Jeff Bezos (Amazon) rachète le Washington Post pour 250 millions de dollars

Le fondateur d’Amazon vient de s’offrir un empire média pour 250 millions de dollars.

Et si nous retiendrons évidemment le joyau de cette couronne : le Washington Post, cette acquisition est accompagnée par quelques autres titres de presse comme le quotidien gratuit Express, ainsi que les journaux The Gazette et The Southern Maryland Newspapers. 

A noter que ce n’est pas Amazon qui a réalisé cette acquisition, mais « juste » Jeff Bezos, 19ème homme le plus riche du monde.

Une acquisition à l’ambiance de funérailles

C’est une transition complexe qui s’annonce pour le Washington Post. En effet, dirigé depuis les 1940 par la famille Graham, les employés avaient une connexion particulière avec l’actuel dirigeant qui mettait un point d’honneur à rencontrer l’ensemble des nouveaux arrivants et à connaître le nom de chacun d’eux.

Donald Graham, dernier héritier à la tête du Washington Post, a pourtant dû se résoudre à vendre ce patrimoine familiale après avoir connu 7 années consécutives de perte de revenu.

La nouvelle a donc été accueillie avec beaucoup d’inquiétude, certains employés ont décrit l’ambiance comme celle de funérailles.

Les employés qui espèrent retrouver un leader comme Donald Graham risquent d’être déçu… en effet, Bezos est loin d’avoir le même profil et a déjà prévenu qu’ils ne le verraient pas souvent. En effet, dans une lettre adressée à l’ensemble des employés du journal, il a souligné le fait qu’il avait déjà un travail à plein temps à l’autre bout du pays. Il va donc laisser la direction à l’équipe dirigeante actuelle qui, selon ses propres termes, « connait bien mieux ce business que moi ».

Le Washington Post va changer

Le dirigeant d’Amazon expliquera également que le journal va évidemment évoluer sur les prochaines années… même s’il ajoute que ce sont des changements qui se seraient produits avec ou sans lui. Mais si Bezos souhaite se montrer rassurant au lendemain de l’acquisition, des changements plus radicaux sont à prévoir. En effet, il n’y a pas si longtemps, il déclarait que les lecteurs ne paieront pas pour de l’actualité sur le web et que le journal papier serait mort dans 20 ans.

Les nouvelles aventures qui pavent les pas sous une ère Bezos du Washington Post risquent d’être absolument fascinantes. Après tout, ce n’est pas tous les jours que nous avons l’occasion d’observer un visionnaire du web et du retail, avoir l’occasion d’appliquer ses idées à la presse.

(source)


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
L’absence de nouvel iPad est néfaste pour le marché des tablettes

D’après les analyses d’IDC, les ventes de tablettes n’ont pas été terribles lors de ce deuxième trimestre et Apple y...

Fermer