Ça vous étonne de trouver ce type d’info ici hein, allez avouez. Je ne suis effectivement pas un spécialiste du capital-risque, des anges du business ni des levées de fonds mais comme toute personne ayant son activité dans le web et suivant de près l’évolution du marché des start-ups, je m’intéresse à ce qui se

Ça vous étonne de trouver ce type d’info ici hein, allez avouez. Je ne suis effectivement pas un spécialiste du capital-risque, des anges du business ni des levées de fonds mais comme toute personne ayant son activité dans le web et suivant de près l’évolution du marché des start-ups, je m’intéresse à ce qui se passe dans le financement de l’économie du web.

isai ISAI, fonds des entrepreneurs internet, lève 24 millions deuros

Je vous épargnerai donc les termes techniques sur ce bouclage de tour de table, mais je pense que cette information nous intéresse tous car elle peut concerner tous les entrepreneurs en herbe : ISAI est un fonds monté par des entrepreneurs français fin 2008 qui a pour vocation de se positionner sur sur les investissements early stage, à savoir apporter un soutien financier d’amorçage auprès de startups sur des montants de 0,5 à 1,5M€, sur l’ensemble du secteur Internet, des logiciels opensource aux applications mobiles en passant par le e-commerce.

Selon ses créateurs, il s’agit là d’un « positionnement unique répondant à un vrai besoin dans la chaîne de financement ». Dirigé par Pierre Kosciusko-Morizet (PriceMinister), Geoffroy Roux de Bezieux (Virgin Mobile), Stéphane Treppoz (Sarenza) et Ouriel Ohayon (AppsFire), le fonds réunit une soixantaine d’entrepreneurs du web et du logiciel comme 118218, 24h00, Alapage, AOL-Fr, AuFeminin, Boursorama, Fortunéo, Google-Fr ou encore ThePhoneHouse, soit un peu une sorte de club VIP des gros bras du web tricolore.

Voilà, maintenant si vous avez l’idée du siècle ou simplement besoin de changer les pneus de votre Porsche GT Turbo parce-que le standing et le développement de votre start-up en dépendent (et que vous êtes en mesure d’en prouver le concept, accessoirement), vous savez à quelle porte frapper. Il vous faudra cependant vous armer probablement d’un peu de patience : ISAI annonce avoir déjà reçu plusieurs centaines de dossiers.