iWork : le plein de nouveautés sur iCloud, OS X et iOS

Apple vient de déployer une mise à jour pour sa suite bureautique, une mise à jour qui impacte sa version web, sa version OS X et sa version iOS.

iWork a vu le jour en janvier 2005 et la suite n’avait qu’un seul objectif à l’époque : fournir aux utilisateurs une alternative solide à Microsoft Office. Au fil des années, elle a vu passer un certain nombre de nouvelles versions, et même des déclinaisons sur les terminaux nomades d’Apple. Depuis la WWDC 2013, Pages, Numbers et Keynote sont également disponibles depuis n’importe quel navigateur web évolué, par l’intermédiaire du portail consacré à iCloud.

iWork : capture 1

Mais il y a mieux encore. Afin d’imposer un peu plus son outil sur le marché, Apple a décidé de l’offrir gracieusement à tous ses nouveaux clients, et ce sur tous les supports.

Et depuis hier, une toute nouvelle version d’iWork est disponible sur iOS, OS X et iCloud.

iWork sur iCloud

Sur iCloud, une nouvelle interface plus en adéquation avec iOS 7 fait son entrée, une interface qui fait donc la part belle au « flat design ». En plus de ces améliorations d’ordre esthétique, Apple a décidé de nous gratifier de nouvelles fonctions intéressantes.

Désormais, nous avons ainsi la possibilité de protéger nos documents à l’aide d’un mot de passe. En outre, nous pouvons afficher la liste de tous les fichiers partagés par les membres de notre équipe. iWork sur iCloud se tourne encore un peu plus vers le collaboratif et cela n’a rien d’étonnant puisque Google Drive et Office en font de même.

Ces nouveautés valent pour tous les programmes de la suite.

Et pour le reste ? Sur Pages et Keynote, nous pouvons intégrer des tableaux flottants et mettre en forme le texte enrichi stocké dans leurs cellules. De nouveaux raccourcis clavier sont de la partie, pour faire pivoter nos objets, les redimensionner ou les positionner. La pagination fait son entrée sur Pages, tandis que Numbers a droit à la propagation du texte dans les cellules adjacentes.

Je passe évidemment sur tous les correctifs visant à améliorer la stabilité de la solution.

iWork : capture 2

iWork sur OS X et iOS

Sans grande surprise, la protection des fichiers par mots de passe est disponible sur la version OS X de la suite. Même chose pour le remplissage automatique du texte dans les cellules sur Numbers.

Sinon, et bien Pages peut compter sur des guides d’alignement personnalisables et sur des raccourcis clavier donnant un accès direct aux styles. Keynote voit arriver deux nouvelles transitions et il nous permettra aussi de créer des graphiques en nous appuyant sur des valeurs. Numbers, pour sa part, nous donne la main sur des options de tri portant sur plusieurs colonnes.

Et pour iOS alors ? En dehors des améliorations évoquées un peu plus haut, Keynote a droit à une nouvelle fonction : la télécommande. Par son entremise, nous pouvons prendre le contrôle d’une présentation en cours de lecture sur un Mac depuis notre iPhone, notre iPod Touch ou notre iPad.

Rappelons tout de même que la dernier version d’iWork n’a pas fait l’unanimité chez les utilisateurs de la solution. La faute à la disparition tragique de plusieurs options très utiles, et à des problèmes en lien avec l’ergonomie des modules de la suite.

iWork : capture 3


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Pinterest : les GIFs animés font officiellement leur entrée sur la plateforme !

Here we are ! Après quelques tests menés auprès de certains utilisateurs, Pinterest a décidé d'étendre l'intégration des GIFs animés...

Fermer