Instagram également en baromètre de la présidentielle américaine

Twitter et Facebook ont été les véritables chambres d’écho des élections américaines avec des records à la clef. Mais Instagram n’est pas en reste avec des des centaines de milliers de témoignages souvent postés directement depuis les urnes.

Les élections américaines ont captivé le monde entier. Les médias ont largement couvert l’événement mais les réseaux sociaux ont véhiculé les informations via leur propre prisme.

Twitter, habitué aux grands rendez-vous, a bien entendu répondu présent. Une présence sans le moindre accroc avec l’absence remarquée de la baleine blanche, cette illustration de Yiying Lu qui apparaît quand l’infrastructure de la plate-forme est surchargée.

Facebook ne s’en est pas laissé compter avec un nouveau record de likes pour une photo. Et de photos justement, il a été question avec Instagram.

Au delà de l’information, on constate que les réseaux sociaux sont un lieu d’expression de la liesse populaire. Les gens descendent toujours dans les rues (à Manhattan par exemple) mais ils postent bien plus encore. Chacun peut exprimer sa joie le plus simplement du monde avec une chambre d’écho sans égal.

Sur Instagram, c’est l’effet « j’y étais » ou plutôt « j’en étais » qui a prédominé. Dans une contribution blog, Instagram indique que plus de 250 000 photos portant sur les élections ont été publiées.

Mardi, le pays entier était tourné vers les urnes. Et dans la nuit électorale, ces mêmes citoyens qui sont allés voter ont témoigné de leur activité civique. Ainsi, les utilisateurs (américains donc) d’Instagram ont posté plus de 100 000 photos avec le tag #IVoted et 150 000 avec #elections2012. Les photos ont commencé à apparaître en nombre lorsque la victoire de Barack Obama s’est dessinée. Le nombre de photos téléchargées par seconde était alors 2.1 fois plus élevé que le taux habituel sur Instagram.

Le rôle des Facebook, Twitter et Instagram a donc passé un cap avec ces élections, avec tout de même un grand absent, j’ai nommé Google+.

Rendez-vous est pris pour 2016. Mais d’ici là, il est fort à parier que d’autres événements pulvériseront ces nouveaux record établis.

(source)


3 commentaires

  1. J’ose à peine imaginer l’immensité du boulot pour les historiens et autres anthropologues du futur 🙂

  2. Excellent ! En france aussi ça a beaucoup bougé sur le net, on s’est réveillé mercredi en se croyant aux Usa ! Avec un nouveau président et loin des problèmes de notre cher pays !

Send this to friend

Lire les articles précédents :
L’utilisation des réseaux sociaux a contribué à limiter les effets de l’ouragan Sandy

La feuille de route digitale de la ville de New York a permis de gérer de façon plus efficace les...

Fermer