[interview] Now Coworking, la révolution du cowork

Now Coworking, nouvel acteur du coworking en France, veut révolutionner le marché et s’imposer rapidement comme le leader du secteur. Il faut dire que les arguments ne manquent pas, ni les moyens. Interview.

Now Coworking Lyon

Quand on vous dit coworking, vous pensez économie numérique, télétravail, open space, bureaux partagés ? Now Coworking, nouvel acteur dans le monde feutré du coworking, entend secouer un peu le genre et dévoile ses ambitions et sa vision du métier.

Des « espaces de vie » et un écosystème vertueux

Après avoir étudié de près ce qui se fait à l’étranger et notamment aux USA, les fondateurs de Now Coworking débarquent sur le marché avec des idées neuves, qui poussent le concept bien au-delà de la simple gestion d’espaces de travail en commun. L’idée étant de créer de véritables « espaces de vie » dans lesquels seront concentrés un maximum de services, et pas seulement des postes de travail : salle de sport, auditorium, studio photo vidéo, salle de concert, salons VIP, cuisine et salle de repas, et même une salle de sieste, le tout géré par une application qui permet à chacun des membres présents de savoir en temps réel qui est là. Et ce afin de pouvoir éventuellement faire du business ensemble, car c’est l’un des objectifs de Now Coworking : favoriser le développement d’un écosystème au sein même de ses coworks, et faire des membres les premiers commanditaires et clients des autres membres du cowork.

Pour cela, Now Coworking s’installe dans des lieux emblématiques dans le centre des grandes villes françaises. Après une première ouverture à Rouen en octobre 2015, Now Coworking ouvre une deuxième implantation à Lyon mi-octobre, et c’est une étape qui va compter puisque le nouvel espace comptera plus de 3000 m2 pour 300 postes de travail au dernier étage du mythique Immeuble Citroën, édifice art-déco inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques du 7ème arrondissement de Lyon.

Immeuble Citroën Lyon

J’ai visité le site à deux reprises récemment, et j’en ai profité pour interviewer Pascal Givon, co-fondateur de Now Corworking. Pour être tout à fait transparent, je ne vous cache pas que j’ai eu un coup de cÅ“ur pour le projet, tant pour son ambition que sa nouveauté, et bien sûr aussi pour le site, qui offre une vue incroyable sur Lyon, à tel point que nous installerons nos activités ici en octobre prochain.

Découvrez l’interview vidéo de Pascal Givon, de Now Coworking.

20 commentaires

  1. J’ai la chance, en écrivant ce commentaire, d’être installé dans le « prototype » Now Coworking à Rouen. Amis lyonnais, soyez impatients, vous allez découvrir un putain de sacré environnement! Et nul doute que les rouennais passeront vous faire un coucou! 😉 A très vite!
    (faut être clair, Now a juste changé ma vie…)

  2. Tout ce que raconte ce monsieur est exactement (100%) ce que propose La Cordée qui existe à Lyon depuis 2011 ! Pas si nouveau et pas si unique que ça… 🙂

    • Pas d’accord, La Cordée n’a pas de salle de massage ! Ce qui est d’ailleurs totalement inadmissible 🙂

  3. Des espaces de coworking il y en a un paquet à Lyon. La différence principale avec La Cordée c’est la possibilité de louer des bureaux individuels.

  4. Je partage de l’avis de @CLEM. C’est un très beau projet mais qui n’a finalement rien de très innovant. C’est exactement ce que nous proposons à Coolworking depuis 2012, mais à une plus petite échelle. J’irai même plus loin, c’est ce que devrait proposer tout espace de coworking digne de ce nom.
    En tout cas, félicitations pour ce beau projet !

  5. De toute façon ca reste un fork de wework, rocket space et autres galvanize aux USA.

    Non rien de neuf, mais il faut quand même le sortir de terre.

  6. Root, coworker militant on

    Ce monsieur d’un âge respectable vient nous expliquer qu’il veut et va révolutionner le coworking, très bien.

    Sait-il au moins ce qu’est le coworking ? Pense-t-il qu’il s’agisse d’une accumulation de mètres carrés et d’égo surdimensionné ? Qui est-il pour imaginer qu’il va révolutionner une révolution. C’est ridicule et irrespectueux à mon avis !

    Il s’agit d’une culture, d’une révolution dans les modes relationnels, de travail et de vivre, qui ne l’a pas attendu et qui ne repose pas sur un « fondateur » incarné et omniprésent, mais sur une population entière qui est en réaction à tout un tas de choses, depuis longtemps.

    Bref, je préfère 10 fois l’attitude structurante et humble de La Cordée qui se développe aussi très rapidement mais qui mise plus sur le lien, que sur ces nouveaux capitalistes qui tentent de nous faire croire qu’ils inventent quelque chose, alors qu’ils récupèrent et utilisent tous les codes de l’ancien monde.

    Ha, je me sens mieux 🙂
    Root

    • Eric

      Bonjour,
      Je ne vais pas défendre No Coworking pour répondre à ce commentaire visiblement plein d’aigreur, je crois qu’ils n’en n’ont pas besoin, mais je me permets de répondre quand même sur quelques points :
      – d’abord, la remarque sur l’âge, on se demande vraiment ce que ça vient faire là. Et heureusement qu’il y a des gens un peu expérimentés et ayant déjà fait leurs preuves dans la gestion rentable d’une entreprise et ayant les reins solides pour lancer ce genre de projet d’envergure avec une vraie vision.
      – ce n’est pas Pascal Ginon qui parle de révolution, d’ailleurs si vous écoutez bien cette interview, à aucun moment il ne prononce ce mot. C’est moi qui ai choisi ce titre car je suis effectivement très séduit par ce projet et que j’ai estimé que c’était pertinent de le qualifier ainsi dans mon titre.
      – je pense effectivement que, sans contester aucunement la qualité et l’originalité des autres réseaux de coworking, Now Coworking est réellement innovant, de par sa taille, son ambition et les services qu’il propose. Si les services qu’il propose existent peut-être déjà ailleurs, c’est de façon partielle et éparse. Et l’innovation provient justement de la taille du projet, et ceci n’est pas juste une question de moyens, No Coworking voit grand parce-que ses créateurs ont compris que c’est à ce prix que l’on peut réellement créer un écosystème profitable à tous ses membres.
      Enfin je passe les autres attaques personnelles et procès d’intentions ridicules (« nouveaux capitalistes », mais LOL) qui n’ont rien à foutre ici et qui décrédibilisent votre propos en laissant penser que vous parlez au nom d’un concurrent.

  7. Donc pour résumer :
    РVous ̻tes journaliste
    – VOUS nous expliquez que NowCoworking est une révolution mais sans dire pourquoi ou comment. Parce qu’en toute franchise ça ne l’est pas. Et l’argument taille dénote certes d’une ambition, mais il y a déjà beaucoup plus ambitieux d’une part, et, d’autre part, il faudra expliquer en quoi avoir de l’ambition est révolutionnaire (réflexes du monde d’avant)
    РVous interviewez une personne qui parle que de m̬tres carr̩s (pas que mais essentiellement)
    – Vous expliquez que vous prenez un poste la-bas

    Il n’y a pas d’attaque perso, mais une belle interrogation sur l’impartialité de cet article, qui, en utilisant des mots disproportionnés, décrédibilise votre support, bien plus qu’un travailleur nomade que je suis, et qui a déjà vu ce genre de situations un certain nombre de fois partout dans le monde.

    Mon opinion est que certains acteurs qui arrivent en France dont Now n’ont en effet aucun rapport avec la révolution qu’est le coworking mais souhaitent simplement surfer dessus. Ce n’est pas cool.

    • Eric

      Bon allez, crachez le morceau : vous travaillez (ou vous avez des actions) chez quel concurrent pour être à ce point pétri d’aigreur et de mauvaise foi (et de vanité, aussi) ?

  8. Hé coucou ! J’ai eu vent de cet article grâce à Clem en tant que membre de l’équipe d’un confrère (et non pas un concurrent) de Now, j’ai juste envie de leur souhaiter bienvenue et bonne chance.
    Ils apportent en partie quelque chose de complémentaire à l’offre actuelle en termes de bureaux et quelques belles idées en plus.

    Que chacun continue à bien faire son métier en harmonie avec ses confrères, Lyon est une des villes les mieux pourvues en espaces de coworking car elle est une ville où ça entreprend ou c’est dynamique. C’est de ça dont on doit tous être fiers !

  9. Ce debat est tellement a l’image de la France, plutot que de s’encourager pour favoriser l’ecosysteme ca se tire dans les pattes et ca s’envoie des amabilites. Et ensuite on se demande pourquoi on n’a pas de Google et de Wework en France. Pas besoin de chercher tres loin, mentalite de merde quoi. Allez bon courage.

  10. Etonnant effectivement que ce sujet suscite tant de passion… Il s’agit de co-working, peut-être qu’il en existe d’autres à Lyon, peut-être qu’ils ne font pas tous exactement la même chose, que chacun a son identité propre.

    Pour ma part j’ai fait le tour de ce qui existe à Lyon, et Now coworking est ce qui correspond le plus à mes besoins. Point barre, pas la peine d’emphaser sur la philosophie du coworking au delà de ça… Chacun ses besoins, chacun ses solutions.

    Après, l’affaire est encore en phase « projet », et il faudra que Now Coworking tienne ses promesses, ce que nous constaterons sur le tard.

    • Eric

      Mon titre n’y est certainement pas pour rien, j’utilise très rarement le terme de révolution tant il est galvaudé et mis à toutes les sauces, et donc pour une fois que je le fais ça déclenche les passions (et les trolls). Mais je l’assume 🙂

  11. Comment vous êtes super méga chauds les lyonnais! Bon, après presque un an de Now Coworking, c’est quoi la différence avec d’autres structures (ayant bien entendu plein de qualités) sur Rouen et Paris? L’ambiance familiale comme dans un petit cowork genre appart transformé, et la possibilité de faire du business et des rencontres comme dans les grands espaces. On ajoute à ça les événements organisés par les patrons et la communauté (neuf aujourd’hui à Rouen). Now Coworking a son identité propre (comme toutes les structures de ce type) et celle-ci me va tout à fait! Et au niveau des promesses, quasiment toutes ont été tenues à Rouen (y’a juste une sombre histoire de location de twizy qui n’a pas abouti)…

Répondre

Lire les articles précédents :
Xiaomi Redmi Note 4
Xiaomi surprend le marché avec son nouveau Redmi Note 4

Le constructeur chinois Xiaomi n’est jamais avare en surprise et il vient une nouvelle fois de le démontrer en lançant...

Fermer