quand c’est pas top « WANTED: JOB IDEAL ET BIEN PAYE !

  156. Le problème avec le Web, c’est que si une info ou un nom apparâît seulement 5 minutes sur un site ou un forum à gros traffic, le test ou la photo s’est exponentiellemnt diffusée … et parès il est trop tard !

  157. Pingback: Sur Facebook aussi, les femmes changent de look plus souvent

  158. Pingback: E-réputation sur Internet, Isabelle Gonon | Formation CNAM Gestion projet 2.0

  159. C’est ce genre d’un guide utile et extrêmement bien préparés. À peu près tous pris en charge et unique stratégie est immédiate à la scène. Correctement aménagé. Je vous remercie de prendre le temps de vous partager ce téléspectateurs.

  160. @Acompanhantes
    mon conseil fais un facebook perso (avec ton surnom par exemple) et un facebook pro (vrai nom, belle photo en cravate, et amis triés sur le volet)

  161. Personnellement j’ai fait le choix de:
    -Ne pas avoir de compte Facebook
    -Ne pas avoir de compte Twitter
    -Ne pas laisser trainer mon adresse mail perso
    -Ne jamais communiquer mes noms et prénoms sur des pages publiques, même privées d’ailleurs

    Et de temps à autre je checke sur google pour voir si mon nom apparait quelque part, et des fois je cherche des solutions pour conserver encore plus mon anonymat, et c’est comme ça que je suis tombé sur cet article 😀

  162. Pingback: Faut être con! « thibaudd's blog

  163. les gens deviennent fous ! ils ont l’impression que tout le monde saisit leur nom sur google et veulent qu’on supprime tout ce qu’ils ont noté…

  164. Pingback: Identité numérique : 10 règles simples pour contrôler son image sur internet | L'information du vin sur internet : traitement et partage | Scoop.it

  165. Si on évite les réseaux sociaux, que nous protégeons les infos ddu Whois et que nous possédont plusieurs mails et que nous faisons attention à ne pas balancer des infos personnelles sur des forums, on peut s’en sortir 🙂

  166. Pingback: Identité numérique : 10 règles simples pour contrôler son image sur internet | e-réputation- Nettoyer sa vie privée sur internet | Scoop.it

  167. It’s faaa. Tiens c’est rigolo : j’ai parlé du même sujet hier, mais avec un point de vue considérablement différent.

  168. Pingback: Identité numérique : 10 règles simples pour contrôler son image sur internet | La marque personnelle | Scoop.it

  169. Pingback: À travers mon univers – Comment trouver un emploi? Il faut savoir être de son temps!

  170. Pingback: Identité Numérique | Pearltrees

  171. Pingback: Identit̩ num̩rique : 10 r̬gles simples pour contr̫ler son image sur internet Рhttp://www.presse-citron.net/identite-numerique-10-regles-simples-pour-controler-son-image-sur-internet | Julien Ferla

  172. Whois et que nous possédont plusieurs mails et que nous faisons attention à ne pas balancer des infos personnelles sur des forums

  173. Merci Eric pour cette article très complet !

    Cependant il est toujours difficile de supprimer ces informations de site tel que 123people.com !

  174. Pingback: Identité numérique : 10 règles pour contrôler son image sur internet « icdtricks

  175. Pingback: Identité numérique | Pearltrees

  176. Pingback: Web & Securité et Liberté | Pearltrees

  177. Article intéressant, je viens juste de m’ajouter une Google Alert pour tester ça, les autres points je connaissais plus ou moins et y faisait déjà attention.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Home sweet home

Suite à la nouvelle organisation de mes activités, j'ai donc récemment déménagé et quitté mes locaux professionnels afin de m'installer...

Fermer