Jeu Web de la Semaine : Psychout

27ème épisode de la rubrique (presque) hebdomadaire : le jeu web de la semaine. Parfois artistique, parfois philosophique, parfois simplement divertissant, le jeu sur internet offre de nombreuses facettes.

Aujourd’hui dans Jeu Web de la semaine nous allons parler du jeu Psychout. A mi-chemin entre le style plateforme et puzzle game, ce ludiciel vous propose d’aider un homme légèrement… perturbé… à s’enfuir. Dès l’écran d’accueil, le ton est (faussement) donné : vous voyez votre personnage équipé d’une camisole de force, seul, avec un regard plutôt spécial et une fâcheuse tendance à rire.

Ne vous méprenez pas pour autant, Psychout ne vous proposera pas une expérience violente et traumatisante au sein d’un asile psychiatrique. Non, ici le but sera simplement de récupérer une clé qui ouvrira une sortie et d’accéder à cette ouverture pour aller au niveau suivant. La petite particularité, c’est que chaque niveau est différent et qu’il ne faudra jamais vous reposer sur vos acquis pour trouver la solution.

Pyschout1

Ainsi, dans les premiers niveaux, votre personnage sera capable de marcher sur les murs et même de se promener au plafond. Ce qui facilite la récupération de la clé située en hauteur. Cependant, dès l’étape suivante, cette capacité a disparu et il vous faudra, par exemple, sauter sur une plateforme incertaine pour atteindre votre objectif. De cette manière, vous devrez franchir les niveaux pour atteindre le « happy ending » tant attendu par notre perturbant personnage.

Leviers, pièges, gravité, passages invisibles… vous allez retrouver un véritable condensé d’éléments appartenant au genre plateforme. Le gameplay est pourtant, lui, très simple car vous utiliserez seulement quatre touches : avancer, reculer, sauter et activer. Malgré cette simplicité, on ne s’ennuie pas tout au long des trente (courts) niveaux de Psychout.

Psychout2

La musique et les graphismes sont plutôt classiques et, mis à part le fait qu’ils ne retranscrivent pas du tout l’ambiance malsaine de l’écran d’accueil, ils restent relativement corrects. Attardons nous plutôt sur deux autres points amusants. Tout d’abord, vous pourrez retrouver quelques références à d’autres jeux comme des champignons, des tuyaux ou des « la princesse est dans un autre château » tout droit venus de Mario Bros. D’autres sont plus surprenants comme un passage où vous devrez jouer à Pong, le jeu qui est communément admis comme le premier jeu vidéo.

L’autre point, c’est une question un petit peu plus philosophique que l’on peut se poser. Et si notre héros, qui semble assez fou, s’évadait dans son esprit plutôt que d’un asile ? Chaque niveau propose une manière différente de jouer, un peu comme si son esprit changeait régulièrement sa manière de voir les choses. Ce voyage dans l’esprit de l’interné peut être intéressant et, si vous considérez cette idée, vous pourrez voir les niveaux d’une manière différente. NB : C’est peut-être aussi moi le fou qui sur-interprète largement !

En tout cas Psychout propose une expérience relativement distrayante. Les lecteurs les plus attentifs auront remarqué que nous avons déjà parlé d’un jeu qui reposait sur ce principe de X niveaux possédant chacun leur gameplay. Cependant, ce ludiciel était un jeu de tir alors que celui-ci proposera de la plateforme.

Pour y jouer, c’est ici.

Les plus :

  • 30 niveaux, 30 gameplays
  • Le choix d’un héros fou, original
  • Les références

Les moins :

  •  Un peu trop facile ? (et donc trop court ?)
  • L’ambiance malsaine de l’écran d’accueil est trompeuse
  • Un peu plus de scénario aurait été le bienvenu

Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
v_lrg_green
Le porno n’est plus le bienvenu sur Vine

Twitter a décidé de changer les règles d'utilisation de son application Vine afin de ne plus être envahi par les...

Fermer