Introduction en bourse de Twitter : les marchés boursiers vont-ils s’arracher le titre ?

Récemment, le réseau social Twitter a annoncé le franchissement d’une étape pour son introduction en bourse. Pour le moment, on ne sait pas quel marché il choisira.

La semaine dernière, c’est via un Tweet que la plateforme de microblogging avait annoncé qu’elle avait débuté les formalités pour son entrée en bourse. Celle-ci pourrait faire autant de bruit que celle de Facebook en 2012.

Twitter, dont le QG se situe à San Francisco, compte actuellement plus de 200 millions de membres. L’un de ses investisseurs, GSV Capital Corp., évalue la société à $10.5 milliards. Pas mal pour un service de « microblogging » né il y a tout juste 7 ans (2006). De plus, ses récentes manÅ“uvres annoncent un bel avenir pour la société. Nous pouvons citer l’acquisition de MoPub, une société spécialisée dans la publicité sur le web et dans les applications mobiles, ce qui laisse prévoir de gros revenus publicitaires en perspective.

De ce fait, nous ne doutons pas du fait que Twitter fasse rêver de nombreux investisseurs, mais aussi les marchés boursiers (potentiellement le Nasdaq et le New York Stock Exchange).

S’adressant à Bloomberg, Scott Cutler, Vice-Président Exécutif de NYSE Euronext (NYX) a déclaré que l’entrée en bourse de Twitter sera sûrement l’une des transactions les plus visibles et que les marchés boursiers vont entrer en compétition pour l’avoir.

Twitter pourrait permettre au New York Stock Exchange de consolider sa réputation, notamment dans le marché des hautes technologies. De son côté, le Nasdaq pourrait profiter de l’opération pour rattraper son flop de l’année dernière, lors de l’introduction en bourse de Facebook et regagner un peu de confiance. Outre l’aspect financier, il semble évident qu’il y aura aussi une question de réputation qui sera en jeu.

Lors du Bloomberg Next Big Sommet de New York, Bruce Aust, vice-président exécutif chez Nasdaq OMX, a également exprimé son souhait d’avoir Twitter dans les rangs du Nasdaq.

Pour le moment, Twitter n’a pas encore publiquement commenté. Il semblerait que le réseau social soit encore en train de choisir. Pour info, si les actions de Facebook sont cotées au Nasdaq, d’autres services comme LinkedIn ou Pandora ont préféré le New York Stock Exchange. Avant la récession, ce marché boursier était peu privilégié par l’univers high tech.

(Source : Bloomberg)

Image trouvée sur Pixabay.com


3 commentaires

  1. Il n’y a qu’à lire le titre pour savoir que c’est un article de Setra…. Toujours à l’arrache…

  2. Normalement la mise sur le marché public américain devrait mieux se passer que celle de Facebook. il y a eu beaucoup de scandal et surtout une survalorisation du réseau social. Twitter va changer les habitudes et privilégier une communication plus sobre et moins ambitieuse d’apres Goldman Satch qui va s’occuper de cette IPO

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Sony, objectif : 5 millions de PS4 vendues d’ici fin Mars 2014

Le constructeur espère écouler 5 millions de ses machines avant la fin de son année fiscale. Alors, objectif raisonnable ou...

Fermer