Infinit : une nouvelle solution pour envoyer facilement des fichiers en toute sécurité

Il existe un certain nombre de solutions permettant de transférer des fichiers aux destinataires de notre choix en passant par Internet. Infinit est un nouveau venu sur le secteur, mais il ne manque pas d’arguments pour autant et il pourrait même vous convaincre de faire des infidélités aux solutions que vous utilisez au quotidien.

Contrairement à la plupart des plateformes du marché, Infinit ne s’appuie pas sur un service web dédié, mais sur un client à installer sur son ordinateur. Si ce dernier n’est disponible que sur OS X pour le moment, il arrivera très prochainement sur Windows et sur Linux. Dans les trois cas, nous retrouverons une interface similaire, à la fois propre et soignée.

Infinit : capture 1

L’outil sera accessible depuis la barre de menu, et plus précisément depuis une simple icône. Il suffira de cliquer sur cette dernière pour voir apparaître une fenêtre listant tous les fichiers envoyés et reçus. En bas, deux boutons : un pour accéder aux préférences de l’application, un autre pour envoyer un nouveau fichier. Pas de fioritures, Infinit va droit à l’essentiel et c’est une bonne chose puisqu’il n’en est que plus simple à utiliser.

Une solution simple, complète et sécurisée

Même constat pour la fenêtre permettant d’envoyer un nouveau fichier à un contact. On tape le nom ou l’adresse électronique du destinataire du message, on ajoute une note rapide, on va chercher les documents qu’on souhaite lui faire parvenir et c’est terminé, l’application se chargera du reste. En quelques clics, l’affaire est dans le sac et là encore, pas besoin d’avoir un diplôme d’ingénieur pour mener à bien l’opération.

Les vitesses de transfert sont très correctes, mais tout dépendra bien sûr de l’état de votre connexion.

Infinit n’impose aucune limite. L’utilisateur peut envoyer autant de fichiers qu’il le désire, sans s’inquiéter ni de leur format, ni de leur poids. Lettres, tableaux, images, vidéos, musique, rien ne lui fait peur. Mieux, l’application est même capable de garder en mémoire les transferts et de les mettre en pause lorsque l’ordinateur est éteint, ou déconnecté. Elle se chargera de les relancer ensuite sans nécessiter aucune intervention de notre part. Cerise sur le gâteau, si un collaborateur nous envoie une vidéo de ses exploits, nous pourrons commencer à la visualiser avant la fin du téléchargement.

En entreprise, le transfert de fichiers n’est pas qu’un problème d’accessibilité. La sécurité est également un critère déterminant et les concepteurs d’Infinit l’ont bien compris. Contrairement à d’autres solutions, ce dernier ne stocke pas les fichiers transmis sur un serveur. Les envois se font en direct, et de pair à pair (P2P). Mieux, les données échangées sont systématiquement chiffrées et personne ne peut avoir accès à ces dernières. Absolument personne.

Si l’utilisateur le souhaite, il aura aussi la possibilité de se connecter sur le portail web pour accéder à son profil et à l’historique de ses échanges. Attention tout de même car ce dernier n’est pas encore disponible, version bêta oblige.

Infinit : capture 2

Genèse du projet

Savoir comment fonctionne un outil ou un service, c’est une chose, mais il est parfois intéressant de se pencher sur la genèse d’une solution.

Infinit a été imaginé par deux amis, Baptiste Fradin et Julien Quintard. La solution est basée sur une technologie issue des travaux de recherche de ce dernier, et plus précisément de son Doctorat sur les systèmes P2P à l’Université de Cambridge. Leur objectif est assez simple, ils souhaitent proposer une alternative accessible et sécurisée à tous les produits du même genre. Leur initiative a été très bien accueillie et le projet a même remporté le Concours National du Ministère de la Recherche.

C’est amplement mérité compte tenu des nombreux avantages de cette technologie. Son atout principal, d’ailleurs, c’est qu’elle ne nécessite aucune infrastructure et elle ne génère ainsi aucun coût opérationnel.

Qu’est ce que ça veut dire ? Tout simplement que Infinit va être proposé à un tarif très agressif. Baptiste et Julien souhaitent effectivement casser les prix du marché et c’est une très bonne nouvelle pour les particuliers, bien sûr, mais également pour les entreprises.


6 commentaires

  1. luckygulli

    N’est ce pas ce qu’on attend de libre office depuis près de… 5 ans ? Ils nous promettaient la gestion du partage des fichiers, et donc de l’édition simultanée, j’attends encore, mais dès qu’ils le mettront en place, pour peu qu’il y ait des serveurs qui puissent stocker rapidement les fichiers édités pour les éventuels « absents », j’utilise immédiatement un tel service ! 😉
    (Surtout que l’édition devrait être plus rapide que sur GoogleDrive, qui est encore un peu lent à mon goût…)

  2. Ce que je ne comprends pas c’est est-ce que l’on peut envoyer des dossiers entier et si oui sous quel forme le récepteur les reçoit ? Archive zip ?

  3. « Mieux, les données échangées sont systématiquement chiffrées et personne ne peut avoir accès à ces dernières. Absolument personne. »

    Un beau discours de commerciale, le « absolument personne » est de trop et aurait même tendance à me rendre perplexe…

  4. Hello à tous,

    Merci beaucoup Frederic pour cet article !!

    @Toh : Comme il est dit dans l’article nous ne stockons aucune données. Concernant le chiffrement, nous ne stockons non plus, en tant que société, la clé pour déchiffrer les données. Par conséquent, pour nous, aucun moyen d’accéder aux données échangées. « Absolument personne.. » est je pense, lié à ce contexte..

    @Entrepreneur : On peut envoyer des dossiers entiers et ils arriveront dans le même état.

    @Luigi : Windows devrait bientôt arriver. Nos équipes travaillent ardemment dessus afin de vous donner accès au plus vite. Merci en tout cas pour vos encouragements 🙂

Send this to friend

Lire les articles précédents :
[Vidéo] Les Héros du Web n°5 : Le numérique, nouveau carburant de nos véhicules

La transition que vit actuellement le monde de l’Automobile vers le numérique rappelle celle qu'ont connu les téléphones mobiles au...

Fermer