Impression 3D : imprimer des tissus humains Ă  partir de cellules souches embryonnaires !

Une Ă©quipe de scientifiques Ă©cossais travaille sur le projet fou de gĂ©nĂ©rer des tissus humains Ă  partir de cellules-souches embryonnaires grĂące Ă  l’impression 3D.

On peut tout faire avec une imprimante 3D : fabriquer des armes, des figurines, des objets design et mĂȘme des stations lunaires. Mais les chercheurs de l’UniversitĂ© Heriot-Watt en Écosse (terre natale de la premiĂšre brebis clonĂ©e…) ont trouvĂ© une application de l’impression 3D encore plus Ă©tonnante : imprimer des tissus humains Ă  partir de cellules souches embryonnaires.

Bon, je vous dis tout de suite, mes connaissances en la matiĂšre sont au-delĂ  du nĂ©ant, et tout cela est Ă©minemment technico-scientifique, mais en substance, l’Ă©quipe de chercheurs a rĂ©ussi Ă  pour une imprimante spĂ©cifique Ă  valves des cellules flottant dans une « bio-ink » (encre biologique), les cellules faisant donc office « d’encre » pour l’impression.

imprimante 3D cellules souches

Selon Popsci, qui rapporte l’information, « les chercheurs ont rĂ©ussi Ă  faire sortir de minuscules gouttelettes, contenant cinq cellules ou moins par gouttelette, dans une variĂ©tĂ© de formes et de tailles. Pour produire des amas de cellules, l’Ă©quipe a imprimĂ© les cellules d’abord, puis les a recouvertes de bio-encre sans cellules, ce qui a gĂ©nĂ©rĂ© des gouttelettes plus grosses. Les cellules se regroupent ensuite Ă  l’intĂ©rieur de ces sphĂ©roĂŻdes. La taille sphĂ©roĂŻde est un Ă©lĂ©ment-clĂ©, parce que les cellules souches besoin de certaines conditions pour fonctionner correctement. C’est pourquoi, trĂšs prĂ©cisĂ©ment contrĂŽlĂ©e, l’impression 3-D pourrait ĂȘtre utile pour la recherche sur les cellules souches ».

AprĂšs avoir Ă©tĂ© sorties et isolĂ©es du dispositif, les cellules Ă©taient encore vivantes, viables et capables de se transformer en n’importe quelle autre cellule dans le corps.

Limiter les expĂ©rimentations animales…

Un procĂ©dĂ© qui pourrait ĂȘtre utilisĂ© pour imprimer de nouveaux tissus, ou en tant que « recharge » Ă  l’intĂ©rieur des organes existants, qui seraient de la sorte rĂ©gĂ©nĂ©rĂ©s. Cette expĂ©rience pourrait mĂȘme servir Ă  limiter l’expĂ©rimentation animale pour les nouveaux composĂ©s mĂ©dicamenteux, leur permettant d’ĂȘtre testĂ©s sur de vrais tissus humains. Selon un laboratoire de recherche partenaire de cette expĂ©rimentation, « Ă  plus long terme, cela pourrait permettre de fournir des organes pour la transplantation Ă  la demande, sans avoir besoin de don, et sans les problĂšmes de l’immunosuppression et le rejet d’organe potentiel ».

BientĂŽt nous pourrons peut-ĂȘtre imprimer nous-mĂȘmes nos propres os : fini l’angoisse de la facture et Ă  nous les sports extrĂȘmes avec piĂšces de rechange Ă  la maison…

(source et image)

Trier par :   Plus rĂ©cents | Plus anciens | Les plus votĂ©s
Invité
Thigon
11 février 2013 11:38

Ça me rappelle une des premiĂšres scĂšnes du CinquiĂšme ElĂ©ment. Luc Besson, visionnaire ?

Invité
ILP
11 février 2013 11:50

Je ne sais pas pourquoi, la limitation des expériences sur les animaux me fait penser au rat virtuel dans The Amazing Spiderman.

Invité
11 février 2013 12:03

Le but est quand mĂȘme de limiter les expĂ©rimentations sur les animaux donc au final c’est une bonne chose !
Mais ça semble quand mĂȘme trĂšs loin tout ça…

Invité
11 février 2013 13:01

Perso, ça me fait peur pour l’avenir!

Invité
11 février 2013 13:11

Les cellules qui font office d’encre… je vais relire la phrase mais je ne suis pas sur que ça m’aide. D’ailleurs il doit y avoir une erreur dans la phrase car ça ne veut pas dire grand chose.

Invité
11 février 2013 13:37

Je pense que dans quelques annĂ©es elles se seront gĂ©nĂ©ralisĂ©es, et cela permettra d’avoir un nombre quasi infini de possibilitĂ©s !

Invité

[…] Une équipe de scientifiques écossais travaille sur le projet fou de générer des tissus humains à partir de cellules-souches grâce à l'impression 3D.  […]

Invité
11 février 2013 14:17

GĂ©nial ce projet, s’il aboutit, cela sera sans conteste un trĂšs grand pas pour la science !
Cependant, l’impression de cellules doit prendre un temps colossal car si j’ai bien compris, il faut attendre que les cellules se multiplient assez avant de les « extruder » sous forme de toutes petites gouttelettes contenant un nombre de cellule acceptable, y a t-il un scientifique dans la salle pour Ă©clairer ma lanterne ? 😉

Invité

[…] Une équipe de scientifiques écossais travaille sur le projet fou de générer des tissus humains à partir de cellules-souches embryonnaires grâce à l'impression 3D.Trouvez votre job dans le Web ou recrutez un expert avec les offres d'emploi Presse-citron…  […]

Invité
11 février 2013 14:35

C’est incroyable! Si ça permet d’avancer dans les possibilitĂ©s de soins ou pour les personnes ayant perdu un organe, c’est fabuleux

wpDiscuz
Lire les articles précédents :
Orange fait jouer ses fans sur Facebook avec Hellopolys

Orange vient de dĂ©voiler Hellopolys, le premier jeu social entiĂšrement consacrĂ© Ă  son cƓur de mĂ©tier : les rĂ©seaux. Le...

Fermer