Insolite : et si vos toilettes se faisaient hacker …

Selon la spécialiste dans la sécurité informatique Trustwave, les « Smart toilettes » Satis produites par la société LIXIL seraient vulnérables au hacking.

Quand vous êtes sur le trône, le seul inconvénient que vous craignez est le fait qu’il n’y ait plus de papier toilette. Dans le futur, si les toilettes hautes de gamme et intelligentes similaires à celles proposées par LIXIL se généralisent, un autre souci pourrait voir le jour : le hacking.

En effet, d’après une société spécialisée dans la sécurité nommée Trustware, les toilettes ultra-avancées de chez LIXIL seraient vulnérables à des attaques. Il y a quelques jours, nous avions parlé de WeMo, l’interrupteur que vous pouvez contrôler à distance  via un Smartphone Android. Un commentateur avait évoqué la possibilité de hacker celui-ci. Cela pourrait être flippant si une personne tierce pouvait contrôler votre éclairage à distance. Ce serait exactement la même chose avec vos Smart toilettes. Imaginez un scénario à la Die Hard ou à la I, Robot.

Pour ceux qui ne le savent pas, SATIS est un trône de nouvelle génération. Il est automatisé. Grâce à des capteurs, il peut mettre le « siège en place », ouvrir ou fermer le couvercle, envoyer la chasse d’eau et même jouer de la musique de manière automatisée. Mais SATIS peut aussi être contrôlé grâce à l’application Android My Satis qui communique avec le « Hardware » via la technologie Bluetooth.

Mais qui pourrait s’intéresser à vos toilettes ? Personnellement, je n’en ai aucune idée. Un petit farceur, un ennemi ou un concurrent de la marque ? Quoi qu’il en soit, le hacker peut vous causer un désagrément ou même une frayeur à un moment inopportun. Il pourrait, par exemple, activer la chasse ou encore contrôler le couvercle à volonté. Il y a également le sèche-main, ou encore la buse postérieure qui pourra injecter de l’eau à un moment inattendu. Ne parlons pas des fonctions désodorisantes, siège chauffant, contrôle de l’éclairage, rinçage et massage qui, entre de mauvaises mains, pourraient vous nuire (surtout si vous êtes cardiaque).

(Source)


3 commentaires

  1. Hackademics on

    Il faut savoir que tout objet contrôlé à distance (bluetooth, wifi, gsm etc…) est potentiellement « hackable », que se soit à l’émission du signal, le signal lui même, ou à la réception.

    Ce système en est un très bon exemple, de même que les Cartes de paiement NFC.

    De surcroit il n’est pas rare que des systèmes sans possibilité de contrôle à distance soit eux aussi infiltrés: Par exemple les Distributeurs automatique dont Barnaby Jack avait fait plusieurs démonstration (RIP Jack). Et plus récemment la Carte « Vitale » de notre chère Assurance maladie (voir ici: http://hackademics.fr/showthre.....ce-maladie )

  2. Il y a de plus en plus d’objets connectés qui ne se souci pas de la sureté de la connexion. Le pire c’est toutes ces caméras IP qui sont (seront) un beau cadeau pour tous les voleurs potentiels …

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Vous voulez tester Graph Search ? Utilisez Facebook version US !

Quelques mois après la première annonce de son nouveau moteur de recherche Graph Search, Facebook le rend disponible aux utilisateurs...

Fermer