Internet : les choses que vous Ă©crivez, vous ne les diriez pas en vrai

Lors d’une Ă©tude internationale menĂ©e par IPSOS, 43 % des personnes interrogĂ©es ont avouĂ© Ă©crire des choses qu’elles ne diraient pas en tĂȘte-Ă -tĂȘte.

Le web, les textos et les rĂ©seaux sociaux semblent vaincre la timiditĂ© chez de nombreuses personnes. Ceci n’est pas un secret. Cependant, il est intĂ©ressant de se pencher sur cette Ă©tude qui nous donne des donnĂ©es concrĂštes sur le phĂ©nomĂšne.

Ipsos a rĂ©alisĂ© l’étude sur 18.502 personnes adultes de 25 pays diffĂ©rents. 43 % de ces personnes ont admis qu’elles tenaient par e-mail ou par message texte des propos qu’elles ne tiendraient en tĂȘte Ă  tĂȘte ou par communication vocale. L’étude a Ă©galement rĂ©vĂ©lĂ© que les pays qui seraient les plus timides sont la CorĂ©e du Sud et la Chine, suivis par l’IndonĂ©sie et l’Inde. Cela suppose une barriĂšre culturelle, dans les pays asiatiques, qui empĂȘcherait de tenir certains types de propos. La question posĂ©e Ă©tait : « Do you say things in text/email that you would not say voice-to-voice or person-to-person ? ».

Le constat gĂ©nĂ©ral est que les populations des pays Ă©mergents semblent plus Ă  l’aise en communiquant par Ă©crit (globalement par e-mail ou message texte) que par « voix » ou en tĂȘte-Ă -tĂȘte.

La France : la grande timide de l’Europe ?

Par rapport Ă  la Chine (oĂč 90 % des personnes interrogĂ©es ont dit “Oui”) et la CorĂ©e du Sud, la France semble ĂȘtre un pays oĂč tout se dit cash, mĂȘme en tĂȘte-Ă -tĂȘte. Seulement 33 % des Français interrogĂ©s ont rĂ©pondu oui. Sur le classement, l’Hexagone est 14Ăšme ex-ĂŠquo avec l’Australie. En revanche, si l’on ne considĂšre que le panel de pays europĂ©ens interrogĂ©s (la Grande Bretagne, la Pologne, la Belgique, l’Italie, l’Allemagne, la Hongrie, la NorvĂšge, l’Espagne, la France et la SuĂšde), les français deviennent les « no. 1 de la timidité », si l’on se fie Ă  cette Ă©tude d’Ipsos.

Et démographiquement parlant ?

L’étude a Ă©galement rĂ©vĂ©lĂ© que, d’une maniĂšre globale, les personnes ĂągĂ©es de moins de 35 ans sont plus prĂ©disposĂ©es Ă  utiliser les moyens de communication par Ă©crit.

Ipsos a Ă©galement constatĂ© un autre facteur : l’éducation. Plus votre niveau d’éducation serait Ă©levĂ©, plus vous serez disposĂ© Ă  vous cacher derriĂšre un e-mail ou un message texte. On otera Ă©galement que, outre l’ñge et l’éducation, les revenus et le sexe peuvent aussi entrer en ligne de compte.

(Source)

Image : PublicDomainPictures, on Pixabay


8 commentaires

  1. Eric

    Je connais plein de grands gueules sur internet, qui baissent le regard quand tu les croises dans la « vraie vie »…

  2. On peut lire les stat. dans plusieurs sens. Soit effectivement on est de gros timides Ă  l’oral, soit la CorĂ©e du Sud est aussi timide Ă  l’oral qu’a l’Ă©crit …

  3. J’assume ce que je dis, et ne baisses pas les yeux devant personne, mon opinion vaut mieux ou pire mais je ne suis pas une machine, l’erreur est humaine et je suis ici pour corriger ou ĂȘtre corrigĂ©, c’est nos diffĂ©rences qui font notre force mes amis.

  4. Oui sur les zones de commentaires on ne dit pas ce que l’on pourrait dire dans la vraie vie… mais c’est une banalitĂ© de le dire. Oui on ne dit pas non plus la meme chose en sms qu’en vrai, pas la meme chose au tel qu’en vrai, on ne dit pas la meme chose en vrai si on est de droite et que vos 10 amis sont de gauche.
    Bref, oui les commentaires de blogs ou forum liberent les parolent, comme tout ce qui vous separe de la difficultĂ©. Allez dire que vous n’aimez pas la corida, et que les mecs qui pratique çà sont des pourritures devant cent personnes qui sont d’accord avec vous, et allez le dire dans une arene de corrida. Bref on s’adapte au support et Ă  la situation, c’est normal et naturel. Tout le monde le fait.

    Eric, ta phrase, j’en suis certain, tu ne la dirais pas Ă  un mec « grande gueule sur un espace de commentaire » si tu etais tete a tete avec lui.

  5. il est surtout plus facile de formuler par Ă©crit (au plus juste) ce qui nous passe dans la tĂȘte.
    La possibilitĂ© d’avoir du recul, d’ĂȘtre concis, de se relire, d’avoir du temps et d’ĂȘtre dĂ©tachĂ© de toutes imprĂ©gnations, contraintes, ou influence que l’environnement exerce.

    Alors que dans la « vraie vie » il faut savoir ĂȘtre mesurĂ© afin de ne pas choquer ou ĂȘtre en dĂ©calage complet. Bref le virtuel est l’endroit de la permission et du non dit. Le monde du kao.

  6. Eric

    @JiaJo Eric, ta phrase, j’en suis certain, tu ne la dirais pas Ă  un mec « grande gueule sur un espace de commentaire » si tu etais tete a tete avec lui.
    Oh que si, 100 fois si, je vais me gĂȘner 🙂 Le problĂšme des grandes gueules d’internet c’est que leur « courage » est gĂ©nĂ©ralement inversement proportionnel dans la vraie vie. Des pseudo « hĂ©ros » sur le web, des petits garçons IRL.

  7. Mais si mais si ! Personnellement, ce que j’Ă©cris j’ose le dire aussi !
    Il faut savoir assumer tout simplement !

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Instagram : bientÎt des publicités sur votre écran

Dans quelques mois, Instagram commencera Ă  afficher des publicitĂ©s Ă  la Facebook sur votre fil d’actualitĂ©.

Fermer