J’ai rencontré un Assassin : il est hacker à ses heures et souhaite travailler chez Ubisoft

Rencontre avec Pierre, cosplayer français qui a un « petit » faible pour les jeux Ubisoft.

La première fois que j’ai croisé la route de Pierre, c’était lors du premier jour de l’E3 à Los Angeles. Méconnaissable, il posait devant plusieurs photographes avec une casquette enfoncée sur le crâne, un foulard remonté sur le nez, une veste en cuir et un smartphone à la main. Le lendemain, c’est dans le costume du héros du prochain Assassin’s Creed que je le retrouve.

J’étais accompagné par une personne de l’équipe Ubisoft à cet instant précis, je lui demande s’il s’agit de l’un de leurs employés. Il me répondra que non, c’est « juste » un immense fan qui a reproduit plusieurs costumes de leurs jeux.

C’est plus tard que j’aurai l’occasion de véritablement faire la connaissance de Pierre, 24 ans, un étudiant en ingénierie réseau de la banlieue parisienne, actuellement en stage de fin d’études.

La chute dans le cosplay

« J’ai commencé à jouer en 1996 sur Master System II, avec Sonic the Hedgehog, explique Pierre. Mon envie de cosplay a cependant commencé avec le manga ! J’avais envie d’interpréter un personnage pendant une convention, je savais que ça se faisait, donc je me suis lancé ! »

Presse-Citron : « Où trouves-tu les vêtements/accessoires pour tes cosplays ? Quel pourcentage réalises-tu par toi-même ? »

Pierre : J’achète le tissu dans le quartier de Montmartre : le marché St Pierre. Je couds ensuite mes costumes, fais mes pièces d’armures dans des matériaux. Quand je ne sais pas faire quelque chose, je me tourne vers ma copine, cosplayeuse elle aussi et qui m’a appris à coudre, vers mon père, ou ma mère. Je dirais que j’en réalise 70% moi même (les ceintures, chaussures, perruques, tout cela s’achète !)

En ce qui concerne Watch_Dogs, il s’agit d’un jeu avec un univers que j’apprécie vraiment. Quand j’ai voulu faire le cosplay d’Aiden, je recherchais avant tout l’authenticité. J’ai donc acheté un manteau seconde main en cuir, que j’ai complétement modifié : j’ai ajouté les détails, changé la taille, ajouté la doublure…. L’aspect usé du cuir contribue à donner ce look particulier à mon costume.

J’ai réalisé beaucoup de costumes, je n’ai pas de nombre exact, j’en ai vendu des anciens pour en faire des nouveaux…Je pense avoir dépassé la quarantaine de costumes. »

Presse-Citron : « Tu es également à l’origine d’une web-série Assassin’s Creed, pourrais-tu nous en dire davantage ? »

Pierre : A la base nous avons dessiné un manteau d’assassin, une création originale et on l’a cousu. Le costume a eu beaucoup de succès, les gens m’ont demandé si le personnage avait « une histoire ». Il n’en avait pas. Suite à cela, avec un ami cinéaste, on a écrit une minuscule ébauche, que j’ai ensuite continuée avec une amie cosplayeuse. Au fur et à mesure, on est passé de deux à huit, puis à 16, jusqu’à 30 en ce moment.
Le projet est vraiment pensé comme un transmedia, une webseries de 5 épisodes avec un site internet, une page Facebook, un Twitter… On essaye de rester proche de la communauté AC !

Concernant l’histoire, la série de jeux Assassin Creed se veut proche de la réalité avec notamment la mention d’événements qui se seraient passés pendant la seconde guerre mondiale. On a décidé de raconter notre histoire à cette époque.
Au final, nous avons un petit univers avec des personnages en 45, la génération précédente dans l’entre deux guerres, et bien entendu, une descendante en 2013. J’aime ce projet car on essaye vraiment de se rapprocher au plus près de la démarche de reconstitution historique, et je pense qu’on n’est que très peu à faire ça sur ce genre de projet.
Niveau inspiration, on se base un peu sur Inglorious Basterds. Les personnages parlent dans leurs langues natales, notre traducteur allemand fait un boulot de dingue pour nous, jusqu’à enregistrer les phrases et nous les envoyer pour que la prononciation des acteurs soit au top.
Pour l’instant, malgré quelques erreurs de débutant évidentes sur le premier épisode, Ubisoft et la communauté ont l’air de beaucoup aimer, et c’est l’essentiel.

Mais l’une des mini-consécrations actuelles, c’est le fait d’avoir pu montrer le teaser de la webserie à Yves Guillemot (PDG d’Ubisoft) qu’il a trouvé « très sympa ».


3 commentaires

  1. Toujours intéressant ces articles, notamment sur un cosplayer que je ne connaissais pas.
    Je note un petite coquille sur le lien de la cosplayeuse.

  2. @Valentin-Pringuay : le lien « cosplayeuse elle aussi » n’est pas bon… Il pointe vers « http://www.presse-citron.net/facebook.com/vela.cosplay », donc je pense que la partie « presse-citron.net/ » est en trop 🙂

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Wii U : une mise à jour, et du neuf pour le GamePad

La mise à jour 4.0.0E de la Wii U apporte un certain nombre de nouveautés, à commencer par une grosse...

Fermer