Les gars de chez Google sont sérieux quand il s’agit de rester les maîtres du web (et du monde) et d’engranger des milliards de dollars comme vous descendez un paquet de chips, mais il savent aussi s’amuser et consacrer un peu de temps à autre chose que le business. La preuve avec cette boîte à rythme un peu particulière.

Les gars de chez Google sont sérieux quand il s’agit de rester les maîtres du web (et du monde) et d’engranger des milliards de dollars comme vous descendez un paquet de chips, mais il savent aussi s’amuser et consacrer un peu de temps à autre chose que le business, en cachant dans leurs services des petites conneries aussi inutiles que rafraichissantes. C’est important les choses inutiles. Et ça peut parfois servir.

beatbox translate Insolite : la beatbox cachée de Google Traduction

Ainsi dans Google Traduction trouve-t-on cette boite à rythme humaine où une voix simule le son et le tempo d’une batterie à l’aide de borborygmes étonnants de réalisme. Pour y accéder et écouter le chef d’œuvre labial, rien de plus simple : vous allez dans Google Traduction, vous paramétrez l’anglais en première langue (panneau de gauche) et l’allemand en langue de destination (panneau de droite) puis à gauche vous collez ce texte :

pv zk bschk pv zk pv bschk zk pv zk bschk pv zk pv bschk zk bschk pv bschk bschk pv kkkkkkkkkk bschk bschk bschk pv zk bschk pv zk pv bschk zk pv zk bschk pv zk pv bschk zk bschk pv bschk bschk pv kkkkkkkkkk bschk bschk bschk pv zk bschk pv zk pv bschk zk pv zk bschk pv zk pv bschk zk bschk pv bschk bschk pv kkkkkkkkkk bschk bschk bschk pv zk bschk pv zk pv bschk zk pv zk bschk pv zk pv bschk zk bschk pv bschk bschk pv kkkkkkkkkk bschk bschk bschk pv zk bschk pv zk pv bschk zk pv zk bschk pv zk pv bschk zk bschk pv bschk bschk pv kkkkkkkkkk bschk bschk bschk

Vous cliquez ensuite sur l’icône « Écouter » du panneau droit et vous écoutez. Voilà. Détail amusant, sur le bouton Écouter apparait le terme « Beatbox ». Si votre boîte manque de rythme, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Edit :  on me dit que je suis à la bourre sur cette info. Je connaissais le truc mais comme je l’ai vu ressurgir ce week-end j’ai pensé – à tort – que c’était une nouvelle version. Au temps pour moi, ça m’apprendra à vérifier icon smile Insolite : la beatbox cachée de Google Traduction

(source)