Alors que les ventes physiques de CDs sont en baisse constante, la problématique est la suivante : le streaming en ligne (Deezer, Spotify…) a-t-il une influence néfaste sur les ventes d’albums et autres singles ?

Nous avons pu voir la semaine dernière la croissance significative des différentes plateformes de streaming. De Spotify à Deezer, en passant par Rdio ou Pandora, le streaming prend une place de plus en plus importante dans le coeur des fans de musique. Il suffit de voir la croissance des abonnés Premium pour s’en persuader.

Mais alors que les ventes physiques de CDs sont en baisse constante (contrairement à nos bons vieux vinyles qui confirment leur ascension !), la problématique est la suivante : le streaming en ligne a-t-il une influence néfaste sur les ventes d’albums et autres singles ?

Personnellement, j’avoue que mon compte streaming premium a largement remplacé mes allers-retours à la Fnac. Des millions de chansons à portée de main, une bonne voire très bonne qualité sonore pour certaines plateformes (Qobuz), tout semble jouer en faveur du streaming… Les Virgin Megastore payent d’ailleurs les pots cassés de cette tendance à migrer vers le numérique.

Cette infographie de DigitalMusic.org nous donne quelques pistes concernant les effets de la publication en ligne sur les ventes de disques en 2012.

On observe que certains artistes tels que Taylor Swift ou Rihanna ont plutôt été avantagées par le fait de ne pas être présentes sur les plateformes de streaming. Finissant à la 1ère et 3ème place du Top Album 2012, le résultat aurait pu être plus mauvais !
Idem pour les rockeurs de Black Keys qui sont entrés directement à la 2nde place lors de la sortie de leur opus « El Camino« , non disponible sur les plateformes en ligne.

Les autres artistes n’ont pas pâti de leur disponibilité en ligne puisqu’ils occupent toutes les autres places du Top 100 Albums.

On ne peut pas encore faire de déduction quant à l’influence directe du streaming sur les ventes de CDs, n’ayant pas encore assez de recul.

Il me semble pourtant certain que la non disponibilité d’un artiste sur Spotify ou Deezer réduit sa visibilité. Il vendra peut être plus de CDs dans les différents stores physiques, mais réellement, il touchera moins de personnes. Si Taylor Swift et Rihanna ne sont pas sur Deezer ou Spotify, elles se servent d’une autre plateforme de streaming pour toucher un large public : Youtube.

Le streaming, vidéo comme musical, semble donc être une évidence pour de plus en plus d’artistes. Evoluer avec son temps, la clé du succès ?


6a00d83451b36c69e2017c35ebcac4970b 800wi 1 Infographie : le streaming influence t il les ventes de disques ?... Cest lHebdo Musique & Web