Inquiétant : à quoi ressemblerait la fin de la neutralité du Net pour l’internaute (infographie)

La neutralité du Net est-elle sérieusement en danger ? Certaines dispositions réglementaires en projet aux USA inquiètent les observateurs. Qui s’en amusent aussi, en images…

La neutralité du Net, vaste sujet objet de tous les débats et de toutes les passions qui vont avec.

Pour ceux et celles qui ne savent pas exactement de quoi il retourne, il s’agit du principe admis – et qui prévaut sur internet depuis ses débuts – qu’internet est un réseau et une technologie qui permet à des données de circuler librement, de la même façon, et sans discrimination liée à la nature des contenus. Ca c’est ma définition. Si vous en voulez une autre, rien de tel qu’un petit tour sur Wikipedia : « La neutralité du Net ou la neutralité du réseau est un principe qui garantit l’égalité de traitement de tous les flux de données sur Internet. Ce principe exclut ainsi toute discrimination à l’égard de la source, de la destination ou du contenu de l’information transmise sur le réseau. »

En résumé, c’est ce qui garantit que vous avez toujours accès à tous les contenus avec un abonnement à tarif fixe, sans avoir à payer des options pour accéder à tel service ou obtenir un meilleur débit pour des opérations particulières. On peut ensuite débattre sur la réalité de ce principe, qui est déjà largement battu en brèche selon les différentes offres des différents opérateurs, ou la censure opérée par certains éditeurs (essayez de montrer un sein sur Facebook par exemple, ou d’accéder gratuitement à Deezer Premium si vous n’êtes pas abonné Orange, ou obtenir un forfait 4G au prix de la 3G…).

Les USA en pointe aussi sur le sujet…

Le sujet est ces derniers jours chaud bouillant aux USA, où les nouvelles règles proposées par la Commission fédérale des communications la semaine dernière pourraient permettre aux fournisseurs de services Internet de facturer des entreprises comme Facebook et Google en échange d’un accès plus rapide à leurs sites. Oui oui, je ne plaisante pas, et eux non plus. La proposition n’a pas encore été rendue publique, et du coup il n’y a pas encore beaucoup de détails, mais les défenseurs des consommateurs craignent que ces dispositions finissent par établir de fait des abonnements internet à plusieurs tarifs différents selon les sites visités et la vitesse de connexion souhaitée.

Une perspective en effet pas super rassurante qui a inspiré l’auteur de cette infographie, qui montre de façon ironique ce à quoi pourraient ressembler les nouvelles offres d’abonnement à internet, sous forme de bouquets et options payantes, un peu à l’image des abonnements pour les bouquets de télévision par câble ou satellite.

Ne rigolez pas trop, c’est le genre de truc qui pourrait très bien arriver, et pas seulement aux US. Vous avez déjà sûrement entendu parler des bisbilles entre Free et Google, ou encore certains opérateurs ou fournisseurs d’accès annoncer que le haut débit pour tous sera difficile à maintenir dans le long terme car la bande passante est de plus en plus coûteuse et les abonnés de plus en plus nombreux… Voilà, c’est ça : ça ressemble beaucoup à quelque-chose comme « préparer le terrain ».

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

net-neutrality

(source)


15 commentaires

  1. Personnellement ca ne me choquerait pas… actuellement un personne qui souhaite faire que du mail et du surf paie les investissements / infra pour les youtubeOvore…
    Payer ce que l’on utilise / consomme se fait partout.

  2. Il y a peut-être un juste milieu à trouver : par exemple, est-ce vraiment normal qu’un service (Netflix ou YouTube par exemple) pompe à lui tout seul 30% de la bande-passante aux états-unis sans rien en retour aux FAI ?

    Dans ce cas, soit le service rémunère le FAI pour qu’il puisse agrandir les tuyaux (charge au service de gagner de l’argent pour cela), soit le FAI facture à l’abonné.

    Il ne me parait pas choquant que tout service qui consomme à lui tout seul disons 10% de la bande-passante d’un FAI doivent passer à la caisse ou voit son accès soumis à facturation pour l’abonné. Par contre, vouloir facturer site par site est aussi aberrant qu’inacceptable. C’est réduire à néant toute chance pour les nouveaux services de monter en puissance.

  3. Mr Patator on

    @arnaudr: les usages d’internet évoluent. Il est impossible d’évaluer combien il faudrait dépenser en abonnement, juste pour du surf et de l’email. Puisque ta ligne est là et qu’elle ne nécessite pratiquement pas d’entretien et que tu ne consommerais presque rien, ça serait à coup sur moins de 10€. Encore que s’il t’arrive de tomber sur des pages « lourdes » ou des vidéos en streaming en surfant, ça peut vide monter. Pour moi, que de l’email et du surf, ce n’est pas internet, c’est l’internet des années 90.

    @Jarno: tu crois vraiment que Youtube et Netflix sont connectés à Internet avec des modems 56k? Ils doivent maintenir des infra lourdes pour la diffusion vidéo ET payer leur accès au réseau Internet de leur côté (et ça se compte en centaines de millions d’€). Maintenant, si les FAI ne sont pas foutu de proposer à leur client un accès Internet moderne, c’est à dire qui suit les usages de leurs clients, c’est le problème des FAI. Je m’y suis résolu avec Free: c’est pas cher, mais la qualité est moisie. Si un jour mes usages d’Internet visent à remplacer la TV par Internet de Free par Netflix et choisir moi même ce que je souhaite voir, j’irais chez un vrai FAI comme OVH, qui ne bouffe la bande passante qu’on lui achète avec de la TV de merde.

  4. Cette infographie a + de 3 ans, je l’avais alors utilisée sur un exposé sur la neutralité du net.
    Donc ce n’est pas nouveau que nous allons tendre à ce genre de service !!

  5. Un petit rappel a ceux qui disent que les internaute doivent payé le fais que Youtube bouffe beaucoup de bande passante, on paye un abonnement internet, et le coup d’upgrade est ridiculement bas impacté sur des millions d ‘abonné

  6. Eric

    @doddyfab et @frite : exact, je me suis aperçu après l’avoir publiée qu’elle n’était pas toute jeune au vu des services qui figurent dessus (Digg, Blogger, Joost…) et j’ai eu quelques doutes sur sa fraicheur du coup. Au temps pour moi, et merci de votre vigilance.

  7. Pas de problème, ca fait plaisir quand l’auteur d’un article reconnait quelque chose. Merci Eric !!
    Mais le fond du sujet reste entièrement d’actualité (cf. l’offre red SFR avec illimité youtube … c’est contraire à la neutralité du net !)

  8. Le seul compromis neutralite/course effrénée a l’équipement pour faire passer quelques services gourmand est … De revenir sur l’illimite , ce qui laissera a l’utilisateur le choix de ce qu’il consomme
    Ce qui évite ce genre de graphique mais ajoute simplement un +$ pour ajouter du trafic quel qu’il soit

  9. foutaises on

    vivement la fin de la neutralité du net ! qui a dit que gratuité = qualité ? je préfère rémunérer de bons auteurs que de profiter de cacas gratuits

  10. Personne n’a l’impression que l’on est en train de revenir à ce temps merveilleux et béni du début d’internet grand public. C’est le grand retour du modem 56k où l’on devait payer en fonction de ce que l’on consommait.
    Puis Free est arrivé. Du 56k pour tout le monde et en ILLIMITE.
    « Et mince, va falloir qu’on s’aligne » ont crié les concurrents.
    Mais c’est pas grave, avec l’adsl on va refaire pareil. Vous paierez en fonction de ce que vous consommez.
    Et bing, encore ces salauds de Free. De l’ADSL en ILLIMITE.
    « Et mince, va falloir qu’on s’aligne » ont crié les concurrents.
    Mais c’est pas grave, on va refaire le coup avec la bande passante.
    On va brider et dire que s’ils veulent un meilleur service, il faudra payer plus (et Free est d’accord).

    Et le dindon de la farce, c’est qui ??

  11. La neutralité du net est une vaste blague : ça n’a jamais existé. Si vous ne me croyez pas essayez d’acccéder à ces sites : http://www.hulu.com/ ou encore https://www.netflix.com/

    L’apparition d’offre par bouquet irait à rebours des tedances actuelles (toutes les chaines payantes rêvent de passer sur la TNT, …) et un tel modèle d’abonnement a déjà existé pour le web mobile… ça s’appelait le WAP… et ça n’existe plus.
    Il n’est pas impossible que des opérateurs s’y essaient … mais ils se feront rattraper par le premier qui offrirait le service en illimité.
    C’est un peu le mythe qui a été véhiculé pendant 2 ans autour de la 4G… et il a fallut une pub télé de free pour que finalement tout le monde fasse de la 4G au prix de la 3G.

  12. Eric O'Nyme on

    OREKU, pour accéder à ces sites, il suffit d’utiliser une extension qui localise dans les pays concernés!!!
    Un exemple sous Chrome https://hola.org/?utm_source=holaext

    Pour le reste, il y aura toujours une longueur d’avance pour ceux qui sont du coté obsure de la force … les hackers. A ne pas confondre avec les pirates!

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Créer un tee-shirt à partir de ses amis Facebook avec Friendson.me
Créer un tee-shirt à partir de ses amis Facebook avec Friendson.me

Parce qu'ils le méritent amplement, après tout.

Fermer