Les nombreux déboires liés à la sortie de l’iPhone 5 sont connus. Pour deux d’entre eux, chose inédite sur l’iPhone, la très secrète Apple s’est déjà fendue d’une explication, voire d’une lettre d’excuse. Apple aurait-il commis sa première grosse boulette en sortant cet appareil trop précipitamment ?

Article rédigé par Serge Roukine, co-fondateur de la conférence AppDays destinée aux créateurs d’applications mobiles. Il est également co-fondateur de Codeur.com et Graphiste.com.

Les nombreux déboires liés à la sortie de l’iPhone 5 sont connus. Pour deux d’entre eux, chose inédite sur l’iPhone, la très secrète Apple s’est déjà fendue d’une explication, voire d’une lettre d’excuse. Il s’agit d’une part de la piètre qualité de iOS 6 Maps et d’autre part du halo violet qui apparait sur les photos prises avec l’iPhone 5. Pour la première fois, Apple a livré un produit grand public comprenant certaines fonctionnalités notoirement diminuées par rapport à la version précédente.

Notez que je ne parle pas du nouveau connecteur. Même si c’est un facteur négatif pour de nombreuses personnes qui doivent renouveler leurs accessoires, c’est selon moi un passage obligé pour moderniser l’iPhone (même si on peut regretter le prix excessif de l’adaptateur).

iPhone 52 iPhone 5 : Apple a t il commis une erreur stratégique ?

A cela vient s’ajouter un design très similaire au 4 et au 4S, plutôt en deçà de ce à quoi la firme à la pomme nous avait habitués, une autonomie en baisse par rapport au modèle précédent et des bords en aluminium qui s’effritent ou apparaissent déjà effrités au déballage.

La déception touche certains utilisateurs

Pour être amateur et propriétaire d’iPhone(s) depuis plusieurs années, c’est la première fois  que je suis déçu et que j’ai révisé ma décision d’achat. Autour de moi, plusieurs personnes m’ont rapporté un sentiment similaire : ils vont garder leur 4, leur 4S[1] ou passer sur Android.

Tout le monde n’est pas dans ce cas, puisque selon Apple les chiffres de vente sont supérieurs à ceux du 4S (même si on peut se demander quel sens ont ces chiffres étant donné que le marché du smartphone est globalement en croissance …). Mais tout de même, le lancement de l’iPhone 5 ne s’est pas si bien passé.

Une attaque de Google sur les prix ?

Hier, nous avons vu que le nouveau Nexus Phone allait sortir probablement mi-novembre et qu’il serait fabriqué par LG. Le plus intéressant dans cette information, ce sont les specifications de ce LG Nexus : elles semblent indiquer que Google va tenter de casser les prix. Certaines spécifications sont en effet en baisse par rapport au smartphone phare de la firme coréenne (l’Optimus G). Le capteur photo passe par exemple de 12 à 8 MP, il n’y aura pas de slot SD et la capacité mémoire sera 8GB ou 16GB contre des capacités supérieures pour le LG Optimus G.

En d’autres termes, Google est peut-être en train de préparer un Nexus Phone à bas prix. Serait-ce si étonnant sachant que sa tablette Nexus 7 se vend déjà à 199 euros ?

L’iPhone 5 coûte aujourd’hui 679 euros dans son modèle le moins cher. Au lieu d’acheter un iPhone 5, vous pouvez acheter 3 tablettes Nexus 7 (la meilleure tablette Android selon de nombreux utilisateurs éclairés) et il vous resterait encore de quoi faire un bon resto avec les 83 euros restants. N’y aurait-il pas comme un problème ?

Une erreur stratégique d’Apple ?

Est-ce qu’Apple n’aurait pas du, plutôt que de vouloir maximiser ses profits, baisser le prix de ses iPhones de façon à anticiper la baisse future des prix sur les smartphones Android ?

On peut raisonnablement se poser la question, car comme l’a révélé iSupply, le coût de revient d’un iPhone 5 est de … 159 euros, main d’oeuvre comprise.

Steve Jobs a souvent précisé que l’objectif d’Apple n’était pas de gagner de l’argent. En lisant sa biographie, on s’aperçoit que même s’il n’a jamais lésiné sur ses produits, il s’est battu pour les imposer au meilleur prix. L’iPhone 5 malheureusement ne répond pas entièrement à ces deux impératifs. D’une part la qualité laisse à désirer, et d’autre part le prix pourrait ne plus être aligné avec le marché à moyen terme.

Bien entendu, l’iPhone 5 reste un excellent produit, personne ne peut soutenir le contraire. Tout cela ne signifie certainement pas qu’Apple est au bout du gouffre mais la déception de certains est réelle et le prix du smartphone semble moins adapté ou justifié qu’avant.

[1] note d’Eric : je suis dans ce cas, vraiment pas pressé de passer au 5, même si je serai obligé pour raisons professionnelles. D’autre part je fais partie de ceux qui sont convaincus que Plans ne serait jamais sorti en l’état sous Steve Jobs.