(USA) Quand Instagram remplace un mandat de perquisition

Comment éviter d’avoir à demander au juge un mandat de perquisition dans le cadre d’une enquête criminelle ? En devenant ami avec le malfrat sur Instagram.

kalach plaquee or

On sait que les forces de police se livrent à une veille de plus en plus active sur les réseaux sociaux, pour traquer pédophiles, délinquants sexuels, terroristes et autres hackers.

Mais on sait peut-être moins que cette traque concerne également des délits de droit commun, souvent en raison de la naïveté ou tout simplement de la bêtise de certains malfrats, qui souvent ne résistent pas à la tentation d’exposer sur les réseaux sociaux les différents butins de leur derniers méfaits, et un train de vie très bling-bling.

Ainsi, il y a quelques mois, un parrain de la drogue mexicain tombait pour avoir abondamment affiché un très luxueux train de vie (dont une rutilante Kalachnikov plaquée or du meilleur goût) par de nombreuses photos postées sur Instagram.

Mais comment faire quand on est policier pour confondre un suspect qui a protégé son compte sur un réseau social ? C’est simple : il suffit de se faire passer pour un quidam et faire une demande d’ami. Si le mafieux accepte, bingo, c’est un follow qui peut valoir de l’or.

C’est ce qu’a appris à ses dépens Daniel Gatson, un cambrioleur en série du New Jersey, aux USA. Le gars avait posté sur son compte Instagram nombre de photos d’argent et de bijoux qui étaient très probablement le produit des infractions aux lois fédérales. Son compte étant protégé, il fallait demander de le suivre afin d’en voir le contenu, ce qu’ont fait les officiers en charge de l’enquête, qui ont créé un faux compte pour obtenir cet accès.

Preuves à l’appui, les policier ont demandé un mandat de perquisition pour fouiller le domicile de Gatson? Ce dernier a tenté d’obtenir une annulation de la procédure, arguant du fait qu’elle violait ses droits en vertu du quatrième amendement. Le juge a rejeté cette requête au motif que Gatson avait délibérément approuvé la demande d’amis de l’agent, et que dans ce cas, « aucun mandat de perquisition n’est nécessaire pour le partage consensuel de ce type d’information« .

Moralité : méfiez-vous de vos amis, surtout si vous avez des trucs pas très orthodoxes à montrer…

(source)


2 commentaires

  1. Pingback: (USA) Quand Instagram remplace un mandat de per...

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Facebook pixabay laptop
Une autre preuve que Facebook est sur le point de devenir le nouveau YouTube

Facebook expérimente une nouvelle manière de présenter les vidéos sur les pages et entend la déployer dans quelques semaines.

Fermer