Jeuxvideo.com racheté pour 95 millions d’euros

Le site thématique Jeuxvideo.com vient de se vendre au groupe Webedia pour 95 millions d’euros.

jeuxvideo

Le chiffre a de quoi laisser pantois : le site spécialisé Jeuxvidéo.com, leader dans l’actualité des jeux vidéos, vient d’être racheté par le groupe Webedia pour 95 millions d’euros. J’ai bien relu cette info en pensant n’avoir pas vu la virgule après le 9, mais non, il s’agit bien de 95 millions. Quand on sait que Jeuxvidéo.com rassemble une audience moyenne de 15 millions de visiteurs uniques par mois (50 millions de visites)[1], cela « valorise » le visiteur unique à 6,333 euros.

Si l’on se livre à un calcul simpliste et basique, mais que tous les éditeurs de sites vont faire ce matin, et même si le contexte est différent, à ce tarif là, des sites pourtant plus modestes comme DailyGeekShow (2,5 millions de vu/mois avec 3 rédacteurs) ou encore Demotivateur (3 millions de vu/mois avec une équipe de 3 personnes) vaudraient donc entre 15 et 19 millions d’euros. On pourrait évidemment en citer quelques dizaines d’autres (donc Presse-citron, même s’il se situe deux cran en-dessous de ces derniers en termes d’audience).

De la valorisation variable des sites média…

Une très forte valorisation donc, avec un chiffre que l’on voit plus fréquemment de l’autre côté de l’Atlantique – voire plus près du Pacifique – que dans nos contrées, même si on se souvient du rachat de Aufeminin.com par Springer en 2007 pour 284 millions d’euros (21 fois son chiffre d’affaires 2006), ou plus récemment, MyLittleParis pour une valorisation de 40 millions par… Auféminin.com.

Alors, quels sont les éléments qui confèrent à Jeuxvidéo.com une telle valeur ? Rien n’est indiqué de façon officielle, mais ils sont certainement nombreux : la valeur de la marque (et même simplement du nom de domaine), un forum très actif dont les thématiques et discussions dépassent largement le seul cadre du jeu vidéo, une thématique particulièrement porteuse et très prisée par de gros annonceurs aux poches bien pleines, et un profil de lecteurs qui attire les marques comme le proverbial miel les abeilles. Diversification des sources de revenus et internationalisation sont aussi au programme après ce rachat.

Il est en tout cas intéressant de constater qu’un média « pure player » du web puisse ainsi atteindre une telle valorisation et intéresser les investisseurs. Ce qui laisse penser que même si ce type de transaction est rarissime, de grands groupes richement dotés en cash peuvent aussi investir dans autre chose que dans des objets connectés ou dans le futur Facebook (ou l’idée qu’ils s’en font).

Comment ça je prêche pour ma paroisse ? 🙂

PS : et pendant ce temps il se dit que LaFraise.com va fermer ses portes…


9 commentaires

  1. « Quand on sait que Jeuxvidéo.com rassemble une audience moyenne de 15 visiteurs uniques par mois » : J’aurais dis plus de 15 visiteurs par mois, mais si c’est le cas, ils doivent être extrêmement actifs 🙂

  2. Ils ont mis le paquet niveau argent pour ce rachat. Connaissant le CA actuel de JVcom, il s’agit d’un gros investissement. Ils doivent avoir une idée bien précise de ce qu’ils veulent faire pour rentabiliser leur dépense.

  3. N’oublions pas les petits sous qu’ils doivent de faire avec les éditeurs qui veulent monter la note de leur jeu 😡

  4. « J’ai bien relu cette info en pensant n’avoir pas vu la virgule après le 9, mais non, il s’agit bien de 95 millions. Quand on sait que Jeuxvidéo.com rassemble une audience moyenne de 15 millions de visiteurs uniques par mois (50 millions de visites)[1], cela « valorise » le visiteur unique à 6333 euros. »

    Euh, en parlant de virgule tu en as oublié une après le 6. Bon, 6.3 euros / visiteur unique c’est pas mal mais la comparaison avec Demotivateur ou autres Buzzfeed / 9gag like me semble limitée. Un site innovant dans son marketing / viralité peut éclore et éclipser ces derniers très rapidement. JV.com c’est aussi sans doute la plus grosse BDD de jeux, notes et news en France, des relations privilégiés avec des éditeurs etc. Un site peut tenter de les détrôner mais la barrière à l’entrée est beaucoup plus forte.

  5. Concernant La Fraise c’est malheureusement plus qu’une supposition.

    J’ai reçu hier le message suivant :

    « […]C’est avec regret et tristesse que nous vous annonçons la fermeture de laFraise dans les prochaines semaines. Nous avons tenté de garder la tête haute malgré un marché compétitif. Nous avons souhaité proposer une plateforme pour les créatifs afin d’échanger des idées et d’être une source d’inspiration. Malgré nos efforts à faire de laFraise ce qu’elle était auparavant, nous nous sommes rendu compte que nous ne pouvions pas inverser la tendance. C’est pourquoi nous avons du prendre la décision de fermer laFraise, aussi dur cela soit-il.[…] »

    http://www.lafraise.com/blog/e.....be-closed/

  6. vraiment très chanceux ceux qui ont réfléchis à acheter ce genre de noms de domaines! maintenant c’est normal que leurs présente une fortune.

  7. des brest on

    Il faut aussi ajouter une information, et non des moindres, jeuxvideo.com est en pleine refonte de son site internet. Leur nouvelle plateforme devrait sortir après juste l’E3, et ils ont la volonté forte de conforter leur ambition « communautaire » en proposant une sorte de « réseau social » du jeuxvidéo. Au vu des premières maquette, le résultat semble être réussi.

  8. Adrienhb on

    Je n’étais pas retourné sur La Fraise depuis sa vente… Mais ça fait un petit pincement au cœur sa disparition. 🙁

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Leadership2.png
Leadership, comment incarner son entreprise ?

L'incarnation de son entreprise à l'extérieur peut-être une contrainte problématique pour certains. Un expert du domaine a répondu aux interrogations...

Fermer