Introduction au Growth Hacking

Découverte avec le rôle de Growth Hacker, un poste de marketeur boosté à la croissance.

Article rédigé par Maxime Salomon. Suivant de près l’actu des nouvelles technologies, des startups et du Marketing, Maxime est product marketer chez Algolia et co-fondateur de TheGrowthBakery, vous pouvez le retrouvez sur Twitter où il partage sa veille.

« PS: I Love You. Get Your Free Email at Hotmail »

Ce simple message apposé au bas de chaque email, redirigeant vers une page d’inscription, est l’un des premiers « Growth Hack » documenté.

Hotmail a été lancé en 1996 alors qu’internet n’était qu’à ses balbutiements et il était donc difficile d’imaginer une croissance rapide. Ayant effectué une levée de fond, l’équipe d’Hotmail avait réfléchi à l’idée d’acheter des panneaux publicitaires dans la Silicon Valley pour promouvoir leur service. Cependant, un constat a marqué leur investisseur, Tim Draper : 80% des nouveaux inscrits avaient entendu parler du service grâce à un ami. Il eu donc l’idée d’apposer le message ci-dessus en bas de chaque mail.

Quelques heures après sa mise en place, Hotmail a enregistré une croissance de 3000 utilisateurs par jour, atteint 1 million d’utilisateurs en 6 mois, 2 millions 5 semaines après et 12 millions en un an et demi. La suite, un rachat par Microsoft pour 400 millions de dollars.

Qu’est-ce que le Growth Hacking ?

« Growth Hacking is more of a mindset than a toolkit » – Aaron Ginn, StumbleUpon

Le Growth Hacking, avant d’être une série de connaissances et de compétences, est avant tout un état d’esprit. Un état d’esprit porté par l’ouverture, l’imagination et la remise en cause de toutes les actions prises par les données et les tests.

Tout cela dans un seul et unique but : La croissance

Le terme « Growth Hacking » en lui même, a été inventé en 2010 par Sean Ellis. Il devait recruter une personne pour le remplacer chez Dropbox et se retrouvait face à la difficulté de trouver un nom pour l’offre de recrutement tant son poste avait évolué. Il a donc réfléchi à un terme qui définissait plus précisément son poste.

Growth Hacker

Ces deux mots n’ont pas été choisis sans réflexion. Growth (la croissance) reflète l’unique but d’un Growth Hacker. Hacker quand à lui a 2 significations se complétant :

  • La première signification se rapprochant principalement du terme « Life hacker », quelqu’un qui va utiliser son imagination pour trouver des solutions différentes afin d’améliorer sa vie (ici, le produit).
  • La deuxième signification est plus traditionnelle et représente le Hacker comme on a l’habitude de le percevoir, quelqu’un qui va utiliser les technologies afin d’effectuer un « hack » (ici, améliorer le produit).

  • Growth Hacking vs Marketing ?

Un Growth Hacker EST un marketeur avec un focus, des ressources et des challenges différents.

  • Un focus et des challenges différents

Un Growth Hacker doit prendre toutes ces décisions en ayant en tête la croissance. Une startup en elle même a un focus différent. Contrairement à une entreprise qui se contente de 5% de croissance année après année, une startup à pour objectifs de grossir de 10% par semaine (cf. Paul Graham). Les objectifs étant différents, les problématiques le sont également.

  • Des ressources différentes

Contrairement à une entreprise installée, une startup manque souvent de ressources, quelles soient humaines ou financières. Dans les 2 cas un Growth Hacker doit faire face à cela et employer des méthodes différentes pour acquérir de nouveaux utilisateurs.

  • Un Marketeur peut-il devenir un Growth Hacker ?

Comme dit précédemment, le Growth Hacking est avant tout un état d’esprit. Un Marketeur peut alors embrasser cet état d’esprit et se concentrer sur ce qui est essentiel : la croissance. Il devra également investir du temps et de l’énergie dans l’apprentissage de nouvelles connaissances et compétences.

Quel profil pour un Growth Hacker ?

La question qui revient le plus souvent lors de la description du profil d’un Growth Hacker est la suivante : Un Growth Hacker doit-il savoir développer ?

Je pense personnellement qu’un Growth Hacker ne doit pas forcément savoir développer. Il doit cependant avoir une très bonne connaissance des technologies qui sont utilisées dans son produit. Ces connaissances lui permettront d’imaginer les solutions pour tester les hypothèses émises tout en étant capable d’expliquer aux développeurs les spécifications techniques. Il doit également avoir l’envie d’améliorer ses compétences avec des outils tels que onemonthrails.com.

En complément de connaissances techniques poussées, un Growth Hacker est quelqu’un qui est obsessionnellement centré sur la croissance et uniquement la croissance, passionné par ce qu’il fait et qui saura employer tous les moyens pour d’atteindre ses objectifs.

Un Growth Hacker utilise également sa créativité pour émettre des hypothèses et son imagination pour créer les solutions qui testeront ces hypothèses. Il s’appuie alors sur l’analyse des données (aka analytics) afin de vérifier que les solutions implémentées ont bien l’effet escompté. L’analyse de données est d’ailleurs dans toutes les prises de décisions d’un Growth Hacker qui ne doit pas s’appuyer sur ses convictions mais sur des faits.

Un spectre de compétences larges.

Un Growth Hacker, comme un Full Stack Marketer, a des compétences diverses tels que : le copywriting, le marketing digital, l’analytics, le développement front-end et back-end mais aussi une compréhension de la psychologie et de l’anthropologie.

Un Growth Hacker doit avoir ce spectre de compétences larges, cependant, deux compétences sortent du lot : L’analytics et le développement.

L’analytics : Bien que ce ne soit pas une méthode d’acquisition client, l’analytics est indispensable pour un Growth Hacker afin de déterminer quels sont les « Hacks » les plus efficaces afin de les reproduire dans le temps.

Le développement : Afin d’être le plus autonome possible ou être capable d’utiliser au mieux les ressources des développeurs.

Résumé

« Le Growth Hacking, avant d’être une multitude de connaissances et de compétences est avant tout un état d’esprit. » – Tweetez la citation

 

« Un Growth Hacker EST un marketeur avec un focus, des ressources et des challenges différents. » – Tweetez la citation

 

« Un Growth Hacker est quelqu’un qui est obsessionnellement centré sur la croissance et uniquement la croissance » – Tweetez la citation

 

« Un Growth Hacker ne doit pas s’appuyer sur ses convictions mais sur des faits. » – Tweetez la citation

 

Vous souhaitez apprendre le Growth Hacking ?

Venez découvrir le sujet lors du meetup mensuel organisé à Paris.

Droit d’image : Informing Arts

Un commentaire

Lire les articles précédents :
spam
Le spam sur les réseaux sociaux a augmenté de 355% en 6 mois

Le business du spam ne connaît pas la crise.

Fermer