L’édition 2013 du salon IFA de Berlin a délivré ses tendances. Outre les incontournables téléviseurs, les objets connectés font une percée significative. Voici notre sélection.

Si on a vu peu d’innovations marquantes ou « disruptives » du côté des téléviseurs, l’heure semble être à une tendance qui se confirme : les objets connectés, qui s’invitent de plus en plus dans notre quotidien.

Chez Philips par exemple, généralement, pas d’annonces fracassantes, pas de scoops, pas de rumeurs-depuis-3-mois et pas de on-va-changer-le-monde-vous-allez-voir, mais des évolutions tranquilles sur des lignes de produits déjà connues, réputées et maitrisées.

Alors que le petit monde de la high-tech s’agite autour des montres intelligentes mais non autonomes et qui ne sont compatibles avec presque rien sauf un gros smartphone (donc pas si intelligentes que ça finalement), la firme néerlandaise, forte de son expérience dans les produits qui concernent tous les consommateurs et toutes les maisons, vient de présenter quelques innovations dans le domaine des objets connectés. Des objets qui partagent quelques caractéristiques communes : ils peuvent se connecter à internet, être contrôlés par des applications sur tablette ou smartphone, et pourquoi pas, communiquer entre eux.

HomeCooker nExt, la tablette se met à table

Qui aurait cru qu’on parlerait un jour d’ustensiles de cuisine sur Presse-citron ? Il faudra vous y faire mes amis, la techno – en tout cas celle qui nous intéresse et qui est faite de connectivité, de tactile, de numérique et qui facilite la vie – s’invite partout. Y compris dans la cuisine, évidemment. Témoin ce HomeCooker Next, sorte de machine magique qui se connecte en WiFi à votre tablette, et qui fait pratiquement la cuisine toute seule. Il suffit pour cela de sélectionner une recette disponible dans l’application, de mettre les ingrédients requis dans la centrifugeuse du futur, et l’engin vous sort votre repas en quelques clics. Bon, je simplifie un peu, vous l’aurez compris, mais l’idée est là : se faire assister par une application intuitive et au design agréable pour doser et cuire ses aliments dans des conditions optimales, à la bonne température et selon la durée de cuisson idéale. Bien sûr le HomeCooker Next ne vous fera certainement  pas  gagner la grande finale de MasterChef, mais  pourra s’avérer d’une aide précieuse en cas d’incompétence assumée dans la préparation de petits plats mitonnés. Autre point intéressant : l’application est sociale, et permet de partager trucs, astuces et recettes entre utilisateurs.

HomeCooker02 [IFA 2013] Les objets connectés, c’est maintenant

HomeCooker03 [IFA 2013] Les objets connectés, c’est maintenant

GranBarista Avanti, compositeur de café

Vous avez cuisiné comme un chef avec le HomeCooker, que diriez-vous d’un petit café maintenant (avant l’addition) ? Place à la machine à café du futur, la GranBarista Avanti, tout un programme. Le dispositif est à peu près comparable : la machine intelligente se connecte en WiFi à une application sur tablette qui permet de composer son café à la carte grâce à des tirettes de dosage des arômes qui font davantage ressembler le bidule à un equalizer qu’à un distributeur d’expresso. Mais là encore l’interface de l’app est particulièrement soignée et vous donne une envie irrémédiable de vous préparer un petit noir vite fait bien fait juste en tapotant sur votre iPad.

GranBarista01 [IFA 2013] Les objets connectés, c’est maintenant

Granbarista02 [IFA 2013] Les objets connectés, c’est maintenant

Smart Air Purifier,  cliquez, respirez

Bon, cuisiner, prendre un café, c’est bien, mais le faire dans une atmosphère saine c’est encore mieux. Dans sa nouvelle palette de produits intelligents pour la maison, Philips propose également  un purificateur d’air intérieur géré également à l’aide d’une application pour smartphone, via WiFi. La machine se charge d’analyser l’air ambiant et de détecter les éventuelles anomalies qui pourraient rendre votre intérieur irrespirable, comme par exemple un excès de pollen, de poussière ou d’autres formes de pollution. En cas de niveau trop élevé de l’un de ces éléments, une alerte s’affiche sur l’application, indiquant par exemple qu’il est temps de changer le filtre du purificateur, ou plus urgemment, d’ouvrir les fenêtres.

AirPurifier01 [IFA 2013] Les objets connectés, c’est maintenant

AirPurifier02 [IFA 2013] Les objets connectés, c’est maintenant

Tous ces produits sont pour le moment des prototypes avancés qui devraient être commercialisés dans les prochains mois (début 2014 en Chine pour le Air Purifier) , mais démontrent que les objets « intelligents » connectés ne sont plus un concept fumeux, et que ceux-ci vont s’installer naturellement et tranquillement dans notre vie quotidienne dans un futur très proche.

Cloud TV et Smart TV

Une autre démo , sur un secteur que connait parfaitement le géant néerlandais, celui de la télévision. Si on ne parle presque plus de TV 3D cette année sur l’IFA (le gros flop de ces dernières années en matière de high-tech, trop tôt, trop cher, pas assez user-friendly), les applications concrètes et réellement utiles de la TV connectée sont en train d’apparaitre, permettant enfin de faire ce que l’on aurait toujours dû pouvoir faire, mais qui était encore impossible à ce jour, notamment à cause de la frilosité des opérateurs, tellement soucieux de ne pas trop faciliter la diffusion de leurs programmes en dehors de l’écran familial unique qui trône dans le salon de presque tous les foyers.

Vous vouliez connecter un deuxième téléviseur au décodeur Canal+ pour pouvoir regarder la télé dans votre chambre ? Pas possible (alors que vous payez un abonnement et que vous êtes censé être libre de disposer de l’utilisation que vous en faites dans un cadre privé). Vous vouliez commencer à regarder un programme dans votre salon puis enregistrer la fin pour la regarder sur votre mobile ? Pas possible. Vous vouliez regarder et enregistrer un programme en même temps sur votre tablette ? Pas possible.

philips smart tv [IFA 2013] Les objets connectés, c’est maintenant

Mais ça c’était avant : avec le service Cloud TV, la firme néerlandaise entend redistribuer les cartes et changer encore un peu plus la façon dont nous regardons la télé, et faisant tomber les dernières barrières imposées par les chaines elles-mêmes. Même s’il faut se méfier des effets d’annonce, et même si nous savons que les perpétuelles problématiques de droits – qui réinventent les frontières qu’internet avait abolies – continueront longtemps à pourrir la vie des télénautes, Philips promet l’accès à des centaines de chaines, dont une grande partie gratuites, via son service Cloud Explorer, qui va permettre d’accéder à ses photos, vidéos et autres contenus stockés dans le cloud. L’application permettra en outre de se connecter à son espace Dropbox ( ou d’en créer un). Le service est d’ores et déjà disponible sur les téléviseurs Philips compatibles avec la plateforme Smart TV 3.0 en Europe et en Russie.

Flower Power de Parrot, le capteur qui vous aide à soigner vos plantes

Chez Parrot, le touche-à-tout français qui fait déjà voler des drones et qui a initié parmi les premiers la notion de voiture connectée avec son excellent Asteroïd, on se préoccupe aussi de la santé de vos plantes, car ici aussi, la technologie mobile a son mot à dire. Déjà présenté (et déjà primé) il y a quelques mois lors du CES de Las Vegas, Flower Power est un capteur sans fil assorti d’une application pour tablette et smartphone qui permet de surveiller en temps réel la bonne santé de ses plantes. Discret, le capteur se plante dans la terre accueillant vos massifs et envoie à l’application plusieurs indications sur le degré d’hygrométrie, les sels minéraux, la lumière ou encore la température.

flowerpower02 [IFA 2013] Les objets connectés, c’est maintenant

L’app, dont une partie est gérée dans le cloud, se charge d’analyser ce flux de données pour vous délivrer des informations simples et concrètes sur le suivi de vos plantes et vous rappeler qu’elles ont besoin par exemple d’être arrosées ou de plus de lumière. L’application utilise une base de données de 6000 plantes. Le seul travail requis de votre part par le dispositif est d’indiquer la plante concernée, car le capteur ne reconnait pas cette donnée. Flower Power devrait être commercialisé d’ici fin 2014 à un prix juste inférieur à 100 euros, application comprise.

flowerpower [IFA 2013] Les objets connectés, c’est maintenant

L’IFA, qui est avant tout un salon d’électronique grand public, et non pas une caverne d’Ali Baba pour geeks comme peut l’être un CES par exemple, le montre : la banalisation des objets connectés est en cours, et les constructeurs qui négligeront cette nouvelle donne, y compris dans les gammes les plus courantes d’appareils domestiques, risquent de rater gros. Le smartphone et la tablette sortent encore grands vainqueurs de cette évolution, car ils restent le point central, le point de convergence de toute cette connectivité, dont les autres éléments – y compris montres et lunettes ‘smart » ne sont finalement que des périphériques de captage de données dans grande « intelligence ».

Le smartphone n’a finalement jamais aussi bien porté son nom…