Keecker : l’ordinateur nouvelle-génération qui va révolutionner le computing ?

Keecker est la [Start-Up française de la Semaine] dans le cadre du grand concours Start-Up Presse-Citron.

start-up presse-citron

Que fait Keecker ?

Keecker est une nouvelle forme d’ordinateur pour la maison, un objet connecté qui se déplace chez vous pour être utilisé comme media center depuis toutes les pièces.

Concrètement, ce robot aux formes rondes possède un projecteur, des enceintes, une caméra, des roues pour se mouvoir, mais aussi des capteurs de température, de C02, ou de bruit.

keecker logo

Il pourra ainsi vous suivre dans la maison pour vous permettre d’écouter de la musique, de transformer chaque surface en écran pour regarder la télévision, jouer aux jeux vidéo, mais aussi être piloté à distance quand vous n’êtes pas chez vous, pour l’utiliser comme système de surveillance mobile.

Embarquant un système sous Android, cet ordinateur nouvelle-génération pourra utiliser toutes les applications du store, et espère voir les développeurs en réaliser spécifiquement pour créer de nouveaux usages pour le Keecker.

Qui est derrière Keecker ?

Fondateur :
  • Pierre Lebeau (35 ans)
Genèse :
Pierre a tout de suite travaillé dans les start-ups. Dès 2002, il est parti juste après le BAC en Australie pour poursuivre ses études. Là, il commencera par travailler dans le monde du référencement avant de rejoindre l’équivalent australien de Se Loger.

De retour en France en 2005, il va rejoindre Google en tant que chef produit. Chez Google, ce poste est véritablement similaire à celui d’un intrapreneur au sein de la structure. Avec énormément de contacts avec les ingénieurs, ainsi qu’avec tous les départements. Il travaillera un temps sur Google Analytics, puis sur les annonces mobiles, puis sur la voix sur IP dans Gmail et Hangouts. Le dernier projet sera décisif : il s’agit de la création d’un écran de 40 m2 pour montrer le Paris du futur sur Google Earth (encore visible au Pavillon de l’Arsenal).

KEECKER

Pendant les 3 dernières années, Pierre avait tenu une liste  sur Google Keep avec tous les petits problèmes qu’il identifiait dans la vie de tous les jours, toutes les choses qui l’énervaient, qu’il trouvait insupportables et qu’il fallait régler. Il se retrouvait ainsi avec une super grande liste de petits problèmes, et parfois un début de solution.

Il était frustré chez lui concernant toute la partie média qui était fixe. Il ne voulait plus avoir d’écran de télévision (qu’il considère comme trop moche), celui-ci est de plus jamais au bon endroit et possède trop de fils. On pouvait forcément faire mieux que cela.

Il avait également imaginé un petit objet qui se déplaçait dans la maison sans avoir d’utilité particulière pour lui. Et là, alors qu’il était en scooter, l’idée de ce que deviendrait Keecker lui tomba dessus : qu’est-ce qui se passerait si l’on mettait tout le côté média (projecteur, enceintes, caméra, ordinateur, …) dans cet objet qui se déplace dans la maison.

Conscient, qu’après Google, il ne trouverait plus jamais une boîte où il pourrait vouloir travailler (« ce serait moins bien »), il décida de lancer sa start-up.

keecker équipe

Principal défi aujourd’hui

Avec Keecker, l’équipe sort de sa zone de confort en proposant le contraire d’une start-up internet. Ils ne peuvent pas lancer un produit en bêta sur lequel ils vont réaliser des itérations. Le premier Keecker qu’ils vont livrer devra être le bon. Les backers ont mis 2500$ dans un appareil qu’ils n’ont jamais vu, il faut maintenant livrer un produit qui ne soit pas déceptif. Ils doivent prouver la maturité de la société avec un produit de qualité.

L’entrepreneur qui vous a le plus aidé dans votre parcours

Guy Kawasaki : un entrepreneur que Pierre trouve extrêmement inspirant. Le visionnage de la première vidéo que l’on trouve sur YouTube peut, selon lui, servir de carnet de route pour un an et demi à tout entrepreneur. Pierre a d’ailleurs échangé quelques mails avec Guy, pour le remercier de son rôle d’inspiration.

Carte d’identité

Nom : Keecker

Lieu des bureaux : Cité Paradis, 10ème arrondissement de Paris

Taille de l’équipe : 10

Levée de fonds : Ils ont d’abord réalisé un petit tour de friends and family pour se lancer, créer les premiers prototypes et démarrer le staffing. Un deuxième tour a eu lieu début 2014 avec l’entrée au capital de Kima (Xavier Niel, Jérémie Berrebi), de Jacques-Antoine Granjon et de personnes chez Google qui ont investi leur argent personnel. Ils sont actuellement en train de préparer un nouveau tour de table.

Modèle économique : La vente du Keecker en BtoC à un prix supérieur à 3000$. Ils exploreront les opportunités BtoB par la suite.

Anecdotes : Le transport du prototype de Keecker est toujours une aventure. Pierre est ainsi toujours arrêté à la douane pour montrer le Keecker. Ce n’est jamais par peur d’un dispositif dangereux, c’est plutôt de la curiosité qui amène toujours l’obligation de pitcher le produit devant des agents de douane.


Actuellement : la start-up de la semaine est exceptionnellement présentée un Lundi pour une bonne raison : la campagne Kickstarter se termine dans quelques heures. Il s’agit donc de la dernière occasion de l’acheter à prix réduit. Keecker est également à la recherche d’investisseurs passionnés par le projet. Ils recruteront prochainement pour des profils Android et système embarqué. 

Contact : contact@keecker.com


small99Envie de faire partie des 99 startups françaises à suivre ? Inscrivez-vous sur l’annuaire Presse-Citron pour avoir une chance d’être choisi par Microsoft Bizspark, Seedcamp, Kima Ventures, The Family & Presse-Citron.


3 commentaires

  1. Pingback: Keecker : l'ordinateur nouvelle-gén&eacu...

  2. On est pas loin du R2D2 projecteur qui existe déjà, l’interface android et la motorisation en plus
    http://www.mageekstore.com/360.....enter.html
    Le problème de ce genre d’appareil c’est qu’avec les multiples composants, viennent de multiples sources de pannes et/ou d’obsolescence possible. En plus, il n’y a pas beaucoup de specs données.
    Un projet de ce genre qui serait modulable (a la manière d’Ara), permettant d’upgrader facilement le projo, les moteurs, la batterie, la partie computer, le disque dur, … bref, tout sauf le chassis, serait à mon sens plus intéressant.

  3. Tout ce petit monde ne vit que dans des maisons de plein pied, sans le moindre étage ou demi niveau, que ce petit chiot électronique ne franchira jamais ?

Send this to friend

Lire les articles précédents :
powerpress 16 11
Nouveaux sites, startups made in France : le best of PowerPress

Découvrez notre sélection des meilleurs communiqués publiés sur PowerPress durant la semaine écoulée.

Fermer