Infographie : Les marques qui dominent les festivals… C’est l’Hebdo Musique & Web

Comme chaque annĂ©e, les festivals ont ravi les mĂ©lomanes et autres vacanciers qui avaient une sĂ©rieuse envie de passer quelques jours collĂ©s Ă  des baffles. Si la France est une terre fertile pour les festivaliers, ce n’est pas par hasard. Cette annĂ©e encore, la frĂ©quentation de ces derniers a augmentĂ©. De quoi rassurer les artistes et autres organisateurs.

Globalement, les chiffres sont plutĂŽt encourageants. Sur le panel, le nombre total de festivaliers est en augmentation puisqu’il s’Ă©lĂšve Ă  2 191 000, soit plus de 100 000 par rapport Ă  2012. Si certains artistes se sont vus Ă©cumĂ©s un bon nombre de festivals, tels qu’Asaf Avidan ou encore Woodkid, certaines marques sont elles aussi omniprĂ©sentes dans ce type d’Ă©vĂšnement. BaromusicÂź et Havas Sports & Entertainment en ont fait ainsi une infographie.

Des festivals « connectĂ©s »

Bien que les festivals incontournables tels que les Francofolies, le Printemps de Bourges et les Vieilles Charrues, ont encore une fois, surpassĂ© leurs concurrents point de vue frĂ©quentation – 12% des Français se sont dĂ©jĂ  rendus au moins une fois au festival des Francofolies ! – il est intĂ©ressant de noter que des festivals plus jeunes, adaptant une communication plus « connectĂ©e » poussent derriĂšre pour se rapprocher du trio de tĂȘte. C’est ainsi le cas de Rock en Seine ou des Solidays.
Bien sur, la programmation de ces derniers attire d’avantage les Digital Natives, entraĂźnant ainsi un nombre plus important de mentions sur le web et les rĂ©seaux sociaux.

Autre phĂ©nomĂšne, on remarque aisĂ©ment que les festivals qui « buzzent » le plus en ligne sont ceux qui revĂȘtent une aspĂ©ritĂ© comme un genre musical marquĂ© ou encore une association Ă  une cause. On retrouve ainsi le Hellfest, festival de hard-rock / metal crĂ©Ă© en 2006, qui a su trouver une communautĂ© bien dĂ©terminĂ©e – au delĂ  mĂȘme de ces personnes aux longs cheveux noirs et au maquillage sauvagement dĂ©robĂ© Ă  Morticia. Ainsi, 4 comptes Twitter officiels communiquent en permanence avec les fans du festival du Hellfest. De quoi crĂ©er une interactivitĂ© intense avant, pendant et aprĂšs l’Ă©vĂšnement.

Les marques de boissons et streaming soutiennent les festivals

Si vous avez parcouru quelques festivals cet été, vous avez dû remarquer que certaines marques ont une place de choix dans un bon nombre de ces évÚnements.
En tĂȘte, les marques de boissons : tandis que Coca-Cola dĂ©passe les autres, on retrouve trĂšs rapidement les biĂšres Heineken, Kronenbourg ou Desperados… Peu surprenant tant l’investissement de ces derniĂšres est important en terme d’Ă©vĂšnementiel musical.
Ainsi, chacune de ses marques ont leur « filiale musicale ». Green Room pour Heineken, Pression Live pour Kronenbourg, Ricard SA Live pour Pernod Ricard… de quoi promouvoir sans modĂ©ration un produit tant plĂ©biscitĂ© par les festivaliers (et Ă  boire avec, cette fois-ci, modĂ©ration).

On retrouve aussi dans le classement Deezer ou encore Spotify. Les services de streaming musical tendent Ă  propager leur offre auprĂšs du grand public et les festivals sont des emplacements de choix pour atteindre directement leur cible.

Enfin, les grosses firmes françaises sont belles et bien prĂ©sentes, Ă  commencer par SFR qui, grĂące Ă  SFR Live Concerts, couvre intelligemment la plupart des Ă©vĂšnements, tandis que la premiĂšre marque citĂ©e lors des festivals est la SNCF. PlutĂŽt normal me direz-vous. Au delĂ  du simple fait que la SNCF est parfois partenaire du festival en question, le train est un passage obligĂ© dans lequel le festivalier aime se taguer, commenter pour notifier / narguer tous ses amis : « dans le TGV pour les Eurocks ! ».

DĂ©couvrez l’infographie complĂšte ci-dessous :

3 commentaires

  1. Bonjour Quentin,

    Au delĂ  des festivals, ce sont les concerts qui sont de plus en plus connectĂ©s, rendant les spectacles un peu plus interactifs et participatifs. Les marques l’ont bien compris depuis longtemps, mais certains artistes savent aussi exploiter pleinement les nouvelles technologies (rĂ©seaux sociaux, applications, …).

    Quelques exemples sont donnés dans ces 2 articles complémentaires au vÎtre : http://www.positive-content.co.....teractifs/ et http://www.positive-content.co.....diffusion/

  2. Ces marques pourraient ĂȘtre plus prĂ©sentes sur le web, comme le mentionne le premier commentaire. IntĂ©ressant de voir les marques de biĂšre bien prĂ©sentes mais pas dans le trio de tĂȘte. Credit Mutuel 5Ăš surprenant, ce n’est pas le premier nom qui vient Ă  l’esprit quand on parle festival de musique!

Lire les articles précédents :
Locket_1
Locket : l’appli Android qui fait gagner de l’argent

Une application d'un nouveau genre vient de faire son apparition sur le Google Play. Son objectif : afficher de la...

Fermer