[interview] Conférence AppDays 2013 : Tristan Nitot, Microsoft et des ateliers pour aller plus loin

la conférence AppDays, dédiée aux métiers du mobile et aux développeurs d’applications, devrait rassembler plus de 400 participants pendant deux jours pour plus de 30 conférences, tables rondes et sessions de networking.

Avant que vous me le fassiez remarquer : je sais, mettre Tristan Nitot et Microsoft à côté dans le même titre est une audace qui pourrait me valoir de me faire sortir d’ici enduit de goudron et de plumes à califourchon sur un vieux rail rouillé dont même le Réseau Ferré de France ne voudrait pas. Mais que voulez-vous, on appelle cela les hasards de la programmation, et je jure que je n’y suis pour rien, étant plutôt par nature pour la paix du Web et de ses ouailles. J’espère que Tristan et Microsoft me pardonneront.

La conférence AppDays, dont Presse-citron est partenaire média, approche à grands pas. AppDays, si vous avez raté les épisodes précédents 1 et 2, c’est en quelques mots le rendez-vous incontournable des créateurs d’applications mobiles.

La conférence, qui se tiendra cette année – pour sa deuxième édition – sur deux jours, les 7 et 8 novembre prochains dans un lieu moderne et confortable à l’IBM Forum proche de Paris (là où Paris-Web était organisé ces dernières années), attend 400 participants et couvrira des sujets relatifs à la technique, au marketing, à la monétisation et au design mobile.

Plus de 20 conférences se succéderont avec par exemple les fondateurs de Ruzzle, App Gratuites, Paf le Chien, RubyMotion et Appsfire. Tristan Nitot, fondateur, président et évangéliste de Mozilla Europe, viendra vous parler de Firefox OS et des applications en HTML5. En attendant de le voir en chair et en (Firefox) OS, vous pouvez déjà lire l’interview de Tristan sur le blog d’AppDays, ce qui vous donnera une idée des sujets qui seront très probablement abordés.

D’autre part, suite à l’annonce du rachat de la division mobile de Nokia, Microsoft viendra nous parler du développement d’applis pour Windows 8. Microsoft avait déjà participé à AppDays l’année dernière.

Il y aura de plus cette année 8 ateliers concrets pour aller plus loin sur des sujets pointus. Le programme détaillé de la conférence sera annoncé très prochainement.

Du coup j’ai posé quelques questions au camarade Serge Roukine, créateur, organisateur et big boss de l’évènement, (et accessoirement rédacteur occasionnel sur Presse-citron) afin d’en savoir un peu plus sur cette édition :

Presse-citron : C’est la deuxième édition de l’AppDays, et vous attendez cette fois plus de 400 personnes sur deux jours. On peut dire que cette conférence est déjà un succès et qu’elle va s’installer dans la durée ?

Serge Roukine : Oui, nous attendons 400 personnes sur 2 jours. Le mobile a tout révolutionné et les applications mobiles, que certains voyaient disparaitre au profit des webapps, sont là pour durer. Elles facilitent la monétisation et offrent une ergonomie sans égal.

Quels sont les avantages pour un professionnel des applications mobiles de venir à AppDays ?

C’est la seule conférence dédiée à ceux qui travaillent dans le domaine des applications mobiles. On y retrouvera des speakers de qualité et une audience unique : des éditeurs d’apps, des prestataires, des clients, des agences … C’est l’assurance d’accéder à des présentations concrètes et à la communauté de la « app économie ».

La conférence est-elle exclusivement réservée aux développeurs ou peut-elle aussi intéresser tous les acteurs du mobile (éditeurs, designers, services marketing, managers…) ?

La conférence n’est pas dédiée seulement aux développeurs car nous avons quatre sujets : développement, design, marketing et monétisation. L’évènement est donc adapté à tous les acteurs de la communauté mobile.

Dès la première édition, vous aviez réussi à attirer de grands nom comme Microsoft ou encore Facebook, entre autres. A qui peut-on s’attendre pour cette édition 2013 ?

Nous avons déjà des contacts positifs avec plusieurs des acteurs de l’édition 2012. Nous aurons de nouveau des grands noms, mais nous aurons surtout de belles présentations : techniques, concrètes et utiles.

Dernière question en forme de piège 🙂 Pour une stratégie mobile, quel choix : responsive design, app, ou site mobile ?

La question se pose si on part avec un esprit web 😉 Ou si on veut répliquer un modèle web sur mobile. Mais quand on y réfléchit, le mobile permet d’aller plus loin qu’un PC : géo-localisation, photo, accéléromètre, boussole etc. Un nouveau service comme Uber ne s’embarrasse pas d’un site web, par exemple. L’app permet de tout faire : prendre en photo sa CB, pointer sa destination sur une carte avec le doigt et transmettre sa position au chauffeur avec le GPS. Ma réponse est donc que tout est possible, mais le choix d’un responsive design ou webapp ne permet pas le plus souvent de profiter pleinement du mobile.


Conférence AppDays 2013 : Tristan Nitot, Microsoft et des ateliers pour aller plus loin"]

Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
[en partenariat avec Audi] Soirée Audi e-tron : Gesaffelstein et 2manydjs (DJ Set) en têtes d’affiche

Après l'annonce de la soirée Audi e-tron à Electric Paris le 23 septembre prochain, voici en fin la révélation des...

Fermer