Inbox : 18 jours plus tard (environ)

Inbox a été l’une des plus jolies surprises de ce second semestre. L’application m’accompagne au quotidien depuis 18 jours (environ) et le moment est donc venu de dresser un rapide bilan de l’opération.

inbox-2

Google est présent sur le marché du courrier électronique depuis une dizaine d’années. Gmail a séduit des millions d’utilisateurs à travers le monde, mais la firme a souhaité aller un peu plus loin en produisant un outil différent, et plus complet.

Son nom ? Inbox, bien sûr !

Des débuts difficiles

Inbox m’a laissé très perplexe au début. La faute à son interface, qui est bien plus chargée que celle de Gmail ou de Mailbox.

A la base, les principales fonctions de l’application sont regroupées dans une barre horizontale placée tout en haut de l’écran, une barre qui change et évolue en fonction de l’endroit où nous nous trouvons.

Par défaut, elle affichera le bouton permettant d’accéder aux dossiers et aux comptes, un autre bouton pour aller chercher les éléments épinglés (on en reparlera plus bas) et un dernier pour lancer une recherche. Toutefois, il suffira de sélectionner un ou plusieurs messages pour que ces éléments laissent leur place à de nouveaux contrôles complètement différents.

Même chose pour la liste des messages qui est nettement moins épurée et minimaliste que ce que l’on trouve du côté de la concurrence.

Inbox est capable de fouiller dans le contenu de nos courriers pour aller chercher les médias et les documents joints. Il est ainsi possible de regarder des photos ou même de lancer la lecture d’une vidéo sans avoir besoin d’ouvrir le message associé.

C’est évidemment très pratique au quotidien, mais il est parfois difficile de s’y retrouver. Je reçois pour ma part des dizaines de communiqués de presse chaque jour et ma boite de réception ressemble du coup souvent à un sapin de noël.

Fort heureusement, Google a eu la bonne idée d’intégrer des fonctions très bien pensées.

inbox-capt-1

Un outil redoutable… une fois qu’on y est habitué

L’idée, ce n’est évidemment pas de toutes les présenter, mais plutôt de m’arrêter sur celles que j’utilise au quotidien.

Pour commencer, donc, il y a les « gestures » qui fonctionnent exactement comme ce que propose Mailbox depuis des lustres. En faisant glisser un message dans un sens ou dans l’autre, nous pourrons l’archiver rapidement ou créer une alerte.

Des alertes ? Elles sont vraiment très bien pensées car elles permettent de faire disparaître un ou plusieurs message pour une période donnée.

Cela n’a l’air de rien mais cette fonction me permet de gagner beaucoup de temps au quotidien, notamment pour la gestion des communiqués de presse. J’applique ainsi une méthode assez simple qui consiste à traiter les éléments les plus importants tout de suite et à programmer ensuite des relances à intervalles réguliers pour les autres.

J’ai moins la sensation d’être envahi, et ça me permet aussi de nettoyer rapidement ma boite de réception et donc de faire ressortir les messages les plus importants.

Mais le truc vraiment génial, avec ces alertes, c’est qu’il est aussi possible de les localiser et de les associer ainsi à un lieu spécifique.

Je les utilise surtout pour les évènements organisés par les constructeurs, ça me permet de faire remonter toutes les infos utiles lorsque j’arrive à la Gare de Lyon. Comme ça, j’ai tout ce qu’il me faut sous les yeux dès que je sors du RER.

Plus besoin de chercher pendant des heures dans mes dossiers.

Il y a aussi les rappels qui me permettent de noter toutes les idées qui me traversent l’esprit, ou les tâches importantes.

Inbox n’est évidemment pas le seul à proposer cette fonction mais il a tout de même un atout de taille face à ses concurrents. Lequel ? Il est capable d’aller récupérer les rappels créés avec Google Now. Du coup, vous n’avez même plus besoin d’avoir à saisir quoi que ce soit, il suffit de lancer l’assistant et de lui dicter ce que vous avez en tête.

Ensuite, il y a les épingles. Grâce à elles, il est possible de filtrer la liste des messages de la boite de réception pour ne faire apparaître que les courriers marqués par nos soins. Un peu comme un système de favoris, mais en mieux.

Je les utilise pour mettre de côté les mails les plus importants ou les conversations en cours. En un instant, je peux donc éliminer tout le bruit ambiant pour me concentrer sur l’essentiel.

J’ai moins accroché aux dossiers thématiques, en revanche, mais c’est sans doute parce que je n’ai pas pris le temps de me pencher sérieusement dessus.

Si vous avez des astuces ou des méthodes à me conseiller, il ne faut surtout pas hésiter à vous manifester.

inbox-capt-2

Et alors, bien ou bien ?

Inbox est un super produit, c’est indéniable, et je pense que j’aurais beaucoup de mal à m’en passer à présent.

Est-il parfait pour autant ? Non, bien sûr et le point qui m’agace le plus finalement, c’est de devoir aller chercher la fonction de suppression dans un menu contextuel.

Le plus drôle, dans l’histoire, c’est que ce dernier est accessible par le biais d’un bouton placé au pire endroit qui soit, et donc en haut à droite de l’écran.

Ce n’est que mon avis mais je pense qu’il aurait été beaucoup plus simple de l’intégrer directement à la barre d’outils, ou même de l’inclure dans le système de « gestures », quitte à se calquer sur ce que propose Mailbox.

Et puis, il y a aussi les éléments non lus qui ne sont pas assez visibles. Mettre leur titre en gras ne suffit pas, j’aurais préféré que l’application grise directement la ligne histoire de les faire ressortir davantage.

Quoi qu’il en soit, si vous n’avez pas encore votre invitation, sachez que Valentin en a quelques unes à distribuer. Tout est expliqué dans cet article.

inbox-capt-3


15 commentaires

  1. Pingback: Inbox : 18 jours plus tard (environ) | Veille T...

  2. Pingback: Inbox : 18 jours plus tard (environ) | R&eacute...

  3. Pingback: Actu Google Inbox 2 | Pearltrees

  4. pour suppr un message, MAJ + # ;-). Et pour afficher tous les raccourcis : MAJ + ?

    Pour les signatures, ca devrait venir soon !

    Suis =ment fan de l’appli, et en tant qu’UX, du material design, très prometteur.

    @ Virginie : Pour demander une invitation, envoie un e-mail à inbox@google.com

  5. Je suis preneur pour tester. J’ai 6 gigas dans ma boîte gmail. Ne pas pouvoir effacer ses mails aisément ne devrait pas me déranger 🙂

  6. Pingback: Smartphone | Pearltrees

  7. Merci pour cette analyse et ce retour d’expérience.
    Si quelqu’un dispose encore d’invitations… je suis preneur 😉
    Bonne journée à tous

  8. Christophe Yamaguchi on

    Bonjour,
    Je suis partant si il y à encore des invitations disponible car google n’a pas l’air d’etre prêt à me l’envoyé ^^’…

    Merci beaucoup et bonne soirée.

    Christophe Yamaguchi

  9. Pingback: Google Messenger est sur le Play Store

  10. Bonjour,

    Je partage totalement votre analyse.

    Au sujet des catégories elles sont pratiques si vous souhaitez regrouper certains types de messages. C’est par exemple mon cas pour les messages provenant de réseaux sociaux (facebook, linkedin, etc.). Je prends en effet connaissance de ces notifications lorsque j’accède à ces applications et n’ai pas envie que mon téléphone sonne lorsque quelqu’un like un de mes statuts.

    Pour autant je n’utilise pas le système de regroupement automatique de google mais utilise mes propres filtres. Au final cela fonctionne de la même manière si ce n’est que c’est moi qui décide quels messages sont à filtrer et non pas l’IA de google.

    Les catégories dans inbox sont le pendant des libellés dans gmail. Ainsi, créer un libellé dans gmail créera une catégorie dans inbox.

    Petite nouveauté, dans inbox, les catégories « FInances » et « Voyages » qui n’apparaissent pas dans Gmail.

    Les sous-libellés ne sont en revanche pas repris, ça met des slash dans le nom du libellé. Exemple, le libellé « Argent » contient le sous-libellé « BNP », dans inbox, on a une catégorie Argent/BNP.

    Voili voulou, pour ceux qui veulent des invites il m’en reste 2, mais il faut me filer votre email 🙂

  11. Pingback: Inbox est maintenant sur iPad, Firefox et Safari

  12. Pingback: Inbox est maintenant sur iPad, Firefox et Safari

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Peter Sunde à son procès libre wikimédia
Le cofondateur de Pirate Bay sort de prison

Après avoir passé ces cinq derniers mois en prison, le cofondateur et porte-parole de Pirate Bay est enfin libre.

Fermer